Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L’uniformisation de la pensée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
merlin
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: L’uniformisation de la pensée   Lun 3 Sep - 3:17

Bonjour,

Des modèles de pensées nous ont conditionnés depuis la prime enfance, qu’ils proviennent de la culture, de la religion ou de l’éducation.
Certes, les civilisations se sont construites sur la transmission de générations en générations de ces modèles de pensées, mais l’on peut se questionner sur la liberté intrinsèque de la pensée de l’homme : peut-il aujourd’hui penser par lui-même ou ne fait-il que reproduire les systèmes de pensée qui le conditionnent ?
On peut craindre que la pensée originale ne laisse place qu’à une pensée uniformisée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falenn
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 56
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Lun 3 Sep - 8:29

merlin a écrit:
peut-il aujourd’hui penser par lui-même ou ne fait-il que reproduire les systèmes de pensée qui le conditionnent ?
On peut craindre que la pensée originale ne laisse place qu’à une pensée uniformisée !
Il faut distinguer :
- l'activité cérébrale (comportement biologique)
- les données perçues (expérience sensible)
- les données conceptuelles (croyances, a priori, mais aussi déductions personnelles, ...)

C'est dans cette 3ème catégorie que le risque de conditionnement est le plus important (cas de l'individu délégant le travail de réflexion).
Je ne crois pas que ce danger s'accroisse au fil des générations : les révolutions culturelles et idéologiques sont là pour le rappeller.
Il existe plusieurs "armes" anti-formatage : l'esprit critique, la logique, l'enrichissement culturel, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yane
Visiteur
Visiteur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Lun 3 Sep - 13:30

Du coup il paraît que la pensée est uniformisée puisque dans la rue, sur la télé dans les journaux et partout où l'on va on ne voit que des "copier coller" tout le monde s'habille de la même manière parle de la même manière mange de la même manière tout un mode de vie uniformisé et si jamais quelqu'un ne fait pas comme ce "tout le monde" il est un cas exeptionnel et par conséquent mal vu parfois.. Rolling Eyes alors que peut-être ce quelqu'un ne fait qu'agir avec spontaneité..!!

Mais sinon si on veut voir un petit peu la chose d'une manière philosophique on pourrait dire qu'il n'y a pas de pensée uniformisée..parce que tout simplement chacun vit dans son monde à lui où c'est son"MOI" qui commende et et qui règne qu'il le veuillent ou non parce que le MOI naît avec l'homme et commence à fonctionner et à vivre en lui dès la naissance.. Et chacun a en lui quelque chose qui le distingue des autres (ça ressemble un peu aux empruntes) qui le caractérise et qui fait de lui un être différent et une pensée différente et tout à fait nouvelle..

Peut-être que les gens parfois ne pensent pas à mettre en évidense cette chose qui fait d'eux des pensée distinguées mais elle existe en eux et il suffit de la faire travailler pour voir qu' effectivement la pensée n'est pas uniformisée au point que l'on croit..Bien sûr la religion la culture et le milieu dans lequel on vit influence sa pensée mais ne l'anéantit pas complètement car sinon je serai toi et lui et elle et tout le monde..Est-ce que je le suis??..Je ne pense pas!!..

C'est mon humble point de vue..!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merlin
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 1:37

Je ne souhaite pas jouer au pessimiste de service ici mais je trouve vos propos un peu en décalage avec la réalité.

Je ne conteste pas le fait qu'il y a toujours des exceptions bien sûr et tant mieux mais quand je prends juste l'exemple de la télévision comme tu cites Yane, je pense qu'elle contribue pour une grande part à l'imposition de valeurs culturelles qui ont pour effet de standardiser les cultures locales.
Les cultures nationales et a fortiori les cultures régionales tendent à s'effacer, sinon à disparaître au profit d'une culture uniformisée mondiale, d'une culture artificielle qui ne correspond plus aux racines des peuples.

Cette culture mercantile influence et déstabilise les cultures ambiantes.
Ainsi les jeunes renient leur culture sans pour autant pouvoir s'approprier celle qui leur est proposée.
C'est à mon sens un des facteurs de déséquilibre de la jeunesse qui perd ainsi les repères de ses racines.

La télévision pour ne parler que d'elle... est aussi un moyen de conditionnement pour les biens de consommation; la fracture se crée lorsque le désir d'acquérir un bien est stoppée par le manque d'argent.
La frustration engendrée lorsqu'elle se pérennise, crée une tension contractante qui peut amener une révolte anarchique et violente.
L'argent est la seule valeur, de nos jours, que tout le monde reconnaît.

Tout est devenu tributaire de l'argent, même la culture... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 4:35

Oui, mais c'est surtout un problème de la jeunesse. Je rajouterai une citation de Josh Homme : "La chose qui est réelle pour nous est : fortune et popularité. Tout le reste ressemble à du travail". A noter qu'il me semble que la télévision perd du terrain sur son influence culturelle grace à internet. Il me semble, d'après ce que j'observe, qu'une fois que les adolescents quittent le foyer parental et gagnent en autonomie, notemment lorsqu'ils décident de leurs emplois du temps et qu'ils acquièrent les moyens de se déplacer, qu'ils délaissent la télé plus des activités plus sociabilisantes et moins matérialistes, par le biais des associations, des bars et de la musique.

Et que finalement, la télévision ne semble avoir une importance si grande que parce qu'elle même met en avant l'importance qu'elle a sans communiquer sur les cultures qu'elle ne transmet pas elle-même. Ainsi si les artistes télévisés restent les meilleurs vendeurs, ils sont en minorité numérale par rapport aux autres artistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara no Yasumasa
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 6:11

Yane a dit :

Citation :
Mais sinon si on veut voir un petit peu la chose d'une manière philosophique on pourrait dire qu'il n'y a pas de pensée uniformisée..parce que tout simplement chacun vit dans son monde à lui où c'est son"MOI" qui commende et et qui règne qu'il le veuillent ou non parce que le MOI naît avec l'homme et commence à fonctionner et à vivre en lui dès la naissance.. Et chacun a en lui quelque chose qui le distingue des autres (ça ressemble un peu aux empruntes) qui le caractérise et qui fait de lui un être différent et une pensée différente et tout à fait nouvelle..


Votre Moi existait il avant votre naissance ? Vous semblez dire que non puisque vous faites concorder l'apparition du Moi avec la naissance. Mais peut on affirmer que la naissance et le Moi sont distincts ? Vous dites que le Moi "naît avec l'homme et commence à vivre en lui dès la naissance ".
Vous lui accordez une autonomie de naissance par rapport à la naissance même comme un être à part entière. Alors, qu'est ce qui fait naître la naissance du Moi ?

Décrivez votre Moi Essence... Demandez a quelqu’un qui il est…

Dire qu’il existe en l’homme une substance pensante autonome revient à croire que quelque chose en l’homme échappe aux causalités de la nature. L’homme peut il alors exister sans la nature ?
L’homme est il un empire dans l’empire ? Demandez son avis à Spinoza.

Il n’y a pas de liberté pure et transcendante de l’homme. Rien qui ne puisse le fonder comme cause de lui-même. L’homme jouit d’une plasticité étonnante qui nourrit sa forme, son contenu et ne le rend pas fixe dans le temps. Il est le produit de la génétique et de la culture, il est le produit de l’interaction avec son environnement aussi…


Dernière édition par le Mar 4 Sep - 10:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara no Yasumasa
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 6:12

L'uniformisation de la pensée ?
Oui, il y a des pensées qui arrivent à maintenir un semblant de continuité dans le flux et reflux phénoménal. Elles se fondent sur une relation dynamique entre processus de subjectivisation sémiotique molaire - macropolitique- et de singularisation -micropolitique.
La sphère macro politique a pour forme principale l’institutionnalisation de l’activité de production symbolique au travers des politiques publiques. Elle standardise la singularité en lui créant un espace d’expression dans la culture. La sphère micro politique concerne quant à elle l’économie du désir, des représentations, des affects et des appétences. Elle évolue en temps réel en fonction de l’interaction des hommes, de leurs oppositions, de leurs collaborations.
Il ne peut y avoir de rupture nette entre macro et micro politique. Tant que la symbolique au niveau de la macrostructure fait sens aux yeux de la microstructure l’équilibre évolutif se maintien. La consommation, les us et coutumes vestimentaires, la manière de penser -recouvrant également ce
leitmotiv qu’est l’esprit critique- sont internalisés, structurés et actualisés par l’économie du désir.
Dans le cas inverse, c’est un changement dans le niveau moléculaire qui tend à renverser la standardisation de la symbolique par le macropolitique. L’affirmation des nouveaux mouvements sociaux recomposent le paysage sémiotique de la pensée dominante - improprement désignée comme « pensée unique » - . Leur lisibilité dépend alors de leur interaction avec le micropolitique pour insuffler de nouvelles appétences, de nouvelles représentations du monde sans se standardiser dans la macrostructure dominante.

Pour tout un chacun, nous sommes soumis à ces activités sémiotiques, ces courants fluides nous influencent non pas parce qu’ils s’imposent à nous mais parce que nous les entretenons au niveau moléculaire. Notre pensée, nos références culturelles dépendent de notre interaction avec ces flux diverses plus ou moins dominants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merlin
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 9:46

Pardon d'avance pour le hors sujet Embarassed
mais FUJI quand tu veux une baguette de pain tu dis quoi à ta boulangère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara no Yasumasa
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 30
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 10:01

Bonjour (sourire), vous avez du pain au six céréales ? "bien sûr". Alors j'en prendrai un tranché s'il vous plaît. Voilà ( paiement, sourire). Au revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yane
Visiteur
Visiteur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 4 Sep - 14:43

Pour te répondre Fujiwara no Yasumasa; le MOI est un sujet dans lenquel je n'arriverai jamais à donner une conclusion et ça fait vraiment longtemps que j'y pense et tout en voulant m'approcher je m'éloigne!!..Bref c'est un sujet auquel pour te répondre je serai en hors-sujet.. Cool

Donc je préfère ne pas répondre maintenant..Dans un topic dans lequel on traite le Moi je le ferai certainement!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Sam 8 Sep - 2:46

Yane a écrit:

Donc je préfère ne pas répondre maintenant..Dans un topic dans lequel on traite le Moi je le ferai certainement!!

Tiens, pour te faire plaisir, j'ouvre un nouveau sujet sur le Moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quelconque_Ier
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 11 Sep - 10:45

Fujiwara dit :

Citation :
Il ne peut y avoir de rupture nette entre macro et micro politique. Tant que la symbolique au niveau de la macrostructure fait sens aux yeux de la microstructure l’équilibre évolutif se maintien.

Voila qui paraît véridique sur le plan théorique. En pratique, la microstructure n’est elle pas devenu trop définie par son aspect ‘élitiste’ (entendons par là, un groupe définit de manière précise) que pour encore se situer correctement au sein de la macrostructure, qui elle ne fait finalement que jongler sans trop prendre en compte le trop grand nombre de microstructure ?
Il ne s’agirait plus là de rupture, comme vous l’expliquez, mais de pieu mépris en vue d’une cohésion acceptable, d’un compromis.

Quelconque Ier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mar 11 Sep - 13:43

Quelconque_Ier a écrit:

Il ne s’agirait plus là de rupture, comme vous l’expliquez, mais de pieu mépris en vue d’une cohésion acceptable, d’un compromis.

Quelconque Ier

Je n'ai rien compris : s'agit il d'un pieu, du latin palus, sur lequel on supplicie les fonctionnaires malhonnêtes ou d'un pieux, du latin pius, témoignage d'un amour respectueux envers ces mêmes fonctionnaires une fois morts empalés ?

saintpierremeister Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
merlin
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mer 12 Sep - 3:15

Bonjour,

je ne sais pas si c'est une vue de mon esprit tourmenté, mais je trouve en vous lisant que certains d'entre vous ont une fâcheuse tendance à s'égarer du sujet de base.
Pourquoi vouloir faire compliqué quand on peut faire plus simple et surtout plus attrayant dans la compréhension?
Ceci n'est pas une critique, mais une constatation personnelle.
Est-ce un problème narcissique ou d'égo?, je ne sais pas, mais n'y a t'il pas un risque de "refroidir" quelques membres nouvellement arrivés?

Je me pose juste cette question en toute simplicité bien sûr... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mer 12 Sep - 3:46

Je ne suis pas sûr de ce que tu veux dire, si tu parles de personnes qui répondent à côté du sujet (comme toi et moiu sommes en train de faire) plutôt que d'en poster un nouveau, ou des digressions qui s'installent au fil du sujet.
Pour ces dernières, le phpbb du forum ne permet malheureusement pas de les effectuer dans la transparence, en permettant par exemple de répondre à la suite d'un message précis plutôt qu'à tout le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quelconque_Ier
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mer 12 Sep - 9:53

St pierre dit :

Citation :
Je n'ai rien compris : s'agit il d'un pieu, du latin palus, sur lequel on supplicie les fonctionnaires malhonnêtes ou d'un pieux, du latin pius, témoignage d'un amour respectueux envers ces mêmes fonctionnaires une fois morts empalés ?

Bon Dieu, sacré ambiguïté, merci, il s’agit bel et bien d’une faute, l’ahuri souhaitait en réalité dire ‘pieux’. Quant à PIUS et sa signification, j’ignorais que l’on poussait déjà le vocabulaire dans des retranchements aussi subtil…
Merci de ta remarque.

Merlin dit :

Citation :
je ne sais pas si c'est une vue de mon esprit tourmenté, mais je trouve en vous lisant que certains d'entre vous ont une fâcheuse tendance à s'égarer du sujet de base.
Pourquoi vouloir faire compliqué quand on peut faire plus simple et surtout plus attrayant dans la compréhension?
Ceci n'est pas une critique, mais une constatation personnelle.
Est-ce un problème narcissique ou d'égo?, je ne sais pas, mais n'y a t'il pas un risque de "refroidir" quelques membres nouvellement arrivés?

Je ne suis pas sûr faire partie du ‘certains d’entres vous’, d’où l’inefficacité de ce genre de réflexion sans visée, ce en tout respect bien sûr.
Le sujet, et je suppose que tu fais allusion à ce que Fujiwara à écrit, et ce dans un jargon qui n’est pas sans rappeler la romance des ouvrages tel que le code civil et les différents règlements d’ordres intérieur des institutions publiques d’un état, peu éventuellement prêter à confusion, je ne pense cependant pas qu’il s’agisse là d’amphigourisme excédé, je pousse un peu, mais plutôt d’un message qui force le sérieux et la prise en compte de l’intention de clarté de son auteur.

Je réponds en toute simplicité bien sûr également.


Cioran dit :
Citation :
Je ne suis pas sûr de ce que tu veux dire, si tu parles de personnes qui répondent à côté du sujet (comme toi et moiu sommes en train de faire) plutôt que d'en poster un nouveau, ou des digressions qui s'installent au fil du sujet.
Pour ces dernières, le phpbb du forum ne permet malheureusement pas de les effectuer dans la transparence, en permettant par exemple de répondre à la suite d'un message précis plutôt qu'à tout le sujet.

Ce à quoi je répondrais, bonjour Cioran.

Quelconque Ier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   Mer 12 Sep - 14:45

Quelconque_Ier a écrit:

Bon Dieu, sacré ambiguïté, merci, il s’agit bel et bien d’une faute, l’ahuri souhaitait en réalité dire ‘pieux’. Quant à PIUS et sa signification, j’ignorais que l’on poussait déjà le vocabulaire dans des retranchements aussi subtil…
Merci de ta remarque.

Pour rester dans le cadre de la digression hors sujet qui énerve tant les esprits rigoureux qui essayent de rester dans le droit fil de la discussion, je préciserai que je tire ma science des supplices raffinés (au moyen du pal ou du pieu par exemple) d'une lecture attentive du catalogue du salon des accessoires de bourreaux (1) où l'on trouve par ailleurs tous les outils qui permettent de préparer les salariés à bien comprendre la nécessité des délocalisations.

saintpierremeister qui se régale du discours de haute tenue désormais de mise ici, même s'il en reste parfois coi...

cheers

(1) Bourreaux de travail, évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’uniformisation de la pensée   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’uniformisation de la pensée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Une Tite Pensée pour mon Ami Gilou qui est sur le billard !
» une pensée pour ma maman
» Huit pensées d'un grand etre: Kalou Rinpoche
» Pensées à méditer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Philosophie-
Sauter vers: