Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Racisme et sémantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monsieur Pogo
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Racisme et sémantique   Dim 27 Jan - 14:17

OBJET : Racisme et sémantique

Il y aurait tout lieu de définir ce qu’est le racisme, parce que maintenant le racisme est servi à toutes les sauces.

À mon avis, le racisme se réfère à un jugement a priori : ainsi, le raciste est celui qui prétend que les caractéristiques physiques déterminent les qualités d'un homme.

Or, l’accusation de racisme est devenue aujourd’hui un moyen de défense, c.-à-d. un moyen de fermer le clapet à «l’accusateur». Ainsi, celui qui, sur la place publique, pose maintenant un regard critique sur les tendances folkloristes de certaines culture qui sont en porte-à-faux avec la modernité est stigmatisé, roulé dans la boue et cloué illico au pilori avant même qu’il n’ait eu le loisir de préciser sa pensée.

De cette façon, il n’y a pas de débat possible ; ne reste que le dogme des certitudes : c’est la deuxième mouture du credo de la Sainte Inquisition : crois que ce sont tous des victimes, ou meurs maudit raciste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Lun 28 Jan - 2:54

Définition Petit Larousse Edition 1951 :

« Racisme : Théorie qui tend à préserver l’unité de la race dans une nation. »

Il me semble que tout groupe qui s’établit par les liens du sang – notamment en veillant, par l’interdiction des mariages mixtes, à la continuité du sang d’un ancêtre commun, est un groupe raciste et devrait être stigmatisé comme tel.

J’ajoute que c’est parce qu’on n’est pas sûr du sang du père, mais qu’on l’est du sang de la mère, que certains groupes, que je crois racistes, se déterminent par la filiation avec les mères et surveillent principalement la sexualité des femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 30
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Lun 28 Jan - 4:49

Alain Finkielkraut a dit que le XXI ème siècle serait le siècle de l'antiracisme. Il a bien compris que l'antiracisme est une idéologie qui va au bout de la logique ultra-égalitaire et en révèle son absurdité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Pogo
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Lun 28 Jan - 8:07

arnold.jack a écrit:
Définition Petit Larousse Edition 1951 :

« Racisme : Théorie qui tend à préserver l’unité de la race dans une nation. »

Il me semble que tout groupe qui s’établit par les liens du sang – notamment en veillant, par l’interdiction des mariages mixtes, à la continuité du sang d’un ancêtre commun, est un groupe raciste et devrait être stigmatisé comme tel.

J’ajoute que c’est parce qu’on n’est pas sûr du sang du père, mais qu’on l’est du sang de la mère, que certains groupes, que je crois racistes, se déterminent par la filiation avec les mères et surveillent principalement la sexualité des femmes.

Diantre !

Ne seriez-vous pas en train de taxer de racistes les sociétés aborigènes matriarcales ?

Par le fait même, ne seriez-vous pas un tantinet raciste ?


..................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Lun 28 Jan - 9:46

« Ne seriez-vous pas en train de taxer de racistes les sociétés aborigènes matriarcale »

Je ne parle ni des aborigènes – dont j’ignore le matriarcat, ni des Na de Chine où les femmes choisissent leurs « visiteurs » d’une nuit et où les mots « père » ou « mari » n’existent pas.

J’imagine des populations, parfaitement adaptées à notre siècle commerçant et technicien, répandues sur le globe entier, et qui, pour les plus orthodoxes ou plus intégristes d’entre elles, s’opposent à ce que les femmes de leur groupe se marient avec des hommes extérieurs à leur groupe. Les hommes qui épouseraient des femmes extérieures à leurs groupes ne verraient pas leurs enfants intégrés à ce groupe. Il s’agirait de garder pur le sang reçu d’un ancêtre commun.

Mais il se peut que j’aie eu des lectures erronées et que ce que je crains n’existe pas.

En effet au vu des lois anti- racistes qui priment en Occident, de tels groupes auraient bien été condamnés pour racisme !

Pour ce qui me concerne, j'ai fait un mariage sans me soucier ni de la langue, ni de la nationalité, ni d'avoir un ancêtre commun avec mon épouse, issue de l'immigation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Pogo
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Lun 28 Jan - 12:38

arnold.jack a écrit:



« Ne seriez-vous pas en train de taxer de racistes les sociétés aborigènes matriarcale »

Je ne parle ni des aborigènes – dont j’ignore le matriarcat, ni des Na de Chine où les femmes choisissent leurs « visiteurs » d’une nuit et où les mots « père » ou « mari » n’existent pas.

J’imagine des populations, parfaitement adaptées à notre siècle commerçant et technicien, répandues sur le globe entier, et qui, pour les plus orthodoxes ou plus intégristes d’entre elles, s’opposent à ce que les femmes de leur groupe se marient avec des hommes extérieurs à leur groupe. Les hommes qui épouseraient des femmes extérieures à leurs groupes ne verraient pas leurs enfants intégrés à ce groupe. Il s’agirait de garder pur le sang reçu d’un ancêtre commun.

Mais il se peut que j’aie eu des lectures erronées et que ce que je crains n’existe pas.

En effet au vu des lois anti- racistes qui priment en Occident, de tels groupes auraient bien été condamnés pour racisme !

..

.Pour ne nommer que ceux-là, les Mohawks vivent à la moderne aux abords de Montréal, et, pourtant, les amérindiennes perdent leur statut d’indienne lorsqu’elles se marient avec un non-amérindien. Il en va de même pour la progéniture d’un tel couple.

Ce qui n’est pas le cas lorsqu’un Iroquois marie une non-indienne…

De fait, est-ce les tendances folkloristes qui définissent l’appartenance culturelle ou est-ce le faciès ?

Je précise que je ne suis pas scandalisé outre mesure de la façon dont les Mohawks organisent leur société.

Je me demande simplement où est la ligne de démarcation entre ce qui intéresse l’ethnologie et ce qui relève de la loi, i.e. des droits de l’Homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Mar 29 Jan - 3:51

J’ai l’impression que la définition du mot racisme, originellement, concernait des groupes soucieux de particularités transmises par le sang (expressions : droit du sol ou droit du sang pour fonder une nation. Pureté du sang, etc.)


Avec l’avancée de la biologie, le mot raciste se réfèrerait à la génétique. Chez les éleveurs on consigne sur un livre la généalogie et les croisements effectués dans une lignée. Ainsi on arriverait, en fixant certaines particularités, à la notion de races.

Au niveau de l’humanité, on appellerait raciste ceux qui, en réglant les mariages, voudraient conserver certaines particularités, en empêchant des gènes « étrangers » de se placer en partage.

Le souci de conserver ou d’empêcher certaines particularités attachées aux gènes, et cela pour un individu, ferait partie de l’eugénisme.

Mais ai-je bien compris la sémantique de ces mots : racisme, eugénisme ?

Quant à la déclaration des droits de l'homme, je ne sais si elle parle mariages, procréation, surpopulation, maladies génétiques. Je pense que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Pogo
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Mar 29 Jan - 5:48

arnold.jack a écrit:
J’ai l’impression que la définition du mot racisme, originellement, concernait des groupes soucieux de particularités transmises par le sang (expressions : droit du sol ou droit du sang pour fonder une nation. Pureté du sang, etc.)


Avec l’avancée de la biologie, le mot raciste se réfèrerait à la génétique. Chez les éleveurs on consigne sur un livre la généalogie et les croisements effectués dans une lignée. Ainsi on arriverait, en fixant certaines particularités, à la notion de races.

Au niveau de l’humanité, on appellerait raciste ceux qui, en réglant les mariages, voudraient conserver certaines particularités, en empêchant des gènes « étrangers » de se placer en partage.

Le souci de conserver ou d’empêcher certaines particularités attachées aux gènes, et cela pour un individu, ferait partie de l’eugénisme.

Mais ai-je bien compris la sémantique de ces mots : racisme, eugénisme ?

Quant à la déclaration des droits de l'homme, je ne sais si elle parle mariages, procréation, surpopulation, maladies génétiques. Je pense que non.

À propos du racisme, ce n’est pas un débat de lexicographe que je souhaitais développer…

Mais, il faut tout de même préciser qu’au-delà de la race, le racisme est devenu la manifestation d’une hostilité violente contre un groupe social… Racisme anti-jeunes, racisme envers les intellectuels, envers les femmes (Le Robert)

Pour le reste, je ne me référais pas à la Déclaration des droits de l’Homme, mais plutôt à la Charte des droits et libertés et de la personne du Québec qui sanctionne les cas de discrimination basés sur la race, l’appartenance ethnique, la religion, le sexe et la condition sociale.

Et c’est justement dans un puéril désir d’égalité entre les genres sexuels que les Curés de la rectitude –qui, comme ont le sait, sont férus de mesures cosmétiques- ont remplacé maladroitement le terme générique «Homme» par celui de «personne».




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Mar 29 Jan - 9:43

« Racisme anti-jeunes, racisme envers les intellectuels, envers les femmes (Le Robert) «

Evidemment si c’est Le Robert qui emploie le mot racisme dans ces cas là, il n’y a plus qu’à s’incliner.

Néanmoins haine anti-jeunes, anti-intellectuels, etc. je comprendrais.

Le mot racisme dans ces cas là me semble mal employé et on peut s’interroger sur l’intention qui prévaut dans cette confusion programmée du sens des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monsieur Pogo
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Mar 29 Jan - 11:38

arnold.jack a écrit:
« Racisme anti-jeunes, racisme envers les intellectuels, envers les femmes (Le Robert) »

Évidemment si c’est Le Robert qui emploie le mot racisme dans ces cas là, il n’y a plus qu’à s’incliner.

Néanmoins haine anti-jeunes, anti-intellectuels, etc. je comprendrais.

Le mot racisme dans ces cas là me semble mal employé et on peut s’interroger sur l’intention qui prévaut dans cette confusion programmée du sens des mots.


Ce n’est pas Le Robert qui rajoute une définition au terme Racisme…au contraire, en l’occurrence le dictionnaire ne fait que confirmer l’usage que les locuteurs font du mot Racisme.

Si c’est une question de sémantique, en effet il serait préférable d’employer le mot haine…

Mais, que l’on se fasse traiter de raciste ou de haineux, le procédé reste le même si l’étiquette que l’on nous accole éteint toute critique en nous fermant le clapet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wandering Soul
De passage
De passage


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   Jeu 31 Jan - 9:49

Je ne pense pas que le problème du racisme se situe dans la façon dont nous perçevons les autres, mais plutôt dans la façon dont nous nous percevons nous-même.

On ne peut pas définir une race indépendamment de certaines caractéristiques physiques auxquelles le raciste associera des comportements ou des qualités connotées péjorativement... certes...

Mais je suis de ceux qui pensent que le machisme ne dérange que ceux qui se définissent en priorité par leur sexe, ou encore que les mouvements révolutionnaires ne dérangent que ceux qui se font une idée de leur citoyenneté profondément ancrée dans une certaine tradition.

Par transition, le racisme ne dérangera que ceux qui se définissent en priorité par leur "race" (quid?), puisque dans le cas contraire, la personne penserait qu'elle est victime d'un simple délit de sale gueule. Voila comment je vois les choses ; pas de racisme, mais du délit de sale gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Racisme et sémantique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Racisme et sémantique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» valeur sémantique des noms bibliques
» parlons du racisme
» Festival Etudiant Contre Le Racisme
» Composante psy (?) du racisme et antisémitisme
» non pour le racisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Sciences sociales-
Sauter vers: