Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la bonne orthographe

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 2:43

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 2:47

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 2:53

à l'Anglaise?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 3:15

Avant de filer à l'anglaise devant ce sujet qui fâche on peut déjà aller lire le commentaire au réglement http://genese.forumpro.fr/Le-Forum-c1/Reglement-du-forum-f1/Le-reglement-du-forum-t4.htm

puis se plonger dans ce petit usage des majuscules en français pour les Français ou les francophones :

Majuscules dans les noms d'institutions, d'organismes, de pays, de lieux...

Comme expliqué dans les conventions typographiques, « on mettra de préférence une majuscule au premier nom seulement, les mots suivants commençant par une minuscule ».
École normale supérieure Académie française Académie royale de langue et littérature française Il s'agit d'une convention typographique couramment utilisée dans les ouvrages scientifiques.
Il est vrai néanmoins qu'elle est souvent enfreinte, souvent dans le but de faire apparaître certains sigles, mais aussi par influence de l'anglais.
En anglais on mettra effectivement une majuscule à presque tous les mots pour les noms d'œuvre, d'institution, etc., mais il en va différemment en français, où l'usage tend à éviter l'abus de majuscules.
Qu'on accepte ou non cette convention, il y a toutefois une règle explicitement définie dans les grammaires : en français, les adjectifs ne prennent pas de majuscule.
Il serait donc fautif d'écrire Académie Française.
Il existe cependant trois exceptions à cette règle. L'adjectif prendra une majuscule : s'il est placé devant le mot qu'il détermine et que celui-ci porte une majuscule : le Nouveau Testament, la Seconde Guerre mondiale.
S'il est lié au mot qu'il qualifie par un trait d'union (auquel cas ils constituent en réalité une seule unité lexicale) et que ce mot porte une majuscule les États-Unis le mont Blanc mais le massif du Mont-Blanc s'il est le seul élément de caractérisation, le « nom propre » d'un nom de lieu unique (éléments géographiques, hydrographiques, monuments, etc.) car l'autre mot est un nom commun :
la mer Caspienne, le golfe Persique, le mont Blanc, les îles Anglo-Normandes, l'océan Atlantique, la vallée des Rois, la vallée des Merveilles, la tour Eiffel, le palais Garnier, le massif des Bauges.

Il en va de même pour les noms de langue et les nationalités employées comme adjectifs : ils prennent toujours une minuscule (contrairement à l'anglais donc) parler français être anglais

Toutefois, certains considèrent que la nationalité utilisée comme un nom est suffisamment spéciale pour être un nom propre, qui prend une majuscule : être un Anglais les Français ont perdu la bataille.
Même chose pour les noms de mois, les jours de la semaine, etc. : toujours avec minuscule (toujours contrairement à l'anglais).

Aujourd'hui, lundi 7 août 2007...
Il faut toutefois noter qu'on maintiendra la majuscule aux mots qui, à l'intérieur d'un nom d'organisme, etc., requièrent en eux-mêmes la majuscule (noms propres ou cas d'antonomase inverse) : Association des agriculteurs de France, Conseil d'État (cf. ci-dessous).

Concernant le nom des institutions, si ces dernières ont un caractère unique, l'on mettra une majuscule au premier mot de l'entité : On écrira la Cour de cassation car il n'en existe qu'une, alors que l'on écrira la cour d'appel de Paris puisqu'il existe plusieurs cours d'appel.

De la même manière, puisqu'ils ont un caractère unique, on écrira : le Conseil d'État le Sénat la Bourse (quand il s'agit de la bourse propre à un pays).
Normalement, les institutions s'écriront sans majuscule : le conseil général de l'Essonne, le conseil régional de Bourgogne, la mairie de Créteil, toutefois, lorsque la localisation ne fait pas de doute (antonomase inverse, cf. infra), la majuscule est possible l'État Il en va de même pour les fonctions administratives : le président-directeur général de la société Truc, le gérant du magasin, le secrétaire général de l'association.

En outre, les fonctions d'État s'écrivent en minuscule.
Seul le portefeuille ministériel peut prendre une majuscule à l'initiale de sa fonction (puisque c'est là sa caractéristique, son nom propre) :

Le ministre de la Santé le ministre des Transports le secrétaire d'État au Commerce Exceptions : le Premier ministre (« Premier » étant son caractère propre), le Président de la République (cet usage, courant dans de nombreuses publications officielles, ne présente cependant aucun caractère absolu et n'est souvent pas suivi, n'ayant aucune autre justification que l'importance censément apportée par la majuscule)

Cas particulier de saint

Quand on parle du personnage, saint est un adjectif, qui prend donc une minuscule à l'initiale. Par ailleurs, on ne met pas de trait d'union.
On peut éventuellement abréger saint en St, auquel cas le s est en majuscule, mais toujours sans trait d'union, saint Paul St Paul.

Par contre, dans les noms propres comme des noms de lieux, de fêtes, d'églises, d'institutions, il est intégré au nom.
Il prend donc une majuscule et est lié avec un trait d'union à l'autre nom. On ne peut pas abréger « saint » dans de tels noms.
L'église Saint-Pierre, le col du Grand-Saint-Bernard, la Saint-Valentin.

Enfin, en cas de lexicalisation par antonomase, surtout pour les vins (saint-émilion) et les fromages (saint-paulin), ainsi que quelques autres noms (saint-bernard, saint-honoré, saint-pierre, etc.), le nom obtenu est un nom commun et ne doit donc plus prendre de majuscule.

saintpierremeister


Dernière édition par le Mar 7 Aoû - 3:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 3:18

Toujours plus fort, les Antonomases :

Un certain nombre de noms propres se sont généralisés dans le langage courant au point d'être lexicalisés comme noms communs (cf. antonomase).

À partir du moment où ces mots sont lexicalisés (c'est-à-dire qu'ils ont une entrée dans le dictionnaire en tant que nom commun), on peut les écrire en minuscule.
Toutefois, les noms propres dont ils sont tirés peuvent coexister comme noms propres et demander la majuscule dans cet emploi.

Ainsi, les appellations génériques de certains vins et fromages par exemple sont des noms communs, alors qu'elles viennent de noms de région ou de ville.
On parle d'un bordeaux pour désigner un vin de Bordeaux, de cantal pour un fromage du Cantal, de nuits-saint-georges, de rocamadour, etc.

Des marques déposées ont également été lexicalisées. Quand ces mots sont présents dans le dictionnaire, ils doivent être écrits avec une majuscule. C'est par exemple le cas de Durit, Kleenex, Klaxon, Frigidaire, Solex, Scotch et Rimmel (ils ne sont d'ailleurs souvent plus perçus comme des noms propres par les locuteurs, mais leur caractère légal de nom déposé impose l'usage de la majuscule).

Antonomases inverses :

État, Nation, Dieu... Le procédé d'antonomase inverse consiste à faire d'un nom commun un nom propre pour désigner une réalité ou une personne en particulier, et non plus seulement la chose générale définie par le nom commun.
Le mot prend alors la valeur d'un nom propre, avec une majuscule. C'est le cas de Nation, État, Dieu, etc. En effet, l'État, Nation désignent en France une entité bien déterminée, sans ambigüité, différent d'un état quelconque (état dépressif...) ou d'un état ou d'une nation en général.

De même, dans les religions monothéistes Dieu est un nom propre puisqu'il ne désigne qu'une entité unique, pas seulement l'un des dieux des religions polythéistes (Dieu a d'ailleurs, outre sa majuscule, perdu son article et perdu toute possibilité de mise au pluriel, signe d'une antonomase complète).

Même processus pour : la Vierge (Marie), le Créateur (Dieu), le Nouveau Monde (Amérique), l'Orateur romain (Cicéron), le Tigre (Georges Clemenceau), l'Empereur (Napoléon Ier), le Général (Charles de Gaulle).

Bon j'arrête ne tapez pas...
saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 3:25

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 3:38

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 4:03

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 4:24

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvano
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Citoyen du Monde
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 4:30

La galanterie ce n'est pas ce qui fut motivé par le vice des hommes ?

Je me suis toujours demandé si le fait de laisser passer une femme devant soi n'était pas qu'une mesquine attention visant en fait à mater les fesses de la demoiselle.

afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 5:07

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 10:20

R. Giskard Reventlov a écrit:
Et puisque nous parlons de queue, nous pouvons parler de "la queue à l'anglaise" dont la finalité est sans doute de mettre la jolie fille devant et laisser la vieille derrière

Méfions nous des expressions utilisées à propos ou au sujet de nos ennemis hériditaires de la perfide Albion.

Quand on parle de queue à l'anglaise il s'agit d'une queue de cheval qui a été coupé selon la méthode anglaise, c'est une vieille ruse des maquignons pour parer leur cheval d'une queue haute bien portée et bien relevée, ce qui donne un air distingué et vigoureux au cheval.

Les Arabes - qui sont maîtres dans l’art de la connaissance des chevaux - le savent bien, et ils commencent souvent l’examen d’une bête en vente… par la queue.

Les maquignons ne l’ignorent pas non plus et de là vient leur truc classique pour faire porter la queue « en trompe » aux chevaux qui ont la queue basse : c’est ce que l’on appelle l’opération de la queue à l’anglaise.

Il suffit de couper les muscles de la face inférieure de la queue, afin que les muscles releveurs de la face supérieure, n’ayant plus d’antagonistes, produisent plus d’effet. Le cheval prend ainsi beaucoup d’allure.

Ça n'a donc rien à voir avec le symbole phallique évoqué ni à la propension des britanniques à faire sagement la queue partout.

Rappelons pour mémoire que chez ces gens là filer à l'anglaise se dit French leave et que la capote anglaise que l'église préconise de mettre à l'index (c'est bien une idée de clercs ça) s'appelle French letter.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 12:03

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 13:05

Je maintiens French letter et je documente mon affirmation : Voir la référence dans le Merriam-Webster dictionnary ici
et pour tout savoir sur les condoms c'est ici où l'on cite le terme French letter tout en bas de la longue et documentée explication, ou alors, en plus ludique (j'ai pas dis lubrique) tu peux admirer ce cyber-condom en cours de test par la NASA pour les voyages interstellaires de longue durée.



Maintenant, concernant l'origine du terme French letter utilisé par nos perfides voisins, on trouve l'explication suivante dans le online ethymology dictionnary :

Citation :
French
O.E. frencisc "of the Franks" (see frank). Euphemistic meaning "bad language" (pardon my French) is from 1895. Used in many combination-words, often dealing with food or sex. French fries is 1918 Amer.Eng., from French fried potatoes (1894, first attested in O.Henry); French dressing first recorded 1900; French toast is from 1660. French letter "condom" (c.1856), French (v.) "perform oral sex on" (c.1917) and French kiss (1923) all probably stem from the Anglo-Saxon equation of Gallic culture and sexual sophistication, a sense first recorded 1749 in French novel. To take French leave, "depart without telling the host," is 1771, from a social custom then prevalent. However, in France this is said to be called filer à l'anglaise, lit. "to take English leave."

saintpierremeister qu'il ne sera pas facile de coller sur la culture anglo-saxonne lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 14:38

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 16:11

D'accord.

Mais qui parle de cul en quasi-permanence et a des vues luriques sur le cadavre de Fushia?

C'est entre Bourdieu, Houellebacq et David D Angelo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mar 7 Aoû - 17:48

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 4:02

R. Giskard Reventlov a écrit:
Bon, d'accord, cela explique bien le "french", mais pas le "letter".

Mais la filiation est évidente mon cher, songe au slogan "Et hop, avec Durex ça passe comme une lettre à la poste"

Il faut aussi savoir que "letter" est utilisé sur les campus US pour désigner une distinction pour des succès sportifs.
Si tu admets que l'utilisation d'une telle prothèse est recommandée à titre préventif pour les adeptes du corps à corps autrement dénommé "le jeu de la bête à deux dos" tu conviendras qu'il s'agit bien là aussi d'exploits sportifs.

Et enfin, mais ça va chercher plus loin, une personne lettrée, se dit a lettered person ou aussi a letter, hors le propre des personnes cultivées et d'adorer utiliser des périphrases plutôt que d'utiliser les mot crus comme le vulgaris pecum, encore une piste.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 4:11

R. Giskard Reventlov a écrit:


Dieu dit : "Que Cioran soit!" et la lubricité fut Very Happy


Attention aux faux amis avec l'anglais où "lubricity is the ability of an oil to lubricate. It is the property of oiliness or slipperiness." ce qui n'a rien à voir avec notre sens gaulois, quoique, la lubrification soit aussi un élément à prendre en compte pour éviter, comme dans un système mécanique, des échauffements localisés pouvant entrainer un processus de grippage des surfaces en contact.

saintpierremeister lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 5:35

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 7:07

R. Giskard Reventlov a écrit:
...soit de pénétrer ton esprit par des voies peu orthodoxes, surtout que notre formation chez les jésuites nous a appris à respecter la voie de la plus grande efficacité : celle de la méthode rationnelle.


Je dirais même plus comme disait Dupont à Dupond : par la méthode traditionnelle que nous prêchaient les bons pères nous envoyant en mission, d'où la fameuse position du missionnaire.

Ce qui me remémore, bien que ça n'aie pas grand rapport, une histoire que se racontaient les Pères enseignants du collège en se saluant sans se serrer la main car cela leur rappelait la réputation du Père Supérieur qui avait une poignée de main si molle et si chaude, que ceux qui la lui serrait se signaient intérieurement en ayant l'impression d'empoigner un organe que Dieu laissa pousser aux ecclésiastiques mais avec l'interdiction d'en user autrement que pour des opérations de vidange périodique.

Ainsi allait la vie en ces temps révolus...

saintpierremeister Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 10:23

Pour revenir au sujet du fil et à la bonne utilisation des majuscules j'avais oublié de rappeler le statut des "choses de la guerre et de ses accessoires".

En effet, les guerres, batailles et autres expéditions militaires s’écrivent toutes en minuscules : les guerres puniques, la guerre de 1914-1918, la seconde guerre mondiale, les guerre de Religion, la guerre des Six Jours.

Seules les guerres qui constituent de véritables noms propres prennent une majuscule initiale : la Grande Guerre, la Longue Marche.

Puisque les guerres sont l’occasion d’évoquer une tripotée de titres et autres fonctions prestigieuses, rappelons que ces grades et fonctions s’expriment sans majuscule initiale (un général de la guerre de Six Jours), sauf si dans un cadre très précis le grade est utilisé pour évoquer une personne sans équivoque possible, à la place de son patronyme : le Général (de Gaulle), le Maréchal (Pétain).

saintpierremeister que ce sujet titille.


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 10:31

Et puis tient, je suis en forme aujourd'hui, alors on va parler des citations latines qui font toujours érudit mais dont la typographie obéit à des règles précises :

Les locutions latines, comme les mots étrangers, se composent en italique : ad hoc, idem, a fortiori, vice versa...

Les expressions latines passées dans le langage courant se composent directement en romain (pas en italique quoi), parfois accentuées : duplicata, mémento, post-scriptum...

Erreur fréquente à éviter : les abréviations « cf. » et « etc. » doivent se composer en romain.

Le Lexique de l’Imprimerie nationale indique que l’on peut composer les expressions : à priori, à fortiori, à posteriori directement en romain, avec un à accentué, car on les considère ici dans des formes francisées.

À mon avis cela constitue un chouette sujet de polémique inutile (une fois épuisé le sujet des capitales accentuées) ; d’autant que le code typographique (l'officiel, le vrai, le pointilleux de chez pointilleux) interdit rigoureusement cet usage qu'on réservera aux béotiens.

saintpierremeister


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 77
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Mer 8 Aoû - 10:47

Une dernière et je vous fiche la paix, pour aujourd'hui mais je dois répondre à RGR qui ne dort plus et rêve de virgules mal placées :

La virgule est une courte pause.
Elle permet de coordonner plusieurs éléments de même fonction et de détacher un mot ou un groupe de mots :
Pour faire savant comme Le Grevisse :

exemples d'apposition :
- du syntagme nominal : Martine, sa sœur, a lu le dictionnaire cinq fois.
- de l'adjectif : Elle attendait, impatiente, les résultats de ses examens.
- de la proposition subordonnée relative : Les résultats de l'examen, qui sont publiés demain, sont très attendus.
- de la thématisation : Le dictionnaire, elle le connaît par cœur.
- de l'emphase syntaxique : Ce livre, qu'est-ce qu'il est long !
- de la proposition incise : « Je lis ce dictionnaire », dit-elle, d'un air agacé.

Le point-virgule marque une pause de moyenne durée.
Dans la phrase, il peut jouer le même rôle qu'une virgule, notamment « pour séparer des parties d'une certaine étendue, lorsqu'une de ces parties au moins est déjà subdivisée par une virgule. »
Le point-virgule peut également unir « des phrases grammaticalement complètes, mais logiquement associées »

Reste à régler la question des espaces qui en français sont différentes de l'anglais.
Pour commencer, « Espace », dans son sens typographique, est du genre féminin.

Les règles :
- Il y a une espace entre les mots d'une phrase et entre les phrases.
- Il y a zéro espace avant et après une apostrophe.
- Il y a zéro espace avant la virgule, mais il y en a une après.
- Il y a une espace avant et après les deux points, de même que pour les «guillemets français » "mais pas pour les guillemets anglais qui sont moins précis que les guillemets français car ils n'ont pas de sens d'ouverture ou de fermeture" où il n'y a qu'une espace avant pour le guillemet ouvrant et une espace après pour le guillemet fermant). Il en est de même pour le tiret.

- Pour les parenthèses : une espace avant pour la parenthèse ouvrante et une espace après pour la parenthèse fermante.
- Le point n'est pas précédé d'une espace mais il y en a une après.
- Pour les points d'interrogation, d'exclamation et le point-virgule [typographie européenne] : une espace avant et une espace après.
Et enfin Il n'y a pas d'espace avant les points de suspension, mais il y en a une après.

C'est tout pour aujourd'hui, et que Dieu fasse de beaux rêves.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   Jeu 9 Aoû - 3:09

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.

Surtout en orthographe


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 3:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la bonne orthographe   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la bonne orthographe
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les règles d'orthographe (arabe) - 3abd As-Salâm Hârûn
» Effondrement du niveau d'orthographe : "Une bonne orthographe fait de bons lecteurs"
» une bonne nouvelle : campagne de pub pour l' athéisme
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Sciences exactes-
Sauter vers: