Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le mystère du jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Le mystère du jaune   Jeu 2 Aoû - 2:25

Aucune recherche scientifique ne peut expliquer le jaune. Les hommes de sciences peuvent vous expliquer COMMENT le jaune apparaît dans le cerveau. Au départ, il y a une vibration électromagnétique d’environ 0,5 A°, véhiculée par un photon qui, en atteignant certains batonnets de la rétine libère certains ions, je crois, etc. Et quand ces ions atteignent certains zônes du cerveau, il y a du jaune. ( Que les biologistes me pardonnent, mais je suis plutôt nul en bio. Ne retenez que l’esprit de ce que je tente d’exprimer )

Mais pourquoi est-ce du jaune et pas du sprinkt ou du wakl ? Il n’y a à cela aucune explication ! C’est comme ça;

Mieux, je ne peux même pas savoir si je nommerais jaune ce qui se passe dans la tête de ce que je nomme “un autre” au bout de la chaîne causale ci-dessus esquissée ! Si ça se trouve, c’est du sprinkt, et chez un autre encore, du wakl.

Mieux encore, il m’est impossible de connaître ce que perçoivent une chauve-souris ou une abeille.

Il existe des myriades de sensations auxquelles nous, hommes, compte tenu de notre structure ne pourront connaître, du moins de notre vivant.

Alors, qu’est-ce qu’une explication en général, et une explication scientifique en particulier?

C’est une chaîne de mots, de symbôles assemblés selon certaine règles et qui présente une relative cohérence interne.

Ces mots eux-mêmes font référence à d’autres chaînes de mots, qui eux mêmes font référence à des chaînes de mots, etc. jusqu’au point où les mots font références à des perceptions, elles mêmes sélections opérées par le cerveau dans l’ensemble des sensations.

Au bout du compte, une explication n’est rien d’autre qu’une structure de sensations.

Quant aux sensations elles-mêmes, elles existent, point barre. Et c’est ça le mystère insondable, inexplicable, qui suscite la fameuse question “ Pourquoi il y a plutôt que rien ? “ question à laquelle il n’y a et n’y aura jamais de réponse.

Question subsidiaire ( Celle qui départage les concurrents ):

A quoi servent de telles élucubrations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Jeu 2 Aoû - 3:08

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Jeu 2 Aoû - 10:26

R. Giskard Reventlov a écrit:

Mon père qui n'a pas dit que des conneries, a guéris ma timidité envers les autres par les mots suivants : "si quelqu'un t'impressionne, imagine-le sur le pot".

Parsembleu, ça c'est rigolo, figures toi que mon grand père, lui, me disait à peu près la même chose mais en me conseillant de l'imaginer (et j'ai très vite ajouté "la" va savoir pourquoi) tout(e) nu(e).

c'est une méthode que j'ai toujours appliquée quand je me faisais engueuler. Le plus difficile dans ce cas est de rester imperturbable alors qu'on pouffe intérieurement.

Bon j'arrête car on est sur une question de geveil qui n'apprécie pas outre mesure les digressions parasites.

saintpieremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Jeu 2 Aoû - 13:14

Cette histoire de couleur jaune et ses implications concernant le fait que la perception que l'on en a ne serait pas forcément partagée a l'air de te turlupiner en ce sens que tu admets que les sensations existent mais qu'en gros cela n'explique pas vraiment pourquoi elles existent (pourquoi il y a plutôt que rien).

Il ne faudrait pas nous en faire une jaunisse et il vaut mieux voir la vie en rose que de broyer du noir ou toutes les choses en noir voire même rire jaune ou se fâcher tout rouge.

Le puritain Henri Ford qui, en fonction de ses convictions religieuses pensait que la seuls couleur possible était le noir pour sa fameuse Ford T était pour une simplification bien venue des choses.

Même le pape s'y est mis (Innocent III en 1200) en fixant les cinq couleurs liturgiques : blanc, rouge, vert, violet et noir.

Les politiques aussi s'y sont mis : le bleu et le pourpre sont les couleurs de "la droite" politique, le rouge ou le rose celle de "la gauche"

Enfin bref, je n'arrive pas à me poser sérieusement ce genre de question car je vois que la couleur naît quand je réunis certaines conditions définies et reproductibles.

Comme je suis un passionné de photo, hier au labo sous mon agrandisseur et aujourd'hui avec Photoshop, je vois bien qu'il y a trois couleurs primaires Rouge Vert et bleu et qu'en les combinants comme il faut j'obtiens toutes les autres.
Nous avons tous un écran couleur sur notre ordinateur et nous voyons bien tous les mêmes couleurs, dont le jaune, sur la vue ci-dessous parce que nos moniteurs font une synthèse additive de couleur

Bon d'accord, la perception des couleurs change selon les circonstances :



Quand tu as été incorporé comme jeune recrue, l'armée a sans doute déterminé ton aptitude à discerner les couleurs dans un environnement hostile :

Ça donnait sans doute un truc comme ça :


Si tu es "trichromate" (œil normal qui perçoit les trois couleurs primaires RVB et leurs nuances) tu vois : 8, 15, 26, rien sur ton écran.
Si tu es protanope (œil qui ne perçoit pas le rouge) tu vois : 3, 17, 6, 45,
Si tu es deutéranope (œil qui ne perçoit pas le vert) tu vois : 3, 17, 2, 45
Et enfin si tu es tritanope (œil qui ne perçoit pas le bleu) tu ne vois pas de chiffres.

Faites le test et publiez les résultats qu'on fasse des statistiques...

En résumé, le jaune c'est comme le cul du Chanoine Félix Kir, il existe même si personne ne peut expliquer pourquoi il n'existerait pas...

saintpierremeister Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Jeu 2 Aoû - 13:34

Bonsoir Jemrobe,

Je vois très bien le 8 et le 26.
Plus difficilement le 15.
Rien sur le 4 ème.

Je me souviens qu'une année avec une de mes filles, on avait eu à statuer sur la couleur de la partie fluorescente d'une luciole. On ne la voyait pas de la même façon. L'une la voyait plutôt verte, l'autre plutôt jaune.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Jeu 2 Aoû - 14:10

f u c h s i a a écrit:
Bonsoir Jemrobe,

Je vois très bien le 8 et le 26.
Plus difficilement le 15.
Rien sur le 4 ème.

Je me souviens qu'une année avec une de mes filles, on avait eu à statuer sur la couleur de la partie fluorescente d'une luciole. On ne la voyait pas de la même façon. L'une la voyait plutôt verte, l'autre plutôt jaune.

Salut fuchsia, et bienvenue au club des trichromates qui ont une vision normale (au sens de conforme à la norme du CIE) des couleurs.

Même avec une vision normale il est très difficile de caractériser les nuances de couleur et cela tient, à une caractéristique de l'œil humain qui s'appelle le gamma.

Notre œil a cette particularité singulière de ne pas avoir la même sensibilité (ici en quantité) en faible lumière et en haute lumière.

La même différence de luminosité (par exemple 10 lumens) sera perçue dans un environnement sombre mais pas ou à peine dans un environnement plus clair.

L'œil est beaucoup plus sensible aux faibles différences de luminosité dans les faibles lumières que dans les hautes lumières.

La réponse de l'œil n'est pas linéaire et en plus elle varie d'un individu à l'autre et, pour le même individu selon son état mental, physique ou psychique.

La partie ci-dessous peut intéresser ceux qui font de la photo, je dérive mais ça peut aider...

Et comme rien n'est simple en ce bas monde, le gamma d'un écran informatique est de 1,8 pour un Macintosh et de 2,2 pour Windows, pas triste quand on retouche ses photos et sans parler de l'œil qui se trouble selon l'humeur...

Pour ceux qui comme moi sont des fanas de photo il faut savoir que si votre appareil numérique permet le format Raw, ce format délivre un gamma de 1 car le capteur, contrairement à l'œil humain, est linéaire.

Il faut en tenir compte pour les retouches avant de publier ses photos pour les regarder sur un écran.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 3:57

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 4:26

Vous ferez bien de moi ce que vous voudrez, mais quand je serai morte.

Vous pouvez tout prendre.

Attention, RGR, j'offre avec les tâches ménagères à effectuer pour le restant de ta vie. bom

Tu es toujours d'accord pour recevoir mes yeux ?

sunny

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 4:48

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 4:52

R. Giskard Reventlov a écrit:


f u c h s i a a écrit:
Vous pouvez tout prendre.

Voilà une offre plus que généreuse. Même Jésus n'a jamais été capable d'autant d'abnégation. Quoique, il s'est bien offert à être mangé dans la dernière scène. Tu es bonne, Fuchsia?

Pervers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 6:22

et nécrophage ! Twisted Evil

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 6:23

ou nécrophile; ça dépend du sens de "tu es bonne ?"

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Ven 3 Aoû - 8:21

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Dim 5 Aoû - 2:21

geveil a écrit:

Au bout du compte, une explication n’est rien d’autre qu’une structure de sensations.

Quant aux sensations elles-mêmes, elles existent, point barre. Et c’est ça le mystère insondable, inexplicable, qui suscite la fameuse question “ Pourquoi il y a plutôt que rien ? “ question à laquelle il n’y a et n’y aura jamais de réponse.

Question subsidiaire ( Celle qui départage les concurrents ):

A quoi servent de telles élucubrations ?

Une piste, peut être avec cet autiste savant ?
Un article paru dans Le Monde du 5 août 2007 :

Citation :
Il y a du Rimbaud chez Daniel Tammet. Comme le poète halluciné de Voyelles - A noir, E blanc, I rouge -, ce jeune Anglais accouple lettres et couleurs.
Mais sa vision est infiniment plus riche.
À chaque chiffre, chaque lettre, chaque mot, il associe une couleur, une forme, une texture. Et souvent un son ou une sensation.


Les chiffres, ses amis, dansent dans sa tête. 1 brille d'un blanc éclatant, 2 se balance lentement, 3 s'étale, grassouillet, 5 résonne comme les vagues contre les rochers, 9 se dresse très haut, bleu et intimidant. Les nombres ont un grain, dur, doux, sombre ou lumineux. 37 a l'apparence grumeleuse du porridge et 89 évoque la neige qui tombe.

Daniel Tammet, 28 ans, est un autiste "savant". Il cumule deux maladies presque jamais réunies : le syndrome d'Asperger, une forme d'autisme assez légère ; la synesthésie, un trouble entraînant un chevauchement des sens.
Comme tous les autistes, mais moins que la plupart d'entre eux, Daniel a souffert d'une grave difficulté à communiquer, aujourd'hui largement surmontée.

Et comme les 50 autres autistes "savants" recensés dans le monde, il possède des dons intellectuels inouïs. Il est le seul capable de décrire en détail son univers cérébral.
"J'ai de la chance", constate-t-il en nous servant le thé dans la cuisine du pavillon qu'il partage avec Neil, son compagnon, un ingénieur informaticien, à Herne Bay, une petite localité balnéaire dans le sud-est de l'Angleterre.

Daniel vit avec les nombres depuis sa tendre enfance. Ils furent le premier langage de ses émotions.
Son obsession des calculs est née d'une crise d'épilepsie qui l'a frappé à l'âge de 4 ans.
Les nombres devinrent alors son réconfort : "Ils me calment et me rassurent. Enfant, mon esprit se promenait en paix dans ce paysage numérique où il n'y avait ni tristesse ni douleur."

On a dit de Daniel qu'il est un "homme-ordinateur". Pourtant, il ne "calcule" pas. Lorsqu'il multiplie deux nombres, il trouve la solution sans effort conscient : "Je vois le premier nombre à gauche, le second à droite, et une troisième forme apparaît.
C'est le résultat. Je me contente de lire cette image mentale. Je n'ai pas besoin de réfléchir." Il lui suffit de 28 secondes pour trouver le quotient de deux nombres, accompagné de 32 chiffres après la virgule.
Faut-il préciser qu'il n'écrit jamais aucune opération ?

Daniel n'est pourtant pas un matheux classique. Il n'aime guère l'algèbre et ses équations, encombrées de lettres mais si pauvres en chiffres. Ses disciplines favorites sont les nombres premiers, les problèmes de probabilité et le calcul calendaire, où il devine en un instant quel jour de la semaine vous êtes né.
Pi est son nombre favori, le seul qui se déroule à l'infini : "Il me fascine. Aucune feuille de papier, fût-elle aussi grande que l'univers, ne pourra jamais le contenir." Il lui doit sa renommée.

La scène se passe en 2004, le 14 mars - jour de la naissance d'Einstein -, dans une salle du musée de l'histoire des sciences d'Oxford.
Daniel s'apprête à relever un défi, préparé pendant trois mois, au profit de la Société nationale d'épilepsie : énumérer de mémoire en public le plus de décimales possible de Pi.
Cinq heures, neuf minutes et vingt-quatre secondes plus tard, la longue récitation prend fin devant des examinateurs médusés. 22 514 chiffres sans la moindre faute ! Record d'Europe battu sous une salve d'applaudissements.
"Les chiffres, se souvient-il, défilaient devant mes yeux comme les images d'un film."

Pi a changé la vie de Daniel Tammet. Héros d'un documentaire télévisé, il se raconte, avec modestie et sincérité, dans un livre récemment traduit, Je suis né un jour bleu (éd. Les Arènes, 21 €). Son aptitude à témoigner de ses expériences offre une chance unique aux neurologues avides de percer les mystères de l'autisme.
Il se plie volontiers aux séries de tests, parfois perturbants, que lui soumettent les scientifiques britanniques et américains curieux de déchiffrer la "boîte noire" de son étonnant cerveau.

Par son exemple, Daniel aide à combattre les préjugés qui accablent les autistes : "En récitant le nombre Pi, je voulais leur dire qu'un handicap n'est pas un obstacle fatal."
À Salt Lake City, Daniel a rencontré le plus célèbre "savant" autiste, Kim Peek, l'homme qui servit de modèle au Rain Man, incarné en 1988 par Dustin Hoffman.
Ce fut, dit-il, un grand moment de bonheur. Mais l'image réductrice que le film donnait de l'autisme appartient, selon lui, au passé : "Il faut permettre aux malades de prendre confiance, d'assumer leur différence."Daniel entretient avec les mots, son "deuxième langage", une relation esthétique. Comme les nombres, ils ont forme et couleur. Même chose pour les prénoms : Richard est rouge, John jaune, Peter violet.

Grâce à sa remarquable mémoire visuelle, il apprend les langues en un clin d'œil, ou presque.
Il en maîtrise dix : l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'espéranto, le finnois, le français, le gallois, le lituanien, le roumain et l'islandais.
Il a assimilé cette dernière, pourtant très difficile, en l'espace de quatre jours passés à Reykjavik.
Les mots lui permettent de gagner sa vie. Il a lancé en 2002 un site Internet d'apprentissage des langues, qui marche très fort, baptisé Optimnem, en l'honneur de Mnémosyne, la déesse grecque de la mémoire.

À 10 ans, il a créé sa propre langue, qu'il est le seul à parler, le Mänti ("un pin" en finnois). Elle possède aujourd'hui plus de 1 000 mots. Daniel est un grand lecteur de biographies et de dictionnaires. Mais il n'ouvre guère de romans : "Je préfère m'intéresser aux choses vraies."
Il est en train d'écrire un nouveau livre où il parle du cerveau, des nombres et de l'imagination.

Daniel eut une enfance solitaire et souvent douloureuse. A l'école, trop de choses lui faisaient mal : le bruit, les bousculades, et surtout ce sentiment d'être différent, qu'il ne pouvait comprendre ni dominer, faute à l'époque de diagnostic précis. Il se réfugiait dans le silence de sa chambre ou dans des rites compulsifs : il collectionnait les marrons, les prospectus, les coccinelles.

Il doit à l'amour de ses parents ("mes héros") d'avoir trouvé, devenu adulte, un heureux équilibre entre son univers et le monde extérieur, dans une philosophie qu'il résume d'une phrase : "L'important n'est pas de vivre comme les autres, mais parmi les autres."

Étonnant ces facultés du cerveau chez les autistes savants !

Et ce surprenant "diverticule" au chemin tracé de la vie devrait aussi, à mon sens, enrichir la quête du graal de Sylvano.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Dim 5 Aoû - 2:42

Je savais pas que la sinesthésie était une maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Dim 5 Aoû - 14:01

Cioran a écrit:
Je savais pas que la sinesthésie était une maladie.

Ça doit être dur à vivre en tout cas :
Citation :

La synesthésie est définie comme une association intermodale involontaire, ce qui veut dire que la stimulation d'un sens est perçue simultanément par un autre sens, sans que celui-ci ait été stimulé spécifiquement.
Par exemple, un synesthete peut non seulement voir la couleur rouge mais "l'entendre" aussi.

Le mot synesthésie vient du grec "syn" (ensemble) et "aisthesis" (perception). Ainsi, littéralement, c'est une conjonction de sensations
• Les perceptions synesthésiques sont individuelles
• Elles sont consistantes dans l'espace et dans le temps
• Elles sont additives, c'est-à-dire il y a adjonction d'un mode de perception plutôt que remplacement
• La synesthésie n'est pas une idée mais une expérience réelle. Des études scientifiques ont mis en évidence une consistance perceptive test-retest tellement élevée que l'on peut exclure la simulation
• Certaines correspondances, comme les analogies entre les perceptions de la vision, de l'audition, de la gustation et de l'olfaction existent et semblent logiques pour tout le monde, ce qui est par exemple le cas quand des personnes décrivent la couleur rouge comme chaude, quand elles font l'analogie entre le vert et la texture du gazon, ou encore quand elles perçoivent un son comme "clair". Pourtant, l'expérience synesthésique est plus détaillée: chez le synesthète ce même rouge provoquerait une sensation de température, la texture du gazon serait ressentie comme serrant la peau, et à chaque son serait associé une couleur précise, ce qui fait de la musique une expérience multicolore

Ce qui rend la synesthésie si fascinante est le fait que, étant une violation de la perception conventionnelle, elle ne devrait logiquement pas exister dans le cerveau puisque l'évolution tend vers la séparation anatomique fonctionnelle.
L'intérêt actuel de la synesthésie est multidisciplinaire, vu ce qu'elle pourrait nous enseigner sur la conscience, sur la nature de la réalité et sur la relation entre raison et émotion

Alors t'imagines le mystère du jaune si geveil avait été synesthète ?

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Dim 5 Aoû - 14:39

Trouvé sur Wikipedia :

Citation :
une vraie synesthésie d'origine neurologique est involontaire et concernerait une personne sur 23, soit environ 4 pour cent de la population. (Simner). Il y a un facteur génétique probable, la synesthésie semble se transmettre par hérédité via le chromosome X [réf. nécessaire]. La synesthésie peut être acquise dès la naissance (la personne est alors appelée synesthète) ou bien (pour le cas des hallucinations synesthétiques) résulter de la prise de drogues hallucinogènes.

flower

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Dim 5 Aoû - 14:52

Peut-être que Rimbaud avait cette affection neurologique, ce qui expliquerait son poème "Voyelles" :

Citation :
Voyelles

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu: voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes:
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombres; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges;
- O l'Oméga, rayon violet de Ses yeux!

Arthur Rimbaud (1854 ; 1891)


_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   Dim 5 Aoû - 14:57

Statistiquement il devrait donc y avoir deux synesthètes qui contribuent régulièrement sur ce forum.

Je me demande bien qui sont ces deux contributeurs multimodaux qui entendent une sonate et voient tout basculer en rouge (ou toute autre couleur) rien qu'en mangeant des nouilles trop cuites le soir pour ne pas s'endormir l'estomac vide...

Regarde moi bien, j'entends rien du tout, alors passe moi mes lunettes que je sente....

Ça ne doit pas aider à exprimer sa vision des choses et à se faire comprendre.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystère du jaune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère du jaune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mystère du jaune
» Le mystère du jaune
» [4e] A tout hasard: questionnaire Le mystère de la chambre jaune?
» Le mystère de la chambre jaune
» Un mystère du diamant Hope résolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Philosophie-
Sauter vers: