Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la civilisation occidentale et son rapport à l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
bangladore
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 22 Avr - 9:47

Fuchsia
Citation :
Pour moi, être civilisé, c'est résoudre les problèmes par le dialogue, la communication, des accords qui conviennent à tous.

Il faudrait un tribunal mondial pour résoudre les conflits de grande ampleur, notamment les conflits entre les différentes nations. Et, bien évidemment, que les décisions rendues soient acceptées, appliquées sans sourciller.
Je crois que l'on a toujours du mal à nous jauger au présent, à savoir la vision que l'on aura de nous dans un siècle.
Est ce que nous sommes dans une période de progrès ou de régression? en ce début de 21ème siècle.
Pour l'instant je crois que l'on converge vers ce "tribunal mondial" mais on en revient toujours à qui en détient les tenants et les aboutissants?
Cet "ordre mondial" me parait difficile si on ne juge pas chaque homme et chaque nation à égale valeur, cette règle est appliquée en principe mais pas en réalité.
De plus est ce que toutes les nations tendent aux mêmes valeurs? (paix, bien être matériel...)
Il faut faire une différence entre être civilisé ( bien se comporter, se tenir...) et la civilisation.
Chacune a apporté quelque chose à l'humanité, aucune est littéralement morte, elles survivent à travers les siècles nous en sommes tous les héritiers. Mais aujourd'hui une seule domine réellement le monde (occidentale) mais est elle à son apogée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 22 Avr - 10:13

Des instances internationales existent, des lois, des traités, des lieux et des équipes pour décisions. Et il reste à progresser.

Je crois que nous sommes à une époque charnière, où les tenants du vrai pouvoir ne se recommanderont pas d’un pays en particulier : la mondialisation est en marche.

Se fera-t-elle selon un plan concerté et avec maîtrise ? Se fera-t-elle dans l’urgence et la confrontation ?

Je suis, par tempérament, pour la maîtrise. Néanmoins, il faut reconnaître que la pression qui cherche à maîtriser est souvent étouffante, stérilisante, ou oppressive. Alors beaucoup font confiance au chaos relatif, aux ajustements successifs.

La surpopulation, les changements climatiques, l’épuisement de certaines ressources, en même temps que la généralisation du désir de consommer, vont faire éclater les barrières que les nations avaient placées pour se protéger, coopérer, s’isoler, dominer.

Quel monde pour demain ? Tous les humains libres d’aller au mieux sur la planète ? Sous la protection de quelles structures ? Vers quelle civilisation ? Quelles quêtes, quelles valeurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 22 Avr - 15:42

Oui, Arnold Jack, des instances internationales existent déjà.

Et pourtant, personne n'arrive à résoudre le problème du Tibet et bien d'autres litiges.

Pourquoi ?

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 22 Avr - 15:49

Bangladore dit quelque chose d'intéressant :
Citation :
De plus est ce que toutes les nations tendent aux mêmes valeurs? (paix, bien être matériel...)

Il faut espérer que OUI.

Il faudrait quand même être assez tordu pour ne pas tendre vers le bien-être, qu'il s'agisse d'un individu isolé ou une communauté.

Si tu veux bien dire "bien-être matériel" au sens de posséder les biens nécessaires et non être inondés de biens matériels qui ne servent pas à grand chose sinon à épater le voisin.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 24 Avr - 2:54

Citation :
De plus est ce que toutes les nations tendent aux mêmes valeurs? (Paix, bien être matériel...)

Et cependant que de divergences, car outre les possibilités matérielles qui varient selon les lieux (pays développés ou non) il y a des valeurs morales très éloignées les unes des autres.

Dans le sens du bien-être ou de l’épanouissement de soi, prenons les idéaux des femmes, modernes et occidentales .Toutes les femmes au monde n’ont pas de tels rêves et si elles les ont ce n’est pas demain que les hommes leur laisseront la bride sur le cou.

Si nous devions rêver d’une civilisation idéale comme axe vers lequel orienter un progrès, il nous faudrait regarder hors des systèmes actuels particuliers. Comment nous mettre d’accord si nous n’avons en commun une idée de la place de l’humanité sur cette planète et de son rôle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bangladore
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 24 Avr - 5:15

Citation :
De plus est ce que toutes les nations tendent aux mêmes valeurs? (paix, bien être matériel...)

Fuchsia
[quote]Il faudrait quand même être assez tordu pour ne pas tendre vers le bien-être, qu'il s'agisse d'un individu isolé ou une communauté.[quote]

Je parlais du bien être matériel primaire et superficiel ( non spirituel).
Aujourd'hui notre but dans la vie est de trouver un travail qui paie assez bien pour avoir un logement, fonder une famille, avoir une vie sociale riche (et pourquoi pas avoir le dernier écran plasma!!)
Je crois que ce mode de vie que l'on nous vend à longueur de vie à travers les publicités ou les médias et la société en général, depuis l'enfance, n'est pas universel.
Les peuples nomades du Sahara ou de Sibérie en sont les parfaits contre exemples.

Je crois que la valeur la moins partagée dans le monde est celle de liberté individuelle. C'est un peu schématique, mais nous avons du mal à comprendre l'extrême importance du groupe dans les autres sociétés.
Alors que nous, dans le même temps, nous exacerbons la notion d'individu.

Dans les autres pays, une personne s'identifie par son groupe, ethnie, communauté... elle n'a pas de droit propre et recherche l'intérêt collectif avant tout. De plus il y existe une forte présence de la religion qui inhibe les actions et fait tourner vers le fatalisme.

Je ne dit pas que ces sociétés sont inférieures, loin de la, mais par delà notre histoire occidentale nous avons acquis un certain nombre de valeurs qui nous paraissent évidentes maintenant mais pas pour le reste du globe.

Alors comment converger vers une civilisation commune si nous ne partageons pas les mêmes valeurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bangladore
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 24 Avr - 5:20

arnold.jack
Citation :
Comment nous mettre d’accord si nous n’avons en commun une idée de la place de l’humanité sur cette planète et de son rôle ?
je crois que tu pourrais lancer un sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 24 Avr - 14:46

Bonsoir Bangladore,

Tu dis que désirer des biens primaires (du travail, un toit, de la nourriture, quelques loisirs) n'est pas un désir universel.

Je pense que si tout de même.

Quand on parle de la société de consommation et de ces excès, ça concerne les biens non indispensables, ou les biens plus sophistiqués que ce dont on a besoin réellement (exemple : une machine à laver à 36 programmes alors qu'on ne se sert que de 3 en règle générale, un home cinéma alors qu'on peut se contenter d'un poste TV ordinaire).

S'il existe des populations nomades, c'est à cause du climat je pense, avec la recherche des points d'eau qui varient en fonction des pluies.

Sinon, c'est d'accord que dans nos sociétés prime l'individu alors que chez d'autres peuples prime l'intérêt collectif.

L'idéal serait que l'intérêt collectif soit identique à l'intérêt individuel. Or, il y a toujours des laissés pour compte, les individus n'ayant pas tous les mêmes désirs. Comment concilier la présence d'individus ambitieux avec celle d'individus qui se contentent du mininum.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Ven 25 Avr - 10:06

Bangladore :

Lancer un sujet à propos de fondamentaux, pour une civilisation qui convienne à tous les humains, ne me paraît pas chose aisée.

Trop complexe.

Difficile de proposer des éléments un par un, car on peut toujours contredire un seul élément et le condamner, sans voir qu’il a besoin du complément d’autres éléments.
Proposer un ensemble qui serait plus cohérent nécessiterait un trop long texte

J’ai vécu une expérience difficile.
Sur un site, où je propose un moyen (aussi original que farfelu) pour combattre la solitude par le dialogue, le débat en groupe, j’ai voulu illustrer des thèmes « discutables » en élaborant une sorte de nouvelle.
Par un texte assez court, une sorte de fiction, j’ai essayé d’illustrer ce que pourrait être une civilisation dans un petit monde clos (comme l’est notre planète, de plus en plus). Et j’ai compris le danger qu’il y a dans une telle proposition de discussion.

On m’a accusé, pas moins, de vouloir constituer une secte. Plus encore, j’aurais véhiculé un germe de totalitarisme proche du nazisme. Si, si, rien que cela !

Devant un tel résultat je préfère discuter des propositions d’autrui, et au besoin, faire des coller/copier de mon site.

En gros, je crois que la vie oppose les êtres vivants, même si parfois certains s’unissent au sein de groupes, pour mieux s’opposer à d’autres groupes.

Il faut s’imposer, garder un espace à soi, des ressources en matières et en énergies, augmenter ses chances de survie. Il me semble que tout cela conduit, aussi bien pour dominer que pour s’unir et coopérer, à enrichir son savoir et ses moyens de communiquer.

D’où l’importance que j’accordais au dialogue, à la quête de savoirs, dans cette fiction. Et on m’a dit que je poussais à l’élitisme, à je ne sais quelle compétition permanente

Et c’est peut-être vrai, et je ne suis pas convaincu qu’il puisse en être autrement.

Alors je préfère ne pas proposer et dialoguer sur les sujets qui me viennent des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bangladore
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Dim 27 Avr - 2:20

Bonjour à tous,

Fuchsia,
Désolé si je ne m'exprime pas très clairement mais dès fois j'ai peur de faire trop long et de me perdre dans mes développements.

Lorsque je parlais du bien être matériel comme désir non universel
c'était pour critiquer notre société de consommation qui tend à être universel mais c'est en fait un modèle exporté.
Bien sûr que les biens primaires sont universels (se nourrir, avoir un toit pour dormir...)
Mais justement dans certaines sociétés cette activité est obligatoire pour survivre, alors que d'autres vivent dans l'opulence où les individus consomment à outrance des choses inutiles.
Donc j'ai pensé que ce désir de consommation est présenté comme universel mais ne l'est pas ou alors il n'est qu'une perversion de notre société.
Puisque soit nous sommes dans une logique de survie, ayant juste de quoi vivre et lorsque l'on sort de ce système, nous entrons dans la surabondance et trouver le juste milieu est presque impossible.

D'ailleurs de nombreux mouvements tendent à nous faire prendre conscience de notre gâchis de soif de consommation, qui est entré dans toutes nos activités, dans nos moindres actes.

Arnold.Jack,
c'est dommage que tu réduise ton expression à cause d'une mauvaise expérience, en tout cas je ne pense pas que la quête de savoirs conduit à l'élitisme (aujourd'hui elle se démocratise), on pose souvent des questions existentielles qui touchent chacun de nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Dim 27 Avr - 2:53

Bangladore : j’ai un peu revu le site en question mais heureusement qu’il a peu de lecteurs car les critiques reçues - quant à sa portée éventuelle - m’inquiètent parfois.

J’ose en donner l’adresse, son but était d’inspirer des thèmes de discussion et de faciliter l’exposition des sujets par copier/coller :

http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Dans la nouvelle : « Rêve en ergastule » j’évoquais ce désir de consommer, replacé dans un milieu limité où une population doit se limiter dans tout ce qui met en péril le milieu de vie. Il reste la possibilité de « consommer » des activités : spectacles, sports, accroissement des connaissances mais on limite quant à l’espace, à l’énergie, aux matières de base …

Pourtant la consommation, la satisfaction de besoins fondamentaux ou acquis sont bien partagés par tous les hommes (hors philosophies particulières) .Un philosophe a caractérisé l’humain par l’insatiabilité de ses appétits.

Dans mon métier, qui touchait aux sports, on nous a donné cette consigne : vous devez installer des besoins sociaux chez les enfants, qui les communiqueront à leurs parents : ils seront acteurs, spectateurs, touristes, consommateurs et ainsi surgiront de nouveaux métiers enrichissant commerce et industrie. Des sports aux activités physiques, aux vêtements et matériels spécialisés, aux centres « culturistes », aux compétitions/spectacles/tourisme/hôtellerie …

C’est qu’il semble important de multiplier les activités humaines : production/consommation étant un des moteurs de l’évolution.

Le tout est de voir en quoi il y a développement, amélioration des aptitudes et non dégradation des individus et du milieu de vie.

Ne pas détruire la planète, consommer ce qui épanouit et non ce qui détériore, voilà bien un aspect de La Civilisation. Il y a le fond « civilisateur » et il y a de multiples formes dues à l’histoire des groupes, aux habitudes acquises. Les formes peuvent cohabiter mais le fond doit être respecté par tous, sous peine de catastrophes dont on voit les prémisses.

Qu’en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Lun 28 Avr - 15:43

Bangladore, je pense qu'il y a encore des gens qui ont un rapport correct vis-à-vis de l'argent. C'est-à-dire qui ne consomment pas à outrance, qui savent aller à l'essentiel.

Si tu demandes à une famille aux revenus modestes ce qu'elle ferait si elle gagnait au loto par exemple, elle te dirait : j'achèterais une maison avec jardin, je la meublerais correctement, j'aurais quelques loisirs auxquels je ne pouvais m'adonner auparavant, éventuellement je ferais un voyage. Ce serait des désirs simples malgré tout.

Je ne pense pas qu'une personne ayant souffert du manque d'argent puisse le dilapider une fois sa situation financière améliorée.

Si on en est venus à consommer comme on le fait aujourd'hui, c'est aussi parce qu'il y a eu une baisse de la qualité des produits (qui ne durent pas, qui tombent en panne et ne sont pas réparables). Si ta machine à laver qui n'a que 5 ans est H.S., tu es bien obligée d'aller en acquérir une autre. De plus, ça fait des déchets difficiles à détruire. Donc paradoxalement, c'est les "petits revenus" qui achètent du matériel à bas prix qui consomment le plus. Parce qu'il faut le renouveler souvent.

Sur le plan alimentaire, je ne pense pas qu'il y a sur-consommation. On mange plus varié mais on ne mange pas plus.

Dans notre monde occidental, il y a une prise de conscience sérieuse que cette société de consommation n'est pas la société idéale. En tous cas, on a compris qu'elle ne menait pas au bonheur.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 29 Avr - 14:30

Je pense que ceux qui consomment plus que ce dont ils ont besoin sont en manque de quelque chose. De reconnaissance pour ceux qui s'achètent une belle voiture puissante et très chère, de sécurité, d'affection. la nourriture est très liée à l'affect. Manger beaucoup de choses sucrées est rassurant, on est sûr de ne manquer de rien.

J'en fais l'expérience moi-même en ce moment. J'ai la pêche et je me suis dit que j'allais arrêter le sucre. J'ai quand-même gardé une tablette de chocolat dans le placard et j'ai bien fait, car un soir je l'ai avalée à la suite d'une contrariété.

Pour éviter la surconsommation dans nos pays, il faudrait s'attaquer aux frustrations. Ces frustrations qu'amplifient les publicitaires qui en profitent. C'est pour cela qu'il n'est pas bon de militer contre la surconsommation parce que cela agresse les gens qui se sentent coupables, ils n'aiment pas qu'on leur montrent leurs défauts, qu'on leur montre que quelque chose ne va pas chez eux.

Fushia, je ne suis pas sûr qu'on ne mange pas plus qu'avant et plus varié. http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1123/ip1123.html
Je pense qu'on mange toujours n'importe quoi et que peut-être chez ceux qui ont un peu plus les moyens, le souci de manger mieux existe (en moyenne car je ne suis pas du tout fortuné, mais je fais attention).

Le meilleur moyen de changer les choses, c'est de passer par les enfants. Les adultes, on ne peut plus trop les chnger, mais les enfants s'en donnent à coeur joie quand il s'agit de changer d'habitude à condition qu'ils comprennent bien pourquoi c'est mieux de moins manger, de moins consommer et de faire attention à ce qu'on achète.
Le soucis, c'est que ça n'arrange pas les affaires des grandes entreprises, les citoyens bien éduqués qui font attention à ce qu'ils achètent. Donc ça ne les arrangent pas qu'on éduque plus les enfants.

Stop! Je m'étais promis de ne plus faire ma mauvaise langue!!

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 29 Avr - 15:21

Oui, Radéchan, c'est pour combler un manque, mais un manque que nous n'aurions peut-être pas sans toutes ces tentations, par les publicitaires notammment.

Et il y a aussi la notion "vivre avec son époque", "faire comme tout le monde". Aujourd'hui, par exemple, vivre sans télévision passe pour de l'originalité mal comprise.

Un jeune, pour s'intégrer, doit faire comme ses copains. Il y a beaucoup de mimétisme dans tout ça.

Arnold Jack disait que, dès l'école, on apprend aux jeunes à être de futurs consommateurs. Il est frustré le jeune dont les parents ne peuvent pas suivre financièrement.

Il ne faudrait pas que des besoins secondaires deviennent des besoins nécessaires.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mar 29 Avr - 16:33

Je suis un original alors!!
Le fait de ne pas faire comme les autres peut être plaisant. J'aime bien dire que je n'ai pas la télé à la maison. C'est mon côté provocateur. Ça produit quelque chose dans l'œil de la personne à qui je dis cela.
Si j'ai un enfant un jour, j'essaierais de lui donner le goût d'être différent des autres. Et je le mettrais en garde: ceux qui l'embêteront parce qu'il fait différemment sont des faibles qui n'ont pas le culot ou l'imagination de faire autrement que de suivre le troupeau. Et ce qui les rend agressifs, c'est qu'il leur aura donner mauvaise conscience en leur révélant leur faiblesse. Mais parfois, même dans ces troupeaux, il y a des gens qui acceptent tout à fait les gens différents, et il n'aura pas de difficultés à s'en faire des amis. Le reste, mieux vaut ne pas s'en faire des amis.

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mer 30 Avr - 15:24

Bonsoir Radechan,

Tu n'es pas seul à te passer de TV.

Je ne la regarde presque jamais.

Tu me fais beaucoup penser à mon fils. Il n'a pas de TV, joue de la musique et peint. Adore les animaux et n'aime pas la société de consommation.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 1 Mai - 6:18

C'est normal! Il a une mère exceptionnelle!

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 1 Mai - 6:58

Mais non, Radechan, je suis comme toutes les mères.

Je veux que mes 3 enfants trouvent du bonheur à vivre. C'est tout.

Et Christophe a plus de mal à trouver une place dans cette Société pas toujours tendre avec les sensibles.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 1 Mai - 10:38

Dans notre société, et sans doute dans toutes les sociétés modernes, les citoyens ont plusieurs rôles qui sont parfois en contradiction les uns avec les autres.

-Chacun doit consommer un minimum pour survivre et en surplus pour des besoins secondaires (discutables) : consommateur donc !

-Pour consommer il faut de l’argent : une méthode est de travailler, vendre ses compétences, ses aptitudes … Salarié donc !

-Si on a des économie on peut les faire fructifier pour gagner de l’argent : boursicoteur, investisseur par banques interposées !

Pour avoir du travail il faut qu’il y ait de la demande, c’est la consommation de bien et de services qui la détermine … Donc qui ne consomme pas scie la planche qui lui procure de l’argent.

Celui qui achète voudrait bien payer moins cher ses consommations, mais s’il y a moins de bénéfices, les salaires vont diminuer, le spéculateur sera insatisfait.

Comment équilibrer ces trois pôles de l’économie qui concerne chacun ?

Et au final, plus on consomme, plus il y a de travail, plus la monnaie a de force.

Mais la santé s’altère, la planète souffre … Qui peut dire le juste milieu et comment échapper à l’influence de la publicité, du regard des autres, comment devenir un citoyen lucide, responsable, digne.

Et comment changer les mentalités ? Plusieurs méthodes existent pour révolutionner les mentalités.
Je suis assez utopiste pour penser que c’est par la discussion en petits groupes et en réseau, avec beaucoup de temps, qu’on changera les mœurs en profondeur.

Mais suis-je bien réaliste ? Et n’est-ce pas nécessaire d’être un peu utopiste parfois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Jeu 1 Mai - 13:49

Je pense que le dialogue est nécessaire oui. Mais je crois aussi que des utopistes ont leur idée du bonheur et aimeraient que les choses changent dans le sens de leur idée du bonheur. Du coup, il y a des confrontations douloureuses car elles se font entre des gens qui ont des idées différentes, des gens qui ne veulent pas vivre selon l'idée du bonheur d'autres personnes. Moi, je mange bio et j'aimerais que tout le monde mange bio. Mais c'est dur de parler à des gens qui sont bourrés d'arguments contre le bio. La discussion ne mènera pas à un accord.
Ces petits groupes de discussion ne se feront qu'entre des gens convaincus d'une même chose, et les discussions ne seront pas intéressantes puisuqe tout le monde dans ces groupes sera d'accord.

On aimerait que les choses changent de notre vivant, donc nos actes sont calculés pour que le monde, avec toute son inertie, change assez rapidement.
Je préfère m'adapter à ce qu'il est et, pour qu'il change, déposer des graines du changement, avec un peu d'engrais (bio, bien sûr!). Je ne eraais pas le monde changer de mon vivant et pour ne pas être malheureux, il faut que je m'y adapte. Mais au moins, je n'aurais pas baissé les bras en agissant, modestement.

Sinon, pour ton équation, elle est peut-être construite de tel manière qu'il n'y a pas de solution. Le système économique est un monstre un peu trop gros. Une cure d'amaigrissement ne lui ferait pas de mal.
Je pense qu'il y a de grosses déperditions dans ce système tellement gros qu'on ne vois pas où elles se font. Et finalement un pti milliard qui disparaît passe inaperçu. Il y a tellement d'intermédiaires qui passent du temps à faire leur travail qu'il est légitime qu'il soient rémunérés. Mais on peut se passer de certains intermédiaires, ne serait-ce qu'en réduisant les échelles de la consommation (consommation de produits locaux).
J'ai plein d'autres idées, mais ne connaissant pas grand chose à l'économie, je préfère y aller pas à pas car quelqu'un qui s'y connais pourrait me dire que tout ça c'est de la connerie et j'aurais écrit beaucoup de choses pour rien. Mais si personne ne dit rien.... je continue, enfin, on continue!!

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Ven 2 Mai - 3:18

Radéchan : écrit :

« Ces petits groupes de discussion ne se feront qu'entre des gens convaincus d'une même chose, et les discussions ne seront pas intéressantes puisque tout le monde dans ces groupes sera d'accord. »


Sur mon site, qui me sert de référence pour globaliser, en érigeant un brouillon de « système » discutable, je crois que ce qui peut amener vers un groupe de discussion, c’est la solitude. Là pas besoin d’être d’accord sur un thème, le thème est un prétexte.

J’ai choisi comme lien une devise : « amour, bien-être, lucidité » car il me semble que ce sont trois points importants d ans la vie et parce qu’à l’intérieur d’un aussi vaste ensemble, on n’est pas près de tomber d’accord sur les termes et encore moins sur le système qui les mettre le mieux en œuvre.

Donc un débat illimité !

Et puis, outre que c’est une façon de participer, c’est aussi une façon d’opposer des arguments, donc une recherche de tous les éclairages possibles.

Le tout sans aller en groupe vers une action, mais si on est sensibilisé à un problème, rien n’empêche d’aller vers des groupes d’action existants.

De l’utopie au long cours …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bangladore
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Mer 7 Mai - 15:00

Bonsoir à tous,
Je pense que l'utopie est essentielle pour espérer un futur meilleur, si l'on en réaliserait le quart, se serait déjà pas mal.
En ce moment on parle souvent de l'anniversaire de Mai 68 j'ai un peu de mal à me rendre compte des évènements qui ont eu lieu à cette époque, mais je crois que c'est le parfait exemple d'un idéal utopiste qui se confronte avec la réalité.
Les idées ont existé et elles se sont fondues dans le réel.

Par exemple "il est interdit d'interdire" et "jouissez sans entrave", l'autorité a été bannie et le plaisir donné comme une exigence vitale.
Aucunes des deux n'a atteint son paroxysme mais aujourd'hui l'autorité parait dépassée et conservatrice et le plaisir indispensable à l'existence.
Ce n'est pas une critique mais un constat, le plaisir est devenu un bien essentiel voire un argument marketing et non plus une idée émancipatrice.

Je pense que l'on a besoin d'un nouveau souffle, une nouvelle utopie (peut être celle de l'écologie ou d'une gouvernance enfin mondiale), un nouveau désir qui puisse nous guider dans cette planète si désespérante. (en tout cas c'est mon sentiment!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Ven 9 Mai - 3:29

Bangladore écrit :

«
Citation :
Je pense que l'on a besoin d'un nouveau souffle, une nouvelle utopie (peut être celle de l'écologie ou d'une gouvernance enfin mondiale), un nouveau désir qui puisse nous guider dans cette planète si désespérante. »

Dans le cadre « la civilisation occidentale et son rapport à l’autre » que pourrions nous imaginer, qui soit utopique de nos jours mais envisageable dans le futur ?


Une gouvernance mondiale : les multinationales, les religions, la circulation des personnes et des bien, ne sont-ils pas des germes de mondialisation ?

Une nouveau souffle : si je prends des éléments de ma propre devise, par exemple : Bien-être ou Lucidité : en quoi peut-on avoir le désir de nouvelles organisation vers ces thèmes.

Si bien-être correspond à santé et confort minimum, que doit on prévoir qui touche à la nourriture, au logement, au pouvoir d’achat et au partage du travail ?

Si lucidité correspond à savoir objectif, à instruction, que faire dans ce sens ?

Et compte tenu des différences entre les peuples de la terre, quelle opération de communication, pour que sans contrainte, les gens aient le goût et les moyens d’échanger entre eux, afin de mieux se connaître et rêver ensemble ?

Par mon site, j’ai déjà rêvé tout seul, quelle part de ce rêve, dans ce post ouvert par Bangladore, peut nous amener à échanger ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Sam 10 Mai - 13:02

Cette planète n'a rien de désespérant selon moi. Espérer ou désespérer ne tient qu'à toi.
Pour ce qui est du second souffle, il a lieu mais on ne le perçoit pas comme ça. C'est comme regarder une graine germer. En se plantan là devant, on ne voit rien bouger. Mais il se passe bien quelque chose, qui prend du temps.

En tout cas, ton rève, Arnold, tu n'es pas le seul à l'avoir. D'autres l'ont, sous des formes différentes. Mon rêve à moi, il prend la forme d'un jardin avec des légumes qui n'existent pas encore, des herbes aromatiques, des arbres fruitiers pour faire de l'ombre et une cabane pour faire la sieste quand il fait trop chaud ou quand il pleut. J'y inviterais mes amis, il y aura des fêtes. Et ce rêve, je sais que d'autres l'ont déjà réalisé.

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.


Dernière édition par Radéchan le Sam 10 Mai - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bangladore
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   Sam 10 Mai - 14:08

Bonsoir Radéchan et Arnold.jack,

Radéchan
Pour voir le monde d'où je le perçoit et de quelle manière, celui ci renferme une dualité constante entre espoir et désespoir. Et peut être qu'en ce moment j'ai un peu plus de mal à voir de "ma" fenêtre l'espoir , je te le concède volontiers.
Mais comme tu disat:

Citation :
On aimerait que les choses changent de notre vivant, donc nos actes sont calculés pour que le monde, avec toute son inertie, change assez rapidement.

Peut être que le monde bouge mais que l'on en voit pas encore les effets comme tu le dis.
Mais ne t'inquiète pas, j'espère encore!!

Arnold.jack
La gouvernance mondiale, si déjà on la souhaite , met du temps à entrer en mutation,
à être plus égalitaire, à se sortir d'une domination d'une poignée de pays (toujours les mêmes)
à surpasser les carcans politiques et diplomatiques avec leur lobbies "militaro-industriel"
La réalité est dure et cruelle. On a l'obligation d'espérer pour ne pas tomber dans un cynisme effroyable.
Les images de guerres, maladies, morts, souffrance...que l'on nous passent à longueur de journée (et encore est ce qu'on les voient toutes?)
à force nous en ressentons de l'indifférence, autre ennemie de l'espérance voire même du mépris.

Je crois que la solution ne peut être que politique mais celle ci reflète les idées du peuple c'est pour cela que je parle de renouveau.
Comme vous je les cherche aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la civilisation occidentale et son rapport à l'autre   

Revenir en haut Aller en bas
 
la civilisation occidentale et son rapport à l'autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Christ est la pierre angulaire qui soutien toute la civilisation occidentale et chrétienne
» perception de la civilisation occidentale par une tribu amazonienne
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» Comment une langue raconte une civilisation ?
» Apport de la civilisation islamique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Loisirs, intérêts :: Etudes-
Sauter vers: