Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Texte d'une amie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spirit
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Texte d'une amie   Dim 9 Mar - 7:53

Essayez de boire ce texte comme on bois de l'eau, laisser ce texte s'adapter à votre gorge, essayez d'être sensible à l'esprit qui s'en dégage, vous aurez tout le temps de vous dire ensuite (comme je l'ai fais lol) que je n'aurais pas utilisé tel ou tel mot.

Par Deniz

Deux concepts peuvent au départ paraître contradictoires en ce qui concerne le déroulement de notre vie, et des choix que nous faisons consciemment ou non pour l’influencer. D’une part, il est clair que nous sommes tous des créateurs grâce à nos pensées associées à nos émotions : cet ensemble énergétique émane en permanence de nous dans l’éther avec une intensité plus ou moins grande, et nous revient sous forme manifestée pour créer notre vie et notre monde extérieur (évènements, relations, rencontres, situations…). D’autre part, un plan de vie a été établi par notre âme avant notre incarnation, avec des prédispositions, de manière à pouvoir progresser de manière optimale. Notre Moi supérieur, pour suivre ce plan, va nous envoyer des circonstances de vie en accord avec les autres Moi Supérieurs, de manière à nous faire passer (schématiquement) d’un point A à un point B préétabli. Alors finalement, qui choisit ?

Nous respectons la loi divine du libre-choix, ce qui signifie que non seulement nous pouvons penser, ressentir, faire, avoir et être ce que nous voulons, mais qu’aussi aucune aide ne peut nous être fournie sans notre demande consciente. Toutefois, notre Moi Supérieur intervient dans notre vie sans que nous le sachions, cela n’étant pas perçu par nous comme une aide, vu tous les déboires qui nous tombent sur la tête ! Et pourtant, il s’agit bien d’une aide magnifique pour nous faire parvenir au point B. Reconnaître son Moi Supérieur et lui demander consciemment de l’aide (il n’attend que ça !) va augmenter considérablement son intervention et son efficacité pour prendre le raccourci. En fait, au point B, on y est déjà !!! Tout est déjà accompli, seulement, on va en reprendre conscience à une certaine vitesse terrestre. Donc forcément, d’une manière ou d’une autre, nous arriverons au point B, même si cela doit prendre plusieurs vies (aucune importance pour le Moi Supérieur). Et nos choix ? Il s’agit surtout de nos choix quant à notre comportement, nos réactions, notre attitude, notre regard, notre perception face aux situations qui nous sont présentées, toujours dans la surprise pour justement pouvoir nous faire réagir émotionnellement et mentalement. A chaque seconde nous faisons ainsi des choix, et ceux-ci déterminent constamment quelle est l’option retenue parmi toutes les possibilités probables à ce moment-là, qui, par ailleurs se sont déjà déroulées (le temps n’existant pas). Nous n’allons reprendre conscience que de l’option choisie, parmi tous les potentiels, tout le reste nous restant voilé mais étant vécu (remémoré) par « d’autres moi », dans l’éternel présent.


Qu’est-ce qui va différencier nos choix propres (émotions et pensées) de la volonté divine de notre Moi Supérieur ? Notre notion du temps, uniquement (donc, aux yeux de l’Absolu, il n’y a pas de différence !). Plus nous allons nous éloigner de la volonté divine, donc faire des choix à partir de la perception limitée de notre égo, plus on va faire des zigzags pour aller du point A au point B, et plus cela va prendre de notre temps. Si on se soumettait complètement à la volonté divine, on irait en ligne droite jusqu’au point B, et l’illumination, la prise de conscience de notre véritable Moi, serait quasi instantanée. Mais comment alors suivre la volonté divine, et non les caprices de notre égo ? En se persuadant que tout ce qui arrive dans notre vie est pour notre plus grand bien, que tout est parfait pour nous faire arriver au point B le plus vite et le plus « facilement » possible. Cela demande un grand travail intérieur de lâcher-prise, d’abandon, d’acceptation, d’ouverture, de confiance, de détachement, de gratitude, de bénédiction, de non jugement, de pardon à TOUT. Cela revient à suivre la voie du cœur, non duel, non mental, et non plus celle du cerveau, et de ses pensées duelles. C’est prendre conscience dès leur naissance, des pensées et des émotions qui surviennent naturellement face à chaque situation de la vie, et les considérer pour ce qu’elles sont : des réactions automatiques, conditionnées par tout notre système de croyance, qui arrivent par habitude. Les pensées arrivent à la vitesse de l’éclair pour juger toute situation suivant une base de données accumulées depuis l’enfance. Y sont associées des émotions, qui se déclenchent plus par réaction à ce que nous pensons de la situation, qu’à la situation elle-même, qui est finalement neutre, d’autant plus qu’elle n’est qu’illusion. On ne peut empêcher ces pensées d’arriver, par contre, il s’agit de les reconnaître au plus tôt, avant qu’elles ne gonflent et déclenchent des émotions négatives engloutissantes. En prenant conscience de ces pensées de jugement, de non acceptation, de critique, on peut arriver à les étouffer dans l’œuf, et freiner considérablement le flot de pensées incessant qui nous plonge dans le tourbillon de l’inconscience. Il s’agit au plus vite de se centrer (se réfugier) dans le cœur pour y faire naître un sentiment de bien-être grâce à la reconnaissance et l’émerveillement de tous les miracles de la vie à chaque instant. Il ne faut surtout pas s’empêcher de penser car cela nécessiterait un effort mental dans lequel l’égo trouverait directement une échappatoire.

Mais ici, on pourrait se poser la question suivante : si j’arrive à me sentir bien devant des situations a priori désagréables, ne vais-je pas les attirer ??? Ce serait un comble ! La clé est à nouveau une question de choix. En effet, on peut très bien rester serein dans l’acceptation de la raison d’être d’une situation, sans pour autant être d’accord avec le contenu même de la situation. On peut toujours se dire avec le sourire : ce n’est pas cela que je choisirais pour la Nouvelle Terre. J’accepte la présentation de cette situation car je sais qu’elle est la façon parfaite pour moi de progresser, par contre, mon expérience et ma sagesse me conduisent à envisager une meilleure alternative pour le plus grand bien de tous. Il s’agit dès lors d’entretenir un sentiment de joie, de bien-être, en envoyant Amour et Lumière sur cette situation, voire de la visualiser autrement. On transmute ainsi la situation par le changement de notre perception, puisque le monde extérieur n’est que la projection de notre monde intérieur. Le tout est de ne pas déclencher d’émotions négatives par un jugement en « mal », ce qui renforcerait l’énergie de la situation a priori désagréable, et donc l’attirerait davantage. Par contre, reconnaître une situation et prendre conscience de ce qu’elle est réellement sans résistance permet de s’en détacher et de s’en éloigner. C’est la voie du milieu, de l’équilibre, de la Lumière de Vie (Soria) dissipant notre attachement aux pôles de la dualité.


Plus on progresse, et plus les choix personnels, de notre égo, laissent la place à la volonté divine, pour s’y aligner complètement lors de l’illumination : la compréhension, la reconnaissance de l’égo, et la libération de son emprise et de la dualité. On sort ainsi du plan de vie programmé qui s’achève. Les émotions négatives disparaissent pour laisser place à un sentiment de joie, de paix, d’harmonie, bref un état d’être d’Amour. Le mental n’est plus qu’un outil dont on se sert pour régler les détails pratiques de la vie quotidienne. La Foi prédomine, laissant notre nature divine émerger. Intervient alors le supramental, intelligence universelle qui nous éclaire, nous guide et nous enseigne. Pour atteindre cette connexion divine, il faut cesser de vouloir tout contrôler, et de s’attendre à un résultat. Il nous apparaît donc que le chemin nous menant au point B (et encore moins ce point) ne peut être découvert par notre mental et par la logique. Il s’agit plutôt d’être ouvert, d’accepter de sortir des sentiers battus, de laisser venir le nouveau, l’inconnu et l’imprévisible qui bousculent nos habitudes et notre confort. Le chemin le plus court n’est pas rationnel car sa multidimensionnalité nous est cachée. Il est impossible de progresser avec notre mental tel quel, et d’essayer d’imaginer, de concevoir ce que pourrait être la multidimensionnalité et le monde en 5D avec nos pensées limitatives. Tout ce qu’on peut se dire, c’est de laisser notre mental évoluer, et que c’est justement par sa transmutation que la 5D pourra naître sous nos yeux : notre niveau de conscience ayant progressé, nous saurons alors nous en souvenir. Laissons-nous donc guider par le murmure de notre cœur et non par les pensées bruyantes et réactives de notre hémisphère cérébral gauche.


En se centrant dans le cœur, on alimente la flamme de la joie de la conscience de notre nature divine, et on s’aligne ainsi sur la fréquence de notre Moi Supérieur. Cette harmonie et cette paix nous font savoir et ressentir qu’on est sur la bonne Voie, car c’est la façon de notre Moi Supérieur de communiquer avec nous (seul le corps mental nous parle en français, qu’il traduise nos pensées ou des messages de Lumière). Il n’y a dès lors plus qu’à le laisser faire, nous laisser entraîner par la danse de la Vie. Voilà un excellent choix finalement : celui de ne plus choisir « soi-même » !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bitteulse
Membre
Membre


Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Texte d'une amie   Mar 11 Mar - 4:35

wido a écrit:
Essayez de boire ce texte comme on bois de l'eau, laisser ce texte s'adapter à votre gorge, essayez d'être sensible à l'esprit qui s'en dégage, vous aurez tout le temps de vous dire ensuite (comme je l'ai fais lol) que je n'aurais pas utilisé tel ou tel mot.

Désolé Wido, je ne lis pas les textes qui me sont présentés sous conditions, aussi douces soit ces conditions, même par curiosité je ne veux pas lire un texte qui demandes à être lu d'une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spirit
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Texte d'une amie   Mar 11 Mar - 6:22

Bitteulse a écrit:

Désolé Wido, je ne lis pas les textes qui me sont présentés sous conditions, aussi douces soit ces conditions, même par curiosité je ne veux pas lire un texte qui demandes à être lu d'une certaine manière.

Je dis en fait d'essayer de le lire sans à priori, donc sans l'influence des conditionnements intérieurs, mais libre à toi de le lire avec tes conditionnements, ce n'est qu'une suggestion
Je ne comprends pas cette réaction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte d'une amie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte d'une amie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» décés d'une amie...
» Un texte qui a touché le semblant de coeur que j'ai :)
» Le grand départ de mon Amie
» bon anniversaire amie
» Nous souhaitons un joyeux anniversaire à notre amie en Christ Georgette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Spiritualité-
Sauter vers: