Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le paradigme holographique

Aller en bas 
AuteurMessage
Protée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 31
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Le paradigme holographique   Mer 26 Déc - 8:34

Citation :
http://sergecar.club.fr/cours/consc_cerveau.htm

Un article très intéressant sur une manière d'appréhender le cerveau (voire plus...) aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   Mer 26 Déc - 9:34

Protée,


Je ne comprends pas très bien le rapport entre un hologramme qui devrait restituer une image en relief, variable selon les angles d’où on la regarde, et le fonctionnement du cerveau. Comparaison n’est pas raison …

Je ne suis pas très performant avec mon propre cerveau mais je suis prêt à faire l’effort de comprendre et à demander des compléments d’information.

Naïvement, je n’avais aucun doute sur le fait que le siège de la conscience de soi-même était essentiellement localisable dans le cerveau.

Il me suffisait que - hélas – les grands blessés de guerre soient l’exemple même de la correspondance entre les blessures subies au cerveau et les troubles cognitifs ou affectifs s’en suivant.

Les drogues, l’alcool, les accidents vasculaires cérébraux et autres dégénérescences cérébrales témoignent assez du rapport existant entre le cerveau et la qualité de la conscience, de la mémoire, de l’intelligence.

J’aurais vraiment besoin de compléments d’information pour établir un rapport entre ce qui fondait « mes croyances » en ce domaine et le paradigme holographique.

La compréhension de ce qu’est la pensée, la nature de l’esprit, fait partie de mes centres d’intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 31
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   Mer 26 Déc - 10:14

Le paradigme "mécaniste" suppose que "le cerveau produit de la conscience, comme le foie produit de la bile". Il suppose plus ou moins explicitement que le cerveau peut stocker de l'information dans des "cases".

Or, des expériences ont montré que ce paradigme n'est pas envisageable
Citation :
Le biologiste Paul Piestch de l’University of Indiana a démontré que si le cerveau d'une salamandre lui était retiré, l'animal restait vivant, mais dans un état de stupeur. Lorsque son cerveau était réimplanté, son activité redevenait normale. La manière doit il était remise n'avait aucune importance... On pouvait en inverser les hémisphères, le placer à l'envers ou ne remettre que des petits bouts, les mélanger, les découper, les retourner... Le batracien se comportait normalement tant qu'une partie de son cerveau était présente, peu importait la configuration

Le paradigme "holographique", lui, ne dit pas que le cerveau n'a aucun rapport avec la mémoire (c'est quand même la moindre des choses), mais que les souvenirs ne sont pas "stockés" dans des morceaux de cerveau. Après tout, c'est la conclusion de l'expérience sur la salamandre.

Imagine la scène de la madeleine de Proust. De manière très imagée, c'est comme si cette scène venait "éclairer" tout le cerveau, et que celui en garde une "empreinte" (comme un plaque photosensible). Il suffit maintenant, toujours de manière imagée, que l'on revienne éclairer le cerveau avec cette même "lumière" pour que nous ayions le souvenir de la scène initiale.

C'est un peu simpliste mais tu comprendras mieux en t'attachant à comprendre ce que c'est qu'un hologramme.

Cette théorie possède plusieurs avantages :

1) Quand tu casses la plaque photosensible en plusieurs morceaux, tu récupères quand même l'image initiale à partir de chaque morceau. C'est pareil avec le cerveau : tu peux enlever des bouts de cerveau, chacun suffira à "redonner la mémoire".

2) "L’utilisation d’un procédé holographique peut faire tenir 50 Bibles dans un centimètre carré d’émulsion holographique. Le paradigme holographique rend donc les prodiges de la mémoire plus compréhensibles"

[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   Mer 26 Déc - 15:12

J'ai lu tout l'article soumis par Protée.

C'est vraiment intéressant comme théorie.

Je comprends que les fonctions biologiques ou motrices ont des zones bien déterminées dans le cerveau, mais que ce qui a trait à la conscience, à la mémoire est beaucoup plus diffus.

Et, ça justifierait le fait que l'intelligence, la mémoire ne dépendent pas de la taille du cerveau, mais plutôt de la qualité des interconnexions.

Qualité dépendante de la bonne santé du corps.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   Jeu 27 Déc - 3:40

Depuis l’expression « imagée » : le cerveau secrète la conscience comme le foie secrète la bile, depuis Descartes … les biologistes, neurologues ou psychologues ont d’autres approches.

Je doute de la vérité de l’expérience sur le cerveau de la salamandre, et je ne suis pas certain qu’elle puisse témoigner de la pensée chez l’homme, même si il y avait dans cette histoire un atome de réalité.

Quant à la mémoire « rangée » comme documents en bibliothèque, ce n’est pas non plus une comparaison pertinente.

Le dernier ouvrage que j’ai lu sur le sujet est « Biologie de la conscience » de Gérald Edelman aux éditions Odile Jacob. Paru en 1992. Déjà 15 ans !!!

Plutôt que le mot holographique je verrais le mot holisme s’appliquer à la conscience. C’est-à-dire que celle-ci dépend de tout l’environnement de la personne, et notamment de l’ensemble du cerveau. Qu’une aire spécialisée dans l’interprétation des images disparaisse et la représentation que peut élaborer une personne en sera changée. Qu’une drogue particulière altère l’usage normal des neuromédiateurs et la vision du monde, la communication avec autrui, seront modifiées.

J’ai visité le site de philo proposé ( sergecar) et j’avoue mon malaise en subodorant un parti pris pour justifier un a priori classique : supposer que la conscience, qu’une personne a du monde, pourrait exister hors du cerveau .

J’ai notamment un certain malaise à chaque fois qu’on fait allusion aux NED : cette interprétation, selon moi fantaisiste ou manipulatrice, qu’on fait des pensées particulières survenant lorsque le cerveau est souffrant, notamment lors de baisse de tension dans la circulation du sang ou plus généralement lors d’un manque d’oxygénation du cerveau.

Le sujet reste passionnant, mais depuis le mythe d’ER de Platon, bien des mesures et expériences ont été possibles qui peuvent s’interpréter autrement que par une conscience « extra corporelle », « extra sensorielle », « extra cérébrale ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protée
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 31
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   Sam 29 Déc - 2:18

Citation :
Je doute de la vérité de l’expérience sur le cerveau de la salamandre, et je ne suis pas certain qu’elle puisse témoigner de la pensée chez l’homme, même si il y avait dans cette histoire un atome de réalité

Pourtant c'est une expérience reconnue ; elle est censée témoigner de la mémoire, pas de la pensée. Je comprends que tu puisses être mal à l'aise face aux hypothèses de conscience extérieure. De toute façon l'expérience ne fait qu'infirmer l'hypothèse mécaniste. Après elle "laisse penser que"... Mais là on est dans le domaine de la spéculation.

Néanmoins, ce qui est intéressant c'est de noter notre malaise face à de telles hypothèses (moi y compris) ! Tellement habitués à tout rapporter à l'individu que les hypothèses qui font appel à une dimension qui nous dépasse nous paraissent loufoques. En vérité, nous avons été habitués à les trouver loufoques !

Ce paradigme est néanmoins séduisant parce qu'il donne une piste d'explication pour le paradoxe EPR maintenant largement reconnu par la communauté scientifique : grosso modo, 2 particules qui ont été "proches" à un instant donné peuvent "communiquer" de manière instantanée (donc plus vite que la vitesse de la lumière)

Enfin le mot "holographique" contient "holos" qui est la racine de "holisme" : le rapport au tout (au holisme) est donc bien présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   Sam 29 Déc - 3:47

Protée,

Je reconnais que se sentir mal à l'aise, en face de théories, n'est pas un argument sufisant pour refuser de les examiner.

Il se trouve qu'après avoir "embrassé" toutes sortes d'hypothèses, j'en suis venu à privilégier celles qui sont du domaine scientifique "reconnu".
Je mesure,néanmoins, le danger qu'il y a à faire une confiance trop grande, même à la science 'officielle".

J'ai été tellement "égaré" par toutes sortes de pseudo-sciences, toutes sortes de charlatans, que ma méfiance est devenue "pathologique" !!!

Pour ce qui est du cerveau, actuellement j'aime bien consulter le site suivant :

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/index_a.html

mais je viens de le découvrir et il y a de quoi lire.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le paradigme holographique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le paradigme holographique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La théorie du Paradigme de la vie extra-terrestre
» Petite histoire du coven du Paradigme de la Sphinge
» Christianisme : le paradigme ésotérique ?
» Nouveau Paradigme Mondial
» Univers Holographique : Vers une théorie unificatrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Sciences exactes-
Sauter vers: