Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sciences 'exactes'

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Jeu 5 Avr - 5:39

DIGOYO a écrit:
Je ne suis, ni ne me prétends « philosophe ».
Juste un primaire, un Homo habilis des premiers temps.

wikipedia a écrit:
Un philosophe est une personne pratiquant la philosophie, et puisqu'il y a certainement autant de manières de la pratiquer qu'il y a de philosophes, il n'est pas facile de décrire brièvement ce que peut être un philosophe ; néanmoins, l'idée la plus générale que l'on peut s'en faire est sans doute celle d'un homme qui réfléchit sur le monde avec sa raison pour devenir plus sage, mieux comprendre le sens de la vie et être ainsi plus heureux.

La création du terme est attribué à Pythagore qui ne se présentait pas comme un sage, mais comme aimant la sagesse.

Dirais-tu que tu ne te reconnais pas, au moins en partie, dans cette définition? J'ai bien peur que tu ne doive également rajouter l'étiquette de "philosophe" à celle d'astronome et de jardinier Smile

DIGOYO a écrit:
Mes questions sont :
C’est Quoi ?
Pourquoi ?
Comment ?

J’ai laissé du grain à moudre aux autres générations !

En philosophie, les questions sont probablement plus importantes que les réponses. Et puis de toute manière, en imiginant que l'on puisse répondre de manière magistrale à une question philosophique, il faut bien admettre qu'une bonne réponse implique de nouvelles bonnes questions Smile

DIGOYO a écrit:
Et je me marre !

Ce qui nous ramène donc à ta deuxième question : "pourquoi?" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prométhée
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Jeu 5 Avr - 9:28

'En philosophie, les questions sont probablement plus importantes que les réponses'

Je pense au contraire qu'un question n'a pas d'importance sans la recherche d'une réponse. C'est donc les deux qui sont importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIGOYO
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Jeu 5 Avr - 10:03

L'eau mouille ---> une évidence et une réponse valable non ?
Le vent souffle --> on le sent bien ! c'est aussi la réponse.

Alors qu'est - ce qui est important : Apprendre et savoir pourquoi l'eau mouille, ou que le vent souffle ? donc de POSER LA QUESTION,

puisque LA REPONSE n'est q'APPARENTE ?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 25
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Jeu 5 Avr - 10:09

R. Giskard Reventlov a écrit:


Il y a aussi le fameux nombre d'or qui est le seul nombre qui multiplié par lui même donne lui-même + 1.

Faux! Il y a "phi barre" aussi. En effet, de tels nombres sont solutions de x²=x+1 soit x²-x-1=0, et il y a aussi phi barre = (1-racine de 5)/2.
Mais bon, il est négatif...

J'ai pas le temps de répondre au reste, je repasserais plus tard. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prométhée
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Jeu 5 Avr - 10:16

L'eau mouille n'est pas la réponse de 'pourquoi l'eau mouille'.

Petite différence entre science et philosophie:
Un fait: L'eau mouille.
Une question: philosophie, pourquoi: science, comment.
Une réponse.

Le fait n'est pas la réponse.
L'évidence n'est pas une réponse.

'puisque LA REPONSE n'est q'APPARENTE ?'
La réponse est derrière les apparences, autant en science qu'en philosophie selon moi: Atome, Etre, photon, âme, force, monade,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 25
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Ven 6 Avr - 9:57

Lucius Junius Brutus a écrit:
Meuuuh non. Empiriste rationnel à la limite si tu veut mais pas irrationnel.

Je pensais justement à ton exemple ou tu demandais où est le chiffre 0.77888697 dans la nature? En fait il y est peut être quelquepart mais on est incapable de le voir.
Cela dits à partir des observation de base. On développe des théories de plus en plus complexe au cour de l'histoire par le biais de la raison. Mais les règles de bases sont admises sans être démontrés car sont observés et assimilées comme évidentes.

Par exemple on observe le principe de l'addition dans la nature:
1 pomme + 1 pomme = 2 pommes. (Ca marche pour tout objet).
Et on observe aussi
1 pomme + 1 pomme + 1 pomme = 3 pommes

De la on peut déduire 1 pomme + 2 pomme = 3 pomme. Et c'est là qu'on découvre le principe de l'addition (par raisonnement)

De l'addition on peut déduire la soustraction (addition inversée), mais aussi la multiplication qui est une suite d'addition. Puis la division.
Au final on laisse les hommes réfléchir quelques millénaires (sans aucune observation nouvelles) et ils finnissent par te découvrir les nombres complexes et les intégrales (qui ont hantés mon années de Terminal S lol).

D'ailleurs on arrive à voir que certains truc "compliqués" en math sont dans la nature comme le nombre pi.

Donc une hypothèse pas tellement farfelue (mais qui reste une hypohèse) c'est que les maths se retrouvent dans la nature. En fait se sont des principes naturelles qu'ont a réussi à mettre sur papier à partir de quelques observations et tout le reste de la raison.

D'ailleurs je me demande, est il possible aujourd'hui de démontrer des trucs comme 1+1=2 ?


C'est vrai que les mathématiques ont été fondées au départ sur des intuitions, des observations, de choses qui pourraient devenir intéressantes quand, par construction, on arriverait à quelquechose permettant de décrire des phénomènes plus complexes.

Mais les mathématiques en elle-mêmes sont abstraites, car forment quelquechose "à part". C'est un langage qui se définit lui-même.
Ainsi, on ne peut pas démontrer que 1+1=2, puisque c'est une définition, autrement que signifie 2? Comment définir 2 autrement que par 1+1=2, où 1 est un fait sans signification aucune?
Je dis que 1 n'a pas de signification, car il n'a pas besoin d'en avoir une, il suffit de construire tout sur des choses sans significations, et ce qui a été construit en aura une par rapport aux axiomes "sans signification".
La signification vient avec le passage à l'application.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuujin
Visiteur
Visiteur


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Mar 18 Sep - 15:27

l'expression "sciences exacte" ne s'applique pas qu'aux mathématiques, mais à tous les objets mathématiques.

Ces objets mathématiques sont en train de phagocyter la biologie, via notamment les statistiques.

Osez me dire que je ne fais pas de la science exacte quand mes conclusions sont du type "dans telles conditions, on observe tel effet avec telle probabilité d'erreur", ou que je pond un modèle mathématique d'un phénomène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wandering Soul
De passage
De passage


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Mar 23 Oct - 13:20

Tout dépend également du sens dans lequel nous comprenons le terme "exact" dans l'expression "science exacte" ; il est important de bien définir les mots que l'on emploie sous peine d'entrer dans des débats stériles. Comme si l'on prenait deux enfants dont on aurait dit à l'un d'entre eux que la couleur que nous appelons "jaune" s'appellerait "rouge", un malentendu de longue durée pourrait s'en suivre sur la couleur d'une banane... Very Happy

Si par "exacte" on entend les sciences dont les questions qu'elle soulève appellent une réponse unique, les mathématiques répondent bien à ce critère, mais pourquoi ne le dirait-on pas alors de la physique, la biologie ou la chimie?
Partant du principe que la réalité n'est qu'une, il n'existe dans ces domaines, et en accord avec une théorie donnée, également qu'une seule réponse (Prenant toutefois note de l' imprécision avec laquelle les résultats sont émis). A priori, la différence de résultat entre deux expériences ne sont dues qu'au fait que ces sciences sont d'avantage confrontées à la réalité que les mathématiques (erreurs de manipulation, imprécision des appareils de mesure etc...) ; une théorie mathématique ne nécessite que la cohérence, et elle est toujours développée indépendamment de ses éventuelles perspectives d'application.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   Mar 23 Oct - 14:42

Wandering Soul a écrit:
Tout dépend également du sens dans lequel nous comprenons le terme "exact" dans l'expression "science exacte" ...


Le fonds documentaire "Sciences exactes et appliquées " se situe au 1er étage de la section Droit-Lettres de la Bibliothèque Universitaire de Paris 13°.
C'est juste à droite en sortant de l'ascenseur.

saintpierremeister lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sciences 'exactes'   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sciences 'exactes'
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» (résolu) dates exactes de l'écrit du capes externe 2014?
» 10 théories du complot qui se sont révélés exactes
» nombre d'heures exactes pour les personnels administratifs
» Test de Student !
» Horaires exacts de votre établissement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Sciences exactes-
Sauter vers: