Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Pour ou contre le maintien de la laicité en France?
Oui
71%
 71% [ 15 ]
Non
29%
 29% [ 6 ]
Vote blanc
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 21
 

AuteurMessage
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 2:39

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 3:48

geveil a écrit:
Mon cher Saintpierremeister,

Je ne comprends rien à votre argumentation, par exemple:

L’expression « L’exemple vient d’en haut » fait partie des tournures de langage rituelles couramment utilisées, mais dont la portée propre n’est pas plus signifiante que la formule « à vos souhaits » en réponse consacrée par l’usage aux attaques printanières du pollen.

En France comme dans les autres démocraties, le pouvoir politique tire sa légitimité du vote populaire.

Pour remporter une majorité de suffrages les candidats doivent projeter une image dans laquelle une majorité d’électeurs croiront se reconnaître.

L’homme politique peut trafiquer son image si elle ne ressemble pas assez à celle que ses conseillers en com lui disent être le portrait robot des attentes des électeurs mais une fois en place il devra peu ou prou jouer dans le registre annoncé.

Les mœurs et l’honnêteté personnelle de l’homme politique élu sont jugées à l’aune des pratiques admises par la société qui le porte au pouvoir et c’est les écarts aux normes admises par l’électeur qui seront sanctionnés et non les jugements moraux.

Exemple : un homme politique condamné pour prévarication ou prise illégale d’intérêts (mauvais exemple venu d’en haut s’il en est) peut se représenter et être absous par le suffrage populaire qui déclare ainsi se reconnaître dans la personnalité condamnée.

Éva Joly comme tous ceux qui ne sont pas imprégnés des spécificités du mode de fonctionnement de la cervelle du Français moyen statistique peuvent faire toutes les analyses politiques qui leur permettent de démontrer ce qui caractérise à leurs yeux tous les errements français qu’ils veulent, cela n’a plus de pertinence politique aux yeux des populations concernées qu’un prêche de carême du haut de la chaire de l’église de Poil en Saône et Loire.

Saintpierremeister à
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 4:59

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 10:47

R. Giskard Reventlov a écrit:
saintpierremeister a écrit:
L’expression « L’exemple vient d’en haut » fait partie des tournures de langage rituelles couramment utilisées, mais dont la portée propre n’est pas plus signifiante que la formule « à vos souhaits » en réponse consacrée par l’usage aux attaques printanières du pollen.

Je ne suis pas d'accord avec cette conclusion, et tu ne devrais pas dire une horreur pareille, sinon tu devrais admettre que les mots n'ont aucun contenu et qu'il ne sert à rien de s'en servir.


Ma remarque n'est pas une remarque à portée universelle et ne doit être extraite d'une réponse dont le champ d'application est circonscrit à l'exemplarité présupposée des responsables politiques élus par le peuple français.

Le peuple français souverain donne les clés du pouvoir à qui il veut bien les donner et ce nonobstant les considérations morales qui devraient s'imposer en la matière.

La réélection systématique par le peuple souverain consulté lors d'élections libres et non biaisées de politiciens retords condamnés par la justice pour des raisons diverses et variées est une confirmation de la pertinence, fut-elle cynique, de mes propos.

Je t'accorde souverainement le droit moral de ne pas être d'accord avec des faits parfaitement vérifiables mais pas celui de vouloir casser le thermomètre au prétexte qu'il montre une température indigne.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 11:56

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 12:38

Mon cher Saintpierremeister,


Citation :
En France comme dans les autres démocraties, le pouvoir politique tire sa légitimité du vote populaire.

Pour remporter une majorité de suffrages les candidats doivent projeter une image dans laquelle une majorité d’électeurs croiront se reconnaître.

C’est bien l’idée que je subodorai, mais que de mots pour dire une chose simple, qui tenait en une phrase et quelques exemples:

Les élus sont des projections des fantasmes du peuple.

Qui lit les journeaux “people”? Le peuple, enfin, une grosse part.
Qui regardent J.R. à la télé ? Le peuple,
Qui rêve à une grosse bagnole et à un yacht ? Le peuple, enfin, la majorité,
Qui applaudit le roi à son passage ? Le peuple,enfin, la majorité.
Qui applaudit au lynchage de la racaille ? Le peuple.

Ai-je bien compris, Saintpierremeister ?

Mais qui induit ces fantasmes dans la tête des gens, si ce n’est la “haute” société ?
Et dès lors que les riches le sont devenus par le vol pourquoi “le peuple “ se gênerait-il ? Donc, l’exemple vient d’en haut.

Le problème est alors celui de l’œuf et de la poule: qui a commencé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 13:42

R. Giskard Reventlov a écrit:

Pour moi les choses sont claires : soit on se débarrasse des pourris et on les empêche de nuire, soit on fait plus de gosses. Ça passe par l'éducation et la prise de conscience. Ça prendra du temps et des générations, mais il faut bien commencer. Je fais ma part du chemin parce que le gosse, moi, je l'ai fais. Que les parents responsables fassent leur choix.

P'tain que je biche, ma provoc marche au delà de toutes mes espérances.
Aalors j'en remets une couche vite fait avant que mon foie ne perde la foi et tant que j'ai assez d'inspiration pour soulager mon esprit complètement désabusé envers la capacité de rédemption de nos sociétés libérales asservies à la loi du renard libre dans le poulailler libre, en poursuivant jusqu'à l'écœurement le rôle d'imprécateur que je me suis assigné ici.




Étudions les deux solutions préconisées :

Solution 1, on se débarrasse des pourris.

En France ce n'est pas évident par des voies démocratiques puisque les pourris en question tiennent leur légitimité du peuple souverain qui a été programmé pour ne pas forcément avoir envie d'écouter ceux qui viendraient lui indiquer un chemin différent.
Une alternative plus brutale a bien été étudiée et testée en grandeur nature et plusieurs fois dans notre pays.

Une première tentative assez spectaculaire en 1789 avec une élimination définitive de nombreux pourris pour créer une première république.

Une deuxième tentative en 1830 pour contrer le coup de force de Charles X.

Une troisième tentative en 1848 pour tuer la monarchie de juillet et instaurer une deuxième république.

Analyse des résultats finals (c'est le pluriel officiel !) : la proportion de pourris occupant un poste de pouvoir en France n'est pas inférieure à celle des pays comparables qui n'ont pas eu recours à l'éradication révolutionnaire.
Sur le long terme cette méthode ne vaut donc pas un pet de lapin.

Solution 2, "on" fait la grève de toute activité de procréation.

C'est une solution envisageable pour une fraction de la population mais dont l'impact statistique risque de ne jamais être perceptible eu égard à l'élasticité de l'offre sur ce marché via le surcroit de natalité dans les pays à fort potentiel d'immigrants.

Sur le long terme cette solution n'en est pas une non plus.

Il ne nous reste plus qu'à nous raffermir mutuellement le moral en nous réfugiant dans la prière (toute âme qui s'élève élève le monde), ou alors on peut aussi envisager de céder à "la tentation de Venise" et d'écrire un bouquin ou enfin d'adopter ma posture de défense favorite c'est-à-dire de se réfugier mentalement dans un cynisme grinçant à l'épreuve de toute tentative de lubrification.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Lucius Junius Brutus
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 13:44

Citation :
Mais qui induit ces fantasmes dans la tête des gens, si ce n’est la “haute” société ?

Exact, et quand ces fantasmes n'ont pas été créé de toute pièce par la "haute société" (c'est rarement le cas), ils sont entretenuent par celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Junius Brutus
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 13:52

Citation :
Analyse des résultats finals (c'est le pluriel officiel !) : la proportion de pourris occupant un poste de pouvoir en France n'est pas inférieure à celle des pays comparables qui n'ont pas eu recours à l'éradication révolutionnaire.
Sur le long terme cette méthode ne vaut donc pas un pet de lapin.

Pas d'accord, ces évenements ont ouvert une nouvelle voie pour l'humanité, car tu aura remarqué qu'ils sont tous une première dans leur catégorie. Et dans une société féodale difficile de faire émerger concraitement des idées comme l'abolition des privilèges, l'abolition de l'esclavage, la déclaration des droits de l'homme...

Mais une fois qu'il existe un cas, l'exemple peut se répercuter (il y a eu d'autres révolution ailleurs qu'en France), et sinon la haute société comprend qu'elle doit réformer et s'adapter pour subsister (d'où l'évolution dans les pays qui n'ont pas eu de révolution mais dont l'évolution est toujours post-révolution française).

Il y a bien sur eu quelques cas avant comme la révolution américaine, mais il s'agit plus d'une révolte contre la métropole anglaise qu'un renversement de l'ordre social.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 14:17

Lucius Junius Brutus a écrit:
[
Pas d'accord, ces évènements ont ouvert une nouvelle voie pour l'humanité, car tu aura remarqué qu'ils sont tous une première dans leur catégorie. Et dans une société féodale difficile de faire émerger concrètement des idées comme l'abolition des privilèges, l'abolition de l'esclavage, la déclaration des droits de l'homme...

Cette remarque, pour pertinente qu'elle soit est hors sujet car ma proposition était circonscrite à l'étude d'une solution consistant à éliminer les pourris dans une nation et je maintiens le fait que l'élimination physique des pourris en France lors de la révolution n'a en rien réduit leur nombre sur le long terme et que, cette proposition de solution n'est pas validée par l'expérimentation.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 14:20

geveil a écrit:

Et dès lors que les riches le sont devenus par le vol pourquoi “le peuple “ se gênerait-il ? Donc, l’exemple vient d’en haut.

Le problème est alors celui de l’œuf et de la poule: qui a commencé ?

Analyse de la proposition : Donc l’exemple vient d’en haut (sous-entendu, le bon exemple vient des élites et seulement des élites).

Cette phrase qui prétend à l'universalité est réductrice et ambiguë dans le sens où elle semble réserver la capacité d’avoir un comportement exemplaire aux élites haut placées ce qui est stupide car tous les bibliothécaires savent bien que les livres les plus haut placés sont ceux qui ne sont jamais lus.

Pour moi, s’il est correct d’affirmer que l’autorité vient d’en haut, on se doit d’observer que le bon exemple (en l’espèce ce qui peut être imité en tant que modèle) peut émaner de toutes les couches de la société auxquelles on ne saurait dénier ce droit.

Si on veut exprimer l’idée qu’il est important que les élites soient exemplaires, il faut modifier la formulation de l’expression :

Le comportement des classes dirigeantes doit être exemplaire.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Lucius Junius Brutus
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Dim 27 Mai - 14:21

Citation :
Cette remarque, pour pertinente qu'elle soit est hors sujet car ma proposition était circonscrite à l'étude d'une solution consistant à éliminer les pourris dans une nation et je maintiens le fait que l'élimination physique des pourris en France lors de la révolution n'a en rien réduit leur nombre sur le long terme et que, cette proposition de solution n'est pas validée par l'expérimentation.

Excuse moi j'ai cru que tu parlais de la révolution, en fait tu parlais de l'éradication révolutionnaire. En effet je suis d'accord avec toi, cette méhode n'est pas utile en général elle entraine la mort des idées qu'elle cherchait à imposer par la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Lun 28 Mai - 1:34

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Lun 28 Mai - 2:46

saintpierremeister a écrit:

Pour moi, s’il est correct d’affirmer que l’autorité vient d’en haut, on se doit d’observer que le bon exemple (en l’espèce ce qui peut être imité en tant que modèle) peut émaner de toutes les couches de la société auxquelles on ne saurait dénier ce droit.

Si on veut exprimer l’idée qu’il est important que les élites soient exemplaires, il faut modifier la formulation de l’expression :

Le comportement des classes dirigeantes doit être exemplaire.

Voilà qui m’éclaire, merci.

Sinon, j’adhère au texte de Reventlov.

Il ne devrait toutefois pas demander à Meister une proposition de réforme sociale, car c’est le propulser dans la France d’en Haut et prendre le risque de le corrompre. pig

Le risque serait moindre si nous nous y mettons tous, sauf à nous comporter comme larrons en foire.

Je vous propose donc d’aller voir mon blog, élaboré quand je me fantasmais candidat à la présidentielle:

http://gweil.unblog.fr

Pour ce qui est d’un modèle de société, je suis très intéressé par la décroissance. Je vous invite à lire “Objectif décroissance” aux éditions Parangon ou à taper “décroissance” sur un moteur de recherche.

Je suis d’accord avec RGR quand il compte sur l’éducation, encore l’éducation , toujours l’éducation pour un changement de société.

Le problème est que, en ce qui concerne l’EN, ses objectifs sont élaborés par la France d’en haut, euh, pardon, par la caste dirigeante, les programmes et la pédagogie qui en découlent aussi et que nos enseignants sont formatés pour être, dans l’état actuel des choses, les courroies de transmission de l’idéologie dominante.
Il faudrait une révolution à l’intérieur de l’EN, révolution qui pourrait être initiée par quelques enseignants capables de se remettre en question ( Si, si, il en existe ! ).
Cette révolution consisterait non à affronter les CRS dans la rue, mais à se réunir en salle des prof pour élaborer de nouveaux programmes, une nouvelle pédagogie ( En fait pas si nouvelle que ça, car elle existe déjà et a fait ses preuves, Freynet, Montessori, etc. ) en partant d’un objectif phare à ne pas perdre des yeux: l’épanouissement de la personne humaine. Si cet objectif était atteint, il va sans dire que le sacro saint baccalauréat ne serait plus qu'une formalité à remplir, pour autant qu'il survive à la révolution.
La partie tant soit peu dangereuse de la révolution commencerait un ou deux ans après ce travail, lorsque les enseignants prendraient le risque d’appliquer leurs programmes au mépris de leur carrière et de l’inspection. Mais sans ce courage, on ne pourra jamais rien faire.
Pour ce qui est de l’éducation familiale, on ne peut compter que sur quelques parents d’élèves, la majorité ayant bu du lait en poudre et ne rêvant que d’une bonne situation pour sa progéniture, donc, au baccalauréat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Lun 28 Mai - 3:20

R. Giskard Reventlov a écrit:

Donc, mon cher Saint Pierre, vous qui êtes un ingénieur expérimenté, vous devriez être capable de nous pondre un projet de société qui produise le meilleur rendement pour l'énergie dépensée, tout en permettant à l'individu de s'épanouir sans nuire.

Chiche :

Remarque liminaire, il ne s’agit pas ici de faire table rase de l’œuvre du Créateur mais plutôt d’envisager les moyens de mettre en œuvre un processus continu d’amélioration des modalités de fonctionnement d’une société démocratique non liée à des exigences relevant du domaine de la foi religieuse.

De cette limitation du champ d’application de l’étude, il ressort que les sociétés soumises à des contraintes religieuses exclusives, je pense aux nations se reconnaissant dans l’Islam en particulier, ne seront pas prises en compte dans l’analyse des conditions de faisabilité.

Avant d'envisager d'initier la phase de conception d'un projet visant à améliorer les processus de management d’une société au mode de fonctionnement amélioré, il convient d'établir un cahier des charges précis des exigences à satisfaire et du niveau d’évaluation ou de mesure des performances attendues des dits processus pour en vérifier l’efficacité.

Dans le but de concevoir un système opérationnel définissant les responsabilités et prévoyant les outils de mesure d’analyse et d’évaluations continue des performances permettant de garantir un fonctionnement conforme aux exigences spécifiées, nous devrons dans une première phase :

- Identifier les modes de fonctionnement de la société démocratique à améliorer et les décrire comme un réseau de système de processus.
- Déterminer la séquence et l’interaction de ces processus.
- Déterminer les critères nécessaires pour assurer l’efficacité du fonctionnement et de la maîtrise des divers processus de fonctionnement de la société.
- Envisager le niveau de ressources et d’informations nécessaires au fonctionnement et à la surveillance des processus définis pour anticiper les dérives pouvant remettre en cause la pérennité du respect des objectifs spécifiés.

Exigences à prévoir concernant la responsabilité du pouvoir politique :

- Établissement d’une vision, de politiques et d’objectifs cohérents avec les finalités définies.
- Conduite de l’exercice du pouvoir par l’exemple pour développer la confiance parmi les administrés.
- Recherche permanente de retours d’informations directs sur l’efficacité et l’efficience des actions mises en œuvre.
- Création d’un environnement propice à l’implication et à la satisfaction des besoins des citoyens.
- Compréhension des besoins et attentes des citoyens.
- Promotion des politiques et objectifs afin d’accroître la sensibilisation, la motivation et l’implication de tous les citoyens à œuvrer pour le bien commun et non pour la seule recherche du bonheur individuel.
- Mise en place prioritaire de processus de formation continue à tous les niveaux nécessaires à la mise en conformité du niveau de réponse des citoyens aux exigences de fonctionnement d’un plan commun exigeant.
- Assurer que la séquence et l’interaction des différents processus contribuant à la vie de la nation sont conçues de manière à obtenir les résultats escomptés de manière efficace et efficiente.
- Assurer que tous les éléments d’entrée et de sortie des processus sont clairement définis et maîtrisés.
- Surveiller les éléments d’entrée et de sortie pour vérifier les liaisons et le fonctionnement efficace et efficient des processus.
- Identifier et gérer les risques et exploiter toutes les opportunités d’améliorations des performances du système mis en place.
- Identifier les « responsables » des processus et leur accorder entière responsabilité et autorité.

Principes de gestion des besoins et des attentes des populations.

Le succès de la bonne gouvernance d’une nation dépend de la compréhension et de la satisfaction des besoins et attentes, présents et futurs des citoyens nationaux et des partenaires actuels et potentiels, c’est-à-dire la prise en compte des besoins et attentes des autres pays liés par des accords politiques.

Responsabilité, autorité et communication.

C’est le principe de subsidiarité cher à Léon XIII qui doit ici être mis en œuvre (l’Autorité supérieure n’a pas à connaître ce qui peut être réglé par l’autorité inférieure)

IL faut donc attribuer aux personnes à tous les niveaux de la nation la responsabilité et l’autorité leur permettant de contribuer à la réalisation des objectifs et d’établir leur implication, leur motivation et leur engagement.

Il faut également mettre en œuvre un processus efficace et efficient pour communiquer la politique, les exigences les objectifs et les résultats obtenus afin de gagner la confiance de tous les citoyens et leur permettre de s’impliquer directement dans la réalisation des objectifs communs.

Revue des politiques mises en œuvre par les dirigeants :

Le pouvoir doit, à intervalles planifiés, revoir l’ensemble des mesures mises en œuvre pour assurer qu’elles demeurent pertinentes, adéquates et efficaces.
Cette évaluation doit comprendre l’évaluation des opportunités d’amélioration et du besoin de modifier les orientations et ou objectifs.

Du bon management de la richesse des ressources humaines :

Pour que tout fonctionne, il faut l’implication et le soutien de tous ce qui implique :

- La formation continue ouverte à tous.
- Une définition claire et précise des responsabilités de chacun et des autorités afférentes si nécessaire (toujours Léon XIII).

À suivre.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Lun 28 Mai - 10:12

Rappel de situation :
Dieu le Père tout puissant, créateur du Ciel et de la Terre, sans doute lassé de me voir adopter une attitude systématique d’imprécateur cynique et blasé c’est résolu à me demander de lui proposer un programme de reconstruction de l’organisation politique des États Démocratiques propre à garantir une gouvernance éthique, efficace et efficiente.

Note : éthique implique, entre autre, respectueuse des droits de l'homme.

Chapitre 2, où la notion de réseaux de processus précédemment évoquée sera explicitée.

Note liminaire : Dans toute organisation, les activités humaines qu’elles soient intellectuelles ou matérielles ont un impact sur la vie des personnes et elles doivent être identifiées par finalités, analysées et évaluées afin d’optimiser les méthodes de gouvernance.

L’identification des processus de gouvernance peut conduire à distinguer trois types de processus :
- Les processus politiques, il s’agit ici de processus de management nécessaires à la définition, au pilotage, au déploiement et à la coordination des activités de la nation.
C’est typiquement un processus de gouvernement.
- Les processus de support ou liés aux ressources à allouer pour assurer un bon fonctionnement des activités.
- Les processus de mise en œuvre ou opérationnels des activités.

Avant d’aller plus loin dans la discussion sur les modes de maîtrise des processus, je voudrais exposer à Dieu mon intention de remettre en cause la structure classique des processus dans les nations démocratiques objet de notre étude.

La structure organisationnelle des processus de management d’une nation est pratiquement toujours basée sur des flux verticaux gérant une fonction selon le principe de l’écoulement naturel par gravité dans lequel tout part du sommet, mais où peu de retour d’information arrive à remonter au sommet, à l’image des poissons morts qui ne remontent jamais le courant.

Exemple d’une structure de processus vertical : La fonction finance est assurée par un ministère éponyme qui gère directement et sans collaboration les impacts financiers des activités de tous les autres ministères.

Dans la vraie vie, tous les processus d’actions sont transversaux, c’est-à-dire qu’ils traversent toutes les fonctions classiques ; réflexion, planification, mise en œuvre, vérification, validation, audit etc.
Avec, à chaque stade la mise en perspective de l’impact financier.

Le management d’un processus vertical fait appel à une élite qui décide et à des exécutants qui exécutent mais l’implication de tous n’est pas vraiment au programme.

Le management d’un processus transversal fait appel aux notions de management participatif bien évoquées par Ségolène lors de la campagne présidentielle.

A contrario, la structure de management vertical qui est la règle d’organisation de base de toute structure gouvernementale est une organisation anti-naturelle, inefficace et démobilisatrice car elle interdit de facto à chaque responsable d’action de maîtriser la totalité de son action et surtout elle étouffe toute possibilité d’impliquer tous les acteurs concernés par la démarche.

Je terminerai ce chapitre en priant instamment Dieu le Père tout puissant créateur du ciel et de la terre de ne pas foudroyer cette idée novatrice avant d’avoir pu en développer toutes les potentialités.

Saintpierremeister

À suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Mar 29 Mai - 0:22

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Mar 29 Mai - 4:34

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   Mar 29 Mai - 10:05

R. Giskard Reventlov a écrit:
ensuite j'ai vu que vous excluiez d'avance certaines populations au titre qu'elles adhèrent à une spiritualité que vous jugez non compatible avec la société idéale.

J’ai simplement exclu les États dans lesquels la légitimité politique vient de Dieu, pas du peuple, et dont le pouvoir religieux domine le pouvoir civil parce que leur organisation politique est toujours d’un type vertical organisé pour relayer la volonté divine afin de gouverner la société terrestre.

Ma proposition de développer les processus transversaux n’est applicable, par définition, que dans les démocraties, c’est-à-dire dans des États ayant un système politique où la souveraineté est détenue par le peuple ou par un organe élu par le peuple.

La République islamique d'Iran ou le gouvernement de l'Utah dirigé au XIXe siècle par le président de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours sont des exemples de théocraties dans lesquels ma proposition serait insoluble, même à dose homéopathique.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?   

Revenir en haut Aller en bas
 
est ce que la laicité francaise garde-elle sa légitimité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» l'âme est -elle immortelle???????
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» Les Grenadiers à cheval de la Garde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Débats d'Actualité :: Actualité-
Sauter vers: