Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Avez-vous vu le film d'Al Gore sur le réchauffement climatique?
oui
63%
 63% [ 5 ]
non
13%
 13% [ 1 ]
pas encore
24%
 24% [ 2 ]
rien à fiche
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Jeu 31 Mai - 7:33

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Jeu 31 Mai - 8:02

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélateur
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Jeu 31 Mai - 15:05

Oui, j'ai vu le film d'Al Gore, et je dois avouer que c'est affolant. Comment va t-on pouvoir arriver à maîtriser assez rapidement les énergies de sorte qu'elles ne soient pas nuisibles pour l'environnement ?

L'eau est au centre du problème, je ne sais pas ce qui est possible de faire pour que la tendance s'inverse. Chaque individu peut limiter les dégâts évidemment en faisant quotidiennement des gestes écologiques, on les connaît tous ces petits gestes à faire au quotidien, mais dans la réalité est-ce qu'on les applique vraiment ?

Là où je suis j'ai vu en me rendant dans le département de l'Ingéniérie chimique du Tecnologico de Monterrey, 2ème ou 3ème université du Mexique, que les étudiants avaient fabriqués un Biodiesel à partir d'huiles. Je n'ai pas la recette sur moi (car je suis au bureau) mais si ça vous intéresse je vous la ferai parvenir. Bien entendu, tout est en espagnol et je ne suis pas certain de pouvoir tout vous traduire. Mais un carburant respectueux de l'environnement pour nos voitures serait déjà un bon commencement... Peu importe les grandes firmes de pétroles américaines où les princes du Moyen Orient faisant fortune sur l'or noir, ils ont assez d'argent pour trouver une alternative écologique aux énergivores que mous sommes. (Seulement si on ne vient pas à l'encontre de leur business, ils ne réagiront pas...) Du moins je pense. Je me trompe peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Jeu 31 Mai - 15:34

On fait des efforts pour se faire comprendre et tu casses tout zélateur!!!
Biocarburant = caca!!
Faut trouver autre chose. scratch

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanedu16
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Ven 1 Juin - 13:39

oui je l'ai vu et justement comme c'etait ce matin leur de mon cours de chimie ecologie, je voulait le mettre pour le demander si quelq'un l'avait vu et ce que vous avait pensez.
Cool

Pour moi ca ma gonflé de voir tous ce qui va ce passer si personnes ne fait rien pour arranger.

Pour les petits gestes je pense que plusieurs personnes les suivent, apres c'est sur que tous le monde ne le fait pas et c'est dommage.

Comme nous a dit mon prof en classe, il faut que "la generation actuelle" agisse pour pouvoir eviter ça et surtout que nous faissons quelque chose des maintenant.
Je pense que c'est surtout les hommes politiques de commencer a faire quelques chose de mondial.

Ce que j'ai trouvé triste c'est quand l'ours polaire tenter peniblement de trouver un glacer mais il a pu rien faire.

Autrement je trouve qu'il a bien expliquer le rechauffement climatique.
sunny De plus ca ma permis d'avoir plus de connaissance a ce sujet qui risque d'etre là pour mon oral de chimie ecologie dans une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Sam 2 Juin - 6:29

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanedu16
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Sam 2 Juin - 7:41

je le sais que plus d'un milliard de personnes n'ont pas acces à l'eau potable et que la aussi faut faire quelque chose. Mais comme on parler du film je me suis attarder que sur ce probleme.

Une chose est sur c'est que je fait attention à tous les autres problème qu'il existe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Dim 3 Juin - 2:43

J'ai vu le film de Gore. Et j'en parle autour de moi;


Je suis en train de lire un gros pavé ( 650 pages) de Jared Diamond ( Editions Gallimard, essais ):" Effondrement. Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie". Cet ouvrage tord le cou à certaines idées reçues véhiculées par certains écolo baba-cools et par moi-même jusqu'à une date récente, comme quoi les indiens, les bachibouzouk, etc; vivaient en communion avec la nature et la respectaient. C'est faux, témoin l'île de Paques dont les habitants, en coupant tous les arbres ont fait un désert. Je vous cite une partie du texte en quatrième de couverture:

Citation :
Plusieurs facteurs, au nombre de cinq, entrent toujours potentiellement en jeu: des dommages environnementaux, un changement climatique, des voisins hostiles, des rapports de dépendance avec des partenaires commerciauxm, les réponses apportées par une société selon ses valeurs propres, à ces problèmes.
Cette complexité des facteurs permet de croire qu'il ny a rien d'inéluctable aujourd'hui dans la course accélérée à la dégradation globalisée de l'environnement. Une dernière partie recense, pour le lecteur citoyen et consommateur, à partir d'exemples de mobilisations réussies, les voies par lesquelles il peut d'ores et déjà peser afin que, dans un avenir que nous écrirons tous, le monde soit durable et moins inéquitable aux pauvres et aux démunis.

Par exemple, êtes vous prêts à renoncer à posséder une bagnole?

En ce qui me concerne, compte tenu du fait que j'habite un hameau même pas ravitaillé par les corbeaux, qu'il y a une superette hors de prix à 11 km et que les grandes surfaces sont à 26 km ma réponse est non, encore que! Je pourrais très bien aller faire mes courses en cariole tirée par mon âne. Ça prendrait environ six heures aller retour. Et alors, la campagne est belle ! Mais bon, mon épouse n'est pas d'accord, alors Neutral
Si par contre il y avait une navette, ne serait-ce qu'une fois par jour, alors oui, je me passerais de ma bagnole.

Une autre solution serait de rétablir le commerce de proximité.

Reste ma famille et mes amis, dispersés un peut partout en France. Mais là encore, s'il y avait des liaisons transversales SNCF ou Autocars qui mettent moins de 5 heures pour faire 250 km, avec des points de location de voiture à proximité des gares, je me passerais volontier de ma bagnole, d'autant qu'elle grève considérablement le budget.

Le problème est que la voiture est dans l'état actuel des choses un outil apparemment indispensable, mais surtout, pour beaucoup de citoyens dont l'âge mental est d'environ 12 ans, un beau joujou auquel ils ne sont pas prêts de renoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Dim 3 Juin - 13:27

Il faudra donc nous résoudre à relancer la production des voitures à pédales comme cette magnifique PEUGEOT 301 SPIDER de marque PIERRE GUY produite en 1936 :


Avec un truc comme ça et les cheveux au vent (bon là, d'accord, je me vante un peu...)
saintpierremeister Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Dim 3 Juin - 13:44

Plus sérieux, des données chiffrées en vrac :

Le transport routier génère plus d’un cinquième de l’ensemble des émissions de CO2 dans l’UE, les voitures particulières étant responsables de plus de la moitié de ces émissions. Les émissions de CO2 du transport routier ont augmenté de 22% depuis 1990, notamment à la suite de l’augmentation du trafic routier, y compris celui des voitures particulières.

En France, le secteur des transports est aujourd'hui le premier consommateur de produits pétroliers, loin devant le secteur résidentiel-tertiaire (respectivement 67% et 21% de la consommation de produits pétroliers en 2003).

Sa consommation a pratiquement doublé en volume entre 1973 et 2004 (+96%) et a augmenté d'environ 20% depuis 1990.
Le transport routier représente 81% de la consommation d'énergie de l'ensemble des transports en France.

50% du gazole consommé en ville l'est pour le transport de marchandises !

En ville, les véhicules dédiés au transport de marchandises représentent environ 30% de l'ensemble des véhicules circulant sur la voirie (Transports en commun, voitures particulières, deux-roues). Bien que moins nombreux, les véhicules utilitaires de livraisons absorbent près de la moitié du gasoil consommé en ville.

Et l’avion dans tout ça ?

Un avion long courrier moderne, par exemple l'A340-600 d'Airbus, peut transporter 380 passagers en configuration "normale" sur 3 classes.

Il peut par ailleurs parcourir 13.900 km et requiert pour cela 194.800 litres de kérosène (données constructeur).

Un rapide calcul montre donc qu'un avion de cette génération consomme 194.800 ÷ (13.900 x 380) = 0,037 litre de carburant par passager et par kilomètre tout compris en utilisation optimale.

Si l'avion n'est pas plein, la consommation par passager.km augmente, or le taux de remplissage moyen des avions n'est pas de 100% mais plutôt de 70% à 80%.
Dans la pratique, la consommation réelle de chaque passager international (regroupant moyen et long courrier) est de l'ordre de 5 litres aux 100 pour une compagnie ayant des avions récents (type Air France).

Par ailleurs si l'avion n'est pas utilisé sur sa distance maximale, le décollage et l'atterrissage étant proportionnellement plus gourmands en carburant, la consommation par passager.km augmente aussi de manière significative.

La distance moyenne d'un vol long courrier (ou international) est de 6.495 km (source : Ministère Anglais des Transports).
Sur une telle distance, en supposant l'avion plein, un passager consomme donc 0,037*6495 = 240 litres de kérosène, et émet donc 165 kg d'équivalent carbone pour le seul CO2, et en fait 2 fois cela, soit 330 kg d'équivalent carbone, si l'on tient compte des autres émissions.

Il en résulte que chaque passager aérien long courrier émet autant de gaz à effet de serre que s'il était seul en grosse voiture sur la même distance.

D’après une étude de l’institut écologique de Darmstadt (Hesse), la biomasse pourrait couvrir 14% des besoins énergétiques de l’Allemagne d’ici 2030, soit autant que la lignite et le charbon réunis.
En outre, la promotion d’une telle énergie renouvelable pourrait avoir des conséquences très positives sur le marché de l’emploi, notamment dans des zones rurales souvent délaissées.
Telles sont les conclusions d’une étude conduite par l’institut écologique (Oko-Institut e.V.) et le ministère fédéral de l’environnement.


saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Lun 4 Juin - 0:39

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Lun 4 Juin - 1:56

R. Giskard Reventlov a écrit:

On est bel et bien en train de retirer le pain de la bouche des affamés de la terre.

C'est tout à fait exact si on ne casse pas le modèle économique actuel qui veut qu'on subventionne l'agriculture productiviste et pollueuse des pays riches pour vendre à bas prix aux pays pauvres des produits alimentaires de base dont la production est devenue non rentable pour eux.

Heureusement que l'augmentation du prix du pétrole jusque vers 300 $ le baril viendra un jour casser tout ça en rendant tout transport longue distance trop couteux pour être supportable.

Le jour où on ne pourra plus transporter par avion les haricots verts du Kenya vers l'Europe pour produire sur place la bouffe nécessaire aux Kenyans, les multinationales alimentaires qui vivent de ce détournement de ressources devront revoir leur position.

Vivement le pétrole à 500 $ !

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Lun 4 Juin - 2:03

Et puis il y en a qui ont des idées qu'elles sont simples et géniales :

Citation :

Dans la région des Sunderbans en Inde, les habitants ont l’habitude depuis longtemps de creuser de tels trous, mais jamais de manière systématique et seulement pour subvenir à leurs besoins domestiques (bains, lessives…).

L’idée géniale de Mass Education, c’est d’avoir amélioré le principe pour l’utiliser dans les champs.
Lorsque, dans un colloque auquel il assiste, Sukumar Singh entend parler du gâchis que constitue la non utilisation de l’eau de pluie, il réalise à quel point cela est vrai dans la région des Sunderbans où agit son ONG, Mass Education : ici, toutes les précipitations ont lieu pendant les trois mois de la mousson, et puis plus rien, le calme sec.

Les habitants peuvent donc réaliser une récolte à cette saison, mais cela ne suffit pas pour subvenir à leurs besoins durant toute l’année. L’exode rural est alors inévitable et les paysans viennent en nombre grossir la population des plus pauvres de Calcutta.

Le modèle soutenu par Mass Education est donc simple : en consacrant un tiers de la surface agricole à des bassins qui retiennent l’eau de mousson, on peut non seulement réaliser immédiatement deux récoltes pas an, mais aussi diversifier les activités.

Dans les bassins, les habitants font ainsi pousser de la canne, ou encore y élèvent canards et poissons (certes la pêche dans le fleuve est également possible, mais chaque année plusieurs pêcheurs s’y font dévorer par les crocodiles…).

SurelevementTout autour, la terre extraite des bassins sert à surélever le terrain d’environ un mètre. Les champs désormais protégés des inondations de la mousson accueillent des cultures de légumes ou de riz. On peut également y planter des arbres aux usages multiples : sources de bois, de fruits ou encore de nourriture pour le bétail. Ils contribuent de plus à réduire l’érosion de la terre arable pendant la mousson.

Mais à quoi ressemblent ces bassins ?
Leur profondeur est généralement de trois mètres et leur taille varie : les plus grands que nous avons vus faisaient plus de 30 mètres de long et étaient à usage coopératif, mais la plupart ont une vocation individuelle et ne mesurent pas plus de 10 mètres de large.

BassinBien utilisé, un seul de ces bassins permet d’assurer la subsistance à l’année d’une famille de 20 personnes, ceci pour un coût de construction de 4000 € et un coût d’entretien presque nul. La construction d’un tel bassin fournit par ailleurs du travail à 50 ouvriers locaux pendant un mois, contribuant ainsi au développement de l’activité économique de cette région défavorisée.

A ce jour, Mass Education a permis la réalisation de 100 bassins, en particulier grâce au soutien de la Fondation France Libertés, mais ceci ne constitue qu’une phase pilote.
Ayant pu constater le succès de l’opération, le gouvernement a défini un programme sur 4 ans qui doit prendre le relais. 50 000 bassins similaires devraient ainsi être creusés… du moins si les promesses sont tenues, car pour le moment les seuls travaux en cours sont ceux lancés par Mass Education.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Lun 4 Juin - 2:32

Dans le documentaire "we feed the world", on apprend que le cout de transport des produits alimentaires ne représente qu'1% de leur cout total. J'en déduis que si on double le prix du pétrole, on n'ira pas au delà de 2%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Lun 4 Juin - 2:48

Dans le coût du transport généralement publié on "oublie sciemment" l'impact environnemental qui est un coût différé pour les générations futures.

Pour se faire une religion concernant les enjeux, lire cet excellent article Combien de kilomètres contient une assiette ? paru dans la presse belge.
Et pour des loisirs moins energivores lire ici

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   Lun 4 Juin - 3:31

Cioran a écrit:
Dans le documentaire "we feed the world", on apprend que le cout de transport des produits alimentaires ne représente qu'1% de leur cout total. J'en déduis que si on double le prix du pétrole, on n'ira pas au delà de 2%.

Il ne faut jamais conclure avant d'avoir fait un petit calcul.

La concentration de la demande sur les produits raffinés légers au détriment des fuels lourds accentue la quasi-saturation des capacités de production.
Ainsi, l’écart entre le prix du pétrole brut et celui du kérosène est passé de 7 $ le baril en 2003 à15,3 $ le baril en 2005, soit une augmentation de 120%.

En juin 2006 Le Pdg d'Air France, Jean-Cyril Spinetta, rappelait qu’en 1999, il achetait son or noir à... 9 euros le baril. «Si nous n’étions pas couverts, nous serions très mal. À 70 dollars le baril, le kérosène représente 33% des coûts d’un vol long-courrier, dit-il.

Une augmentation de 10 $ du baril de kérosène entraîne une augmentation du coût du transport aérien de 2 points.

Autrement dit, si le pétrole brut passait de 65 $ le baril à 150 $ le baril, le baril de kérosène passerait sans doute de 65 + 15 = 80 $ à 150 + 20 = 170 $ le coût du transport d'un kg de haricots verts extra fins du Kenya passerait de 4,80 € à 5,66 €, mais, pour les consommateurs finals (désolé mais c'est le pluriel officiel) que nous sommes avec les marges et les taxes diverses, l'augmentation du coût du transport majorerait le prix de détail du kg de haricots du Kenya d'au moins 2,5 € ce qui n'est pas négligeable (enfin moi, je m'en fous car je n'achète pas les zaricots qui bouffent trop de Co2 pour venir dans mon assiette).

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les biocarburants - Un calcul écologique très illusoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intégrale très difficile à calculer !!!
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Calcul de probabilité, tirage avec remise.
» L´eau en bouteille laissée dans votre voiture est très dangereuse !
» Pour un barbecue écologique dans votre cour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Débats d'Actualité :: Actualité-
Sauter vers: