Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ecole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Ecole   Dim 20 Mai - 16:15

alors voilà, je suis assistante d'éducation dans un collège et à l'approche de la fin de l'année et donc des examens, je voudrais savoir ce que pensent les profs et autres assistants d'éducations présents sur ce forum sur le niveau scolaire des 3ème de cette année par rapport au brevet blanc...
je pense que ça doit pas être très folichon, pour ma part dans mon établissement les résultats du brevet blanc sont assez calamiteux.
en même temps, rien d'étonnant compte tenu du niveau général des jeunes aujourd'hui.
c'est à se demander si on ne devrait pas enseigner le français phonétique à l'école, ils ont l'air très doués pour ça... et encore, pourquoi mettre un "k" à la place d'un "c" quand on écrit "cadeau??? je ne comprend toujours pas.
je suis peut être trop à cheval sur l'orthographe étant issue d'une filiaire littéraire, mais bon, un minimum de rigueur ne ferait de mal à personne...
merci pour vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Dim 20 Mai - 16:31

à titre indicatif, voici un petit florilège de ce que les élèves de 5ème et 4ème peuvent écrire dans leurs copies...

"Ce taire qu'en c'est demender"
"je peux me faire renvoiler et sa dérenger les gens qui travaille"
"il faut rester silancieu"
"il faut rester callmes"
"mon vélo éblouyse les gens"
"l'anarchie, c'est le KO"
"le soleil j'aïssé par la fenêtre"
"sa grand-mère assepta de venir"
"une journée maquiavélique"
"le chien a une diaré comme une gastro le chien se vida de tous son manger et mourra comme l'illusion"
"au travaille elle essailler de se faire respecter"

quand je lis les copies je passe franchement du rire aux larmes mais bon, certains compensent par une imagination sans limite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Egill
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Dim 20 Mai - 18:08

Le maquiavélique est pardonnable en 5eme je pense Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Lun 21 Mai - 4:11

Egill a écrit:
Le maquiavélique est pardonnable en 5eme je pense Wink

Niccolò Machiavelli 1469 - 1527 n'aurait pas aimé qu'on l'affublât d'un Q même si la conception de la politique prônant la conquête et la conservation du pouvoir par tous les moyens, y compris la manipulation est déjà un acquis génétique bien avant les années collège....

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Lun 21 Mai - 7:49

Tatjanovska a écrit:
alors voilà, je suis assistante d'éducation dans un collège et à l'approche de la fin de l'année et donc des examens, je voudrais savoir ce que pensent les profs et autres assistants d'éducations présents sur ce forum sur le niveau scolaire des 3ème de cette année par rapport au brevet blanc...
je pense que ça doit pas être très folichon, pour ma part dans mon établissement les résultats du brevet blanc sont assez calamiteux.
en même temps, rien d'étonnant compte tenu du niveau général des jeunes aujourd'hui.
c'est à se demander si on ne devrait pas enseigner le français phonétique à l'école, ils ont l'air très doués pour ça... et encore, pourquoi mettre un "k" à la place d'un "c" quand on écrit "cadeau??? je ne comprend toujours pas.
je suis peut être trop à cheval sur l'orthographe étant issue d'une filliaire littéraire, mais bon, un minimum de rigueur ne ferait de mal à personne...
merci pour vos réponses

Ta croisade concernant l'orthographe en perdition est une mission désespérée mais je partage quand même ta même vision du respect d'autrui par la présentation d'œuvres écrites relues et corrigées avant publication.

(Avis aux forumeurs : le minimum syndical ici serait de poster avec Firefox version 2.0 mini muni de son plugin dictionnaire FR, qui, bien que n'étant pas très doué pour la gestion des signes diacritiques, n'en corrige pas moins les fautes de frappes les plus courantes.)

Concernant la baisse de niveau dont tu fais état, je ne suis pas "de la maison éducation" mais sur ce sujet-là je peux évoquer ce que me racontent mes enfants, c'est-à-dire deux expériences radicalement différentes.

Ma fille, qui enseigne l'anglais au lycée français de Munich et a des élèves francophones venant du monde entier, principalement Français, Belges et Suisses Romands, fils ou filles d'expatriés, cadres supérieurs ou diplomates, a une vision idyllique du niveau scolaire actuel avec des élèves bûcheurs et polyglottes qui s'intéressent à tout et râlent quand ils n'ont pas assez de travail à faire.

Ça existe donc encore ce type d'élèves et d'éducation.
On a là le terreau dans lequel on pourra faire pousser les bonnes graines génétiquement marquées pour faire fructifier les gènes du succès si chers à notre nouveau calife, Nicolas premier, mais qui devront lire Zola pour avoir une idée de ce que fut la classe ouvrière d'avant la libération des blocages intellectuels par la vertu de la mondialisation et des délocalisations.

Mon fils a des élèves bac pro et mesure avec impuissance une baisse générale et progressive du niveau de ses élèves.

À ses débuts, il y’a quinze ans, il enseignait dans un lycée professionnel de l’est parisien.
C’était le domaine de la violence avec agressions physiques pendant les cours, racket et autres, bref l’ordinaire déjà de ce qui est devenu aujourd’hui un problème observable de l’extérieur des établissements scolaires.
Depuis dix ans, il enseigne dans un lycée de province où, dit-il, les élèves sont très gentils mais ne fichent rien du tout parce que, expliquent-ils, ça ne sert à rien.
L’argument massue avancé est du genre : "À quoi ça sert de bosser de passer des diplômes tout ça, si c’est pour finir prof et rouler dans une Peugeot à mazout alors que nous M’sieur on roule déjà en BMW ou Audi" (neuves, œuf corse).

Pour mon fils, le constat est accablant et rien n’est fait pour inverser la tendance car la culture du taux de réussite aux examens interdit de mal noter un travail archi nul.
Pour ne pas avoir d’ennuis avec leur hiérarchie, mon fils et son épouse qui enseigne dans le même lycée, sur-notent avec application des travaux illisibles et hors sujet pour le plus grand bonheur des statistiques officielles.

Tout ce qu’il nous raconte me confirme dans ma conviction que l’outil de surveillance statistique est la forme la plus scientifiquement élaborée du mensonge.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Lun 21 Mai - 10:03

Pour te réconforter Tatjanovska, un petit florilège des aphorismes badins tels que les affectionnent les potaches boutonneux :

# Le génie de la Renaissance Italienne: Mickey l'ange.
# Comme souvent, le peuple s'en est pris à un bouc et mystère
# Les Américains ont perdu la guerre du Nuocmam
# Noé et son arche se sont échoués sur le mont Arafat
# Il fut condamné après un procès en bonnet de forme
# Le marché capitaliste est régulé par la loi du plus fort et de la demande
# Staline fit déporter la classe des paysans enrichis: les goulags
# Jean Moulin fut, lui aussi, victime de la barbie nazie
# Le calendrier révolutionnaire commence en primaire
# Vendémiaire correspond à la saison des vidanges
# Les Français sont de plus en plus intéressés par leur arbre gynécologique
# Le Tsar a perdu le pouvoir malgré les occases
# Le Vietnam et la capitale du Liban
# Les escargots sont homosexuels
# La génétique arrivera un jour à clowner les gens
# L'hypopotamus est le siège du système neurovégétatif
# L'oxydant chrétien
# Un collectionneur de timbres est un pédophile
# Louis XV avait trahi la France. La preuve: il était protégé par des Suisses
# La tendance à aller vers le soleil s'appelle l'hélicotropisme
# La médecine préventive soigne la maladie en amont ; la médecin curative en avalant
# Le cachet de la poste faisant mal au foie
# Le gouvernement de Vichy siégeait à Bordeaux
# Les liquides sont incompréhensibles
# En 1934, Citroën révolutionne la construction automobile en sortant la traction à vent
# Les sacrifices humains était courants chez les paztèques
# L'éther est un produit très volubile
# La terre rote sur elle-même
# On ne peut pas nationaliser tous les étrangers
# Le général sudiste Bruce Lee
# D'après le calendrier hébraïque, on est en 5757 après Jésus-Christ
# Les Romains ont sacrifié le Christ sans lui laisser le temps d'aller l'église
# Napoléon III était le neveu de son grand-père
# Le chèvre est un fromage fait avec du lait de brebis
# Les Allemands nous ont attaqués en traversant les Pyrénées à Grenoble
# Le mètre est la dix-millionième partie du quart de méridien terrestre pour que ça tombe juste on a arrondi la terre
# Le soleil a cessé de tourner autour de la terre le jour ou on a menacé de le brûler
# La force de Coriolis provoque des cyclones dans les lavabos
# Le cerveau a deux hémisphères, l'un pour surveiller l'autre
# Le cerveau a des capacités tellement étonnantes qu'aujourd'hui pratiquement tout le monde en a un
# Quand il voit, l'oeil ne sait pas ce qu'il voit. Il envoie une photo au cerveau qui lui explique
# Toute bactérie a deux doigts : Un pour marcher l'autre pour manger
# Les végétaux fixent l'oxygène grâce aux globules verts
# La concurrence était tellement âpre qu'il n'y en avait que cinq dans les dix premiers
# Un litre d'eau à 20° plus un litre d'eau à 20° égalent deux litres d'eau à 40°
# Privé de frites, Parmentier inventa la pomme de terre
# Déjà avant guerre, Mercedes fabriquait des Volkswagen
# Le chauffage au gaz revient moins cher mais disjoncte tout le temps
# Castor a pris le pouvoir grâce à une guérilla urbaine dans les campagnes
# Depuis Archimède les bateaux flottent
# Les continents dérivent, peinards
# L'indice de fécondité doit être égal à deux pour assurer le renouvellement des générations parce qu'il faut être deux pour faire un enfant. On peut s'y mettre à trois ou quatre mais deux suffisent
# Trente personnes travaillent à l'usine, plus les ouvriers
# Les riches bouffent le gâteau ; les pauvres se contentent des miettes.
# Plus le gâteau est gros plus les miettes sont grosses
# En 2020, il n'y aura plus assez d'argent pour les retraites à cause des vieux qui refusent de mourir.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Lun 21 Mai - 10:14

Laughing Laughing
J'étais plié en 2 tout au long de la page! Very Happy

Elles sont authentiques? Suspect

Sinon, pour répondre un peu au sujet, ma prof d'allemand n'arrête pas de se plaindre de l'orthographe de ses collégiens, qui est totallement phonétique pour certains!
Il paraît que c'est parce-qu'on ne fait plus de "vrai" français...

Quand on arrêtera de prendre les élèves pour des débiles, ptêtre que le niveau remontera... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Lun 21 Mai - 16:53

Je suis d'accord le niveau a baissé mais qu'elle en est la cause? D'où est ce que ça vient? Mon frère est professeur de Français, il est lui aussi très attaché à la lagnue française et à sa grammaire et orthographe (normal pour un prof). J'ai déjà eu l'occasion de lire quelques copies de ses élèves... Je me souviens par exemple de cette époque où il enseignait dans les Ardennes. A la rentrée, lorsqu'il a demandé de remplir les fiches de renseignement, les garçons voulaient devenir "conducteurs de tracteur" et les filles "péricultrices" et ce parce que "ben papa et maman ils font ça". Il enseigne maintenant en Alsace, le niveau est un peu meilleur mais il y a quand même un manque de motivation. Beaucoup se demandent à quoi ça sert d'apprendre comme tu le dis saintpierremeister. Pour ce qui est de la violence à l'école, je ne peux pas me prononcer, je ne travaille pas dans un établissement trop difficile. Il y a une petite minorité qui nous donne du fil à retordre mais rien d'insurmontable comparé à d'autres établissements où la violence fait partie d'un triste quotidien.

Bon il est vrai aussi qu'il existe encore des élèves qui veulent apprendre et se battent en bossant dur. J'en ai l'exemple tous les jours au collège et aussi par rapport à mon frère qui donnait des cours de français à de jeunes adolescents étrangers qui ont appris le français en très peu de temps (7 mois tout au plus) et réussissent presque à rivaliser avec nos petits élèves français.

Pour ce qui est d'arrêter de prendre les élèves pour des débiles, musichien, la remarque est réciproque. Quand je vois certains profs se faire insulter parce qu'ils réclament un minimum d'effort (rien que relire la copie avant de la rendre) et qu'ils se retrouvent face à 25 élèves au regard vide, je comprend le découragement.
Les fautes d'orthographes ou ces aphorismes qu'ils nous sortent d'on ne sait où, je trouve ça presque mignon vu les fou rires que ça peut me procurer parfois! Le coup de Jean Moulin victime de la barbie nazi c'est ce que j'appelle une perle.

Mais pour en revenir au problème de cette orthographe qui fout le camp, est ce du à cette nouvelle méthode syllabique utilisée en primaire? J'en ai beaucoup entendu parlé et on a souvent mis la faute là dessus. Personellement, j'ai appris à lire et à écrire avec ce qu'on appelle l'ancienne méthode mais je ne vois pas la différence avec celle utilisée maintenant. Est ce que quelqu'un peut éclairer ma lanterne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvano
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Citoyen du Monde
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Mer 23 Mai - 10:05

Quand j'étais au collège je n'avais que faire de l'orthographe, de la grammaire et du français en général. Cela ne m'intéressait pas. En revanche j'aimais bien les mathématiques, la physique et les autres matières scientifiques. Pourquoi ? Certainement, pour une part, en raison des professeurs mais surtout en grande partie en raison de mon caractère. Je préférais jouer et m'amuser plutôt que d'étudier. Ayant des facilités et aimant la logique, les matières scientifiques ne me posaient aucun problème. Je parvenais à assurer minimum 15 de moyenne sans fournir d'efforts. A contrario le français m'insupportait au plus haut point, de part son manque de logique (vive les exceptions), sa lourdeur (les exercices du Bled affraid ) etc. Je voulais devenir scientifique alors à quoi pouvait donc me servir le français ? Me disais-je à l'époque.

Finalement j'ai laissé tomber les sciences après deux BTS. Je suis un batard de formation scientifique aimant et m'adonnant aux arts et aux lettres. J'ai compris vers 22 ans tout l'intérêt de la communication et donc du langage, français en tête.

Je pense que l'éducation est complètement à revoir en France (dans bien d'autres pays également). Je ne pense pas qu'une éducation générale puisse fonctionner, je suis pour une éducation personnalisée. Ceci dit la seule chose qui compte c'est la compréhension. Or, comme le dit RGR, on peut mener les veaux à l'abreuvoir mais pas les forcer à boire. On ne peut pas forcer un enfant, un jeune ou un adulte à comprendre. La seule solution est de l'intéresser de manière à ce qu'il désire comprendre et bien entendu lui fournir les clefs nécessaires à cette compréhension.

Il n'existe pas de mauvais élèves mais seulement des mauvais professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Mer 23 Mai - 10:55

Sylvano a écrit:
Quand j'étais au collège je n'avais que faire de l'orthographe, de la grammaire et du français en général. Cela ne m'intéressait pas...

Quand on se sent une vocation scientifique ou technique, le problème du manque d'intérêt pour les langues en général et sa propre langue en particulier est dû au fait que doté d'un potentiel de travail donné chaque individu cherchera toujours à optimiser ses efforts en consacrant toute son énergie aux 20 % de matières qui représentent 80 % de probabilité de succès à l'examen permettant d'obtenir la peau d'âne qui viendra couronner le cursus choisi.

L'étudiant n'a, par définition, aucune idée des valeurs qui lui seront utiles, non pas pour décrocher son diplôme mais pour réussir son parcours professionnel, et ça c’est plutôt normal.

Selon ma définition, les enseignants sont d’anciens bons élèves qui sont restés dans la même maison et qui ont donc une approche des priorités basée sur leur expérience personnelle dont la finalité était l’enseignement.

Quand je recevais des jeunes stagiaires, techniciens (BTS ou DUT) ou ingénieurs, j’étais toujours effaré par leur manque d’outils de communication leur permettant de bien comprendre ce qu’on leur demandait vraiment et surtout de se faire comprendre quand ils rédigeaient un rapport.

Si le sujet intéresse ici, je peux le développer à la lumière de mon expérience professionnelle.

Saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Mer 23 Mai - 12:01

Citation :
Je suis d'accord le niveau a baissé mais qu'elle en est la cause?
L'inattention? tongue

Je pense que je ne choquerai personne en disant que les jeunes d'aujourd'hui n'ont pas des capacités intellectuelles infèrieures aux jeunes d'antan...Alors je ne sais pas si le système éducatif a changé, si ils ont moins d'aide parentale, si les différents niveaux de langue sont plus importants qu'avant, s'ils passent plus de temps devant les consoles et au téléphone qu'avant...Tout cela doit contribuer. On a peut-être aussi moins honte de faire des fautes, ce n'est plus démonisé comme avant. Mais bon, la plupart des adultes que je fréquente ont aussi du mal avec orthographe et grammaire, sauf...les étrangers, généralement plus compétants.

Donc comme le précise l'alégorie des veaux, et comme le dit si bien Marilyn Manson, ce qui importe c'est l'envie d'apprendre. Je subodore qu'elle s'étiole, et j'accuserais volontier la répartition des loisirs, les contraintes urbaines, la passivité latente des parents face à presque tout dans un monde d'assistés, pas assistés d'état je vous arrête, mais assistés capitalistes et télévisuels, puisqu'on apprend vite à confier tous nos tracas à d'autres par le biais du paiement comptant. J'imagine un enfant qui voit ses parents rentrer tard de leur travail pourri et se poser comme des veaux devant n'importe quoi qui les repose et les distrait, et ne pas s'imaginer qu'on puisse espérer attendre autre chose de la vie.

Là, ont toujours intervenu les idoles. Quitte à réveiller RGR, leur crépuscule a été établi. J'ai bien peur des idoles que je vois dans les magasines, paris hilton, gregory lemarchal, qui ont un côté positif par ailleurs, lorsqu'ils ramènent au peuple sa fierté de pouvoir atteindre son quart d'heure de gloire en n'ayant rien de spécial et en étant juste comme tout le monde (on appelle ça les héros du quotidien), mais qui, foncièrement, sont plutôt des modèle d'oisiveté et d'arrivisme (après James dean devenu héros en mourrant jeune, on peut devenir en héros avant même de mourir, parce que ça va pas tarder).

On a pourtant du gros à admirer, y'a des gens qui ont fait plus que gagner la star ac', qu'être beau ou qu'avoir des gros nichons. Que taper dans un ballon, aussi. J'ai cru comprendre que c'étaient les ambitions des jeunes de maintenant, faire du foot, gagner la star ac', ou devenir scarface. Normal, le rapport bénéfices personnels/effort est maximisé, et c'est ce à quoi on aspire de toute façon, faut pas être con.

Alors, je me demande, à quoi ça sert de s'instruire quand eve angeli peut être une idole?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Egill
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 29
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Mer 23 Mai - 16:02

saintpierremeister a écrit:

# Les continents dérivent, peinards
# L'indice de fécondité doit être égal à deux pour assurer le renouvellement des générations parce qu'il faut être deux pour faire un enfant. On peut s'y mettre à trois ou quatre mais deux suffisent
# Trente personnes travaillent à l'usine, plus les ouvriers
# Les riches bouffent le gâteau ; les pauvres se contentent des miettes.
# En 2020, il n'y aura plus assez d'argent pour les retraites à cause des vieux qui refusent de mourir.

Hahahah ! Excellentes celles ci ! Very Happy Very Happy Very Happy


EDIT: je te rejoins tout à fait dans ce que tu as dit Cioran, d'ailleurs regardons qui se tiens aux côtés des candidats de la présidentiel: vous voyez beaucoup d'intellectuels vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 24 Mai - 2:00

Cioran a écrit:
Mais bon, la plupart des adultes que je fréquente ont aussi du mal avec orthographe et grammaire, sauf...les étrangers, généralement plus compétants.


Garglll, je m'étrangle, ouh qu'elle est bonne celle-là, reouaff pour les as de la com qui font un concours de flatulence car ils ne peuvent plus se sentir mutuellement et qu'ils veulent savoir qui sera le plus compétent des com pétants.

C'est du moins l'image qui se forme immédiatement, mais à tort bien sûr, dans mon esprit au mode de fonctionnement similaire à la méthode de construction du clocher éponyme :


(Ceux qui n'aiment pas les clochers tords ont tort)


Blague à part, je rappelle que l'usage régulier et automatique de la prothèse que constitue le plugin "dictionnaire Fr" du butineur Firefox 2 permet d'éviter l'humour involontaire lié aux fautes de frappe. Very Happy

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 24 Mai - 2:14

J'aimerais amener une autre problématique. Je suis quelqu'un qui lit beaucoup et depuis toujours et je pense qu'il s'agit d'un plus dans la mesure où, étant habituée à voir des mots correctement orthographiés, quand je les retrouvait à l'école, ben je ne faisais pas de grosses fautes. Est ce que nos jeunes lisent moins/pas assez?

C'est sûr qu'à part à l'école, ils n'ont pas besoin de se forcer à réfléchir pour écrire correctement. La seule autre occasion qu'ils ont d'écrire c'est en chattant ou en s'envoyant des textos et donc forcément, cédant àla paresse ou à l'impatience, ils écrivent en abrégé, par onomatopés ou en phonétique.

2ème problème: pensez vous que nos jeunes manquent de culture générale? Râres sont ceux qui iront d'eux-même au musée, au théâtre ou autre. Bon, ils vont au cinéma, c'est déjà bien (encore que le choix des films...)

Pensez vous q'on devrait "imposer" à l'école plus de sorties culturelles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 24 Mai - 2:41

Ha oui, forcément, sans plug-in la majorité des utilisateurs de ce forum font en moyenne quelque chose comme 2 à 3 fautes par post, comme le "compétant" ou le "quand je les retrouvait à l'école". Ce qui, en quelque sorte, confirme ma thèse, tout autant que toi, "si je ne fais que peu de fautes c'est que firefox est derrière moi". L'orthographe se perd donc tout aussi bien chez les archanges, les profs, et les vendeurs de poissons.

Mais pour répondre à Tatjanovska, on devrait "proposer" à l'école plus de sorties culturelles, je vois pas en quoi on impose cela, ou alors les choses ont bien changé, moi quand j'étais petit j'étais comme un dingue si on me proposait de passer un après midi au musée, au cinéma, ou dans un atelier de travaux manuels.
Ce qui manque pour moi dans l'éducation des plus jeunes, c'est l'effet "lost", la série. Cette série idiote fonctionne sur un seul principe : amener le spectateur à se poser des questions sur des mystères apparemment insolubles, le plus longtemps possible, jusqu'à la réponse finale baclée balancée dès lors que la série ne fait plus assez d'audience. Bref, je me souviens des fastidieux cours de fac ou l'on bossait pour avoir tout juste son diplome, sur des concepts qui semblaient alors sans intéret. Avec le recul, ces concepts étaient fondamentaux, et ils me manquent aujourd'hui lorsque je me pose certaines questions scientifiques. Mais voilà, à l'époque, je n'avais pas eu la chance de m'ouvrir aux mystères de l'univers et de me rendre compte que ces calculs fastidieux faisaient partie de la solution.
Car, quel intérêt de faire des maths juste pour résoudre les problèmes que pose le prof, de faire de la pilo juste parce que c'est obligatoire l'année du bac, du français lorsque tous les gens qu'on fréquente nous comprennent quel que soit notre niveau de langage, de la physique lorsqu'on pense que dieu a tout créé, qu'il gère tout et que ça ne nous regarde pas?
Les sorties culturelles, donc, ont pour vertu d'ouvrir ces enfants à des questionnements, scientifiques ou existenciels, qui les mèneront à chercher des réponses, et dès lors, il ne sera plus question de comprendre les exercices pour faire plaisir aux parents et éviter de se faire engueuler, il sera question de comprendre par passion et envie, par individualité. Chaque être humain a des passions, propose son propre questionnement auquel il cherche des réponses. Soit on apprend aux enfants à s'interroger à propos de la vie, soit à propos de "lost", et quand ils auront toutes leurs réponses à la fin de la 5ème saison ils seront pas plus avancés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 24 Mai - 14:39

Oui je suis assez d'accord avec toi Cioran. mais quand j'ai utilisé le terme "imposer" ce n'était pas vraiment pour les élèves mais plutôt pour ceux qui organisent ça.
Je me souviens aussi qu'étant jeune j'adorais les sorties scolaires en musée ou au théâtre. Je me souviens d'une pièce vue à l'occasion du bicentenaire de la mort Victor Hugo que j'ai beaucoup appréciée.
Je ne sais pas si c'est propre à tous les établissements mais j'ai l'impression qu'il y a beaucoup moins de sorties culturelles ces dernières années.
Je ne sais pas qu'elle est la solution. peut être devrait-on intégrer au programme scolaire une visite en musée et au théâtre par trimestre.
Mais je pense que ça doit aussi venir des professeurs. Certains aiment faire des cours vivants en intgrant des ateliers d'écriture, de théâtre. Mais il y a aussi d'autres professeurs qui se contentent de faire cours, de corriger les copies et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanedu16
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 0:43

c'est sur que dans certaines matieres il faudrait mieux faire plus de visites et moins de cours theoriques. Comme ça les eleves s'integreront plus et peut-etre aimerais plus ces cours (ex histoire geo, sciences,.....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvano
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Citoyen du Monde
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 10:11

Je peux essayer de vous donner des pistes auxquelles j'ai déjà longtemps réfléchies. L'éducation et la communication c'est mon dada ! Basketball

* Supprimer le système de notation. C'est inutile et contre productif.
* Supprimer les diplômes et autres brevets, D.U.T, Zut, Flute. Idem.
* Instaurer une éducation personnalisée sans limite de moyen.

Ca fait déjà une bonne quantité de réformes lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 10:45

Citation :
Pour ce qui est d'arrêter de prendre les élèves pour des débiles, musichien, la remarque est réciproque. [...]

Je ne parle pas des profs (quoique c'est presque un crime de se contenter du programme en primaire Smile ), mais de ceux qui font les programmes.

Citation :
Supprimer le système de notation. C'est inutile et contre productif.
Je ne sais pas, je crois que ça pousse pas mal (dont moi) à travailler, rien que pour la valeur symbolique de la note.
C'est un peu pour ça qu'il y a des notes en philo en S: sinon on ne ferait rien.

Citation :
Instaurer une éducation personnalisée sans limite de moyen.
Very Happy


+1 pour les sorties culturelles: je suis sûr que les collégiens adoreraient le théâtre!
En passant dans le quartier latin, je suis allé à la huchette (théâtre de Ionesco où la cantatrice chauve et la leçon sont représentées sans interruption depuis 50 ans), voir la leçon.
Il y avait des 3èmes (vraisemblablement), qui avaient tout des parfaits prototypes de 3ème (incultes, langage pauvre, oeil vide et inexpressif...).
Et bien d'après les bribes de conversation que j'ai entendues, ils ont beaucoup aimé!

Sinon, au primaire, je vois bien la division euclidienne et les congruences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvano
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Citoyen du Monde
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 10:53

Citation :
e ne sais pas, je crois que ça pousse pas mal (dont moi) à travailler, rien que pour la valeur symbolique de la note.
C'est un peu pour ça qu'il y a des notes en philo en S: sinon on ne ferait rien.

Comme je l'ai écrit on ne peut pas forcer les gens à comprendre or c'est la seule chose qui compte. Le fait de noter fait que l'élève en général recherche la bonne note, il se fiche de comprendre puisque seule la note va compter. Il est possible d'avoir une bonne note sans avoir rien compris. A ce propos j'ai lu aujourd'hui que la moitié des étudiants ricains trichaient en classe et aux examens...

Ceux qui désirent vraiment apprendre n'ont pas besoin d'être noté puisqu'ils désirent vraiment apprendre. Ceux qui ne désirent pas apprendre bah on peut rien pour eux, ils se rendront compte bien assez tôt de l'importance d'apprendre et il faudra alors leur donner les moyens de leur envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 13:51

Mmm, non, je ne crois pas qu'il faille qu'on apprenne seulement ce qu'on aime. Rien que parce-qu'on ne sait souvent pas ce qui est bon pour nous: celui qui ne fout rien de l'année en terminale se rend-t'il compte des conséquences de son redoublement?

Et puis comme je l'ai mis ailleurs, on ne sait pas non plus forcément ce qu'on aimera plus tard, avec de la pratique.

Si mes camarades s'écoutaient, la plupart n'iraient pas en cours du tout. Serait-ce raisonnable pour autant?

Et même pour quelquechose qu'on aime bien, on ne va pas forcément se forcer à travailler.

Enfin, si la compréhension est le plus important, à un certain moment, la connaissance est nécessaire aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 17:22

Je ne sais pas si supprimer les notations est vraiment une bonne idée. Je pense même que pour ceux qui veulent apprendre c'est nécessaire. Ca permet quand même de voir les progrès qu'on fait ou si au contraire on a finalement pas compris un truc.
Quand j'étais au collège, et surtout au lycée je n'attendais que ça, d'avoir des notes, surtout dans les matières que j'appréciais. Par exemple en français, en philo, histoire ou anglais je pensais avoir compris une leçon et quand je voyais mes notes c'était la désillusion. Alors ça me permettait de revoir ma leçon, réfléchir à ce que je n'avais pas compris pour la prochaine interro.
C'est sûr que certains élèves se fichent des notes, parce qu'ils n'ont pas de réelle envie de progresser.
Et pour soutenir musichien, je dirai même que la compréhension et la connaissance vont de paire. On apprend, on sait et on comprend. Sans apprentissage il n'y a pas de compréhension.
Et pour répondre encore à Musichien, c'est vrai qu'il faut s'attaquer à la source, c'est à dire ceux qui font les programmes. Après le lycée, je suis restée "amie" avec d'anciens profs. Quand j'étais à la fac je devais faire un dossier expliquant pourquoi je voulais faire mon futur métier (prof d'anglais) et comment je voulais y parvenir. Je devais interwiever des professeurs et je me suis tournée vers un professeur d'anglais que j'avais au collège et au lycée. Il m'a expliqué qu'il appréciait moyennement les nouvelles réformes dictées par les IUFM qui disent que tout doit venir de l'élève. Mais en restant rationnel on comprend bien que l'élève, ayant tout à apprendre, ne peux pas de lui même pondre des théories ou des règles de grammaire. Ce qu'il faut c'est le guider vers les solutions mais en lui donnant un bagage. C'est seulement à ce moment là, en réfléchissant en faisant preuve de logique qu'il trouvera les solutions, apprendra et comprendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatjanovska
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 25 Mai - 17:28

Je voudrais juste ajouter que supprimer les diplomes c'est aussi plutôt moyen. Outre le fait que malgré une floppée de diplomes c'est parfois dur de trouver du travail, c'est aussi gratifiant de se dire qu'après avoir bossé des mois on est récompensé par un diplome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Sam 26 Mai - 4:02

Citation :
Il m'a expliqué qu'il appréciait moyennement les nouvelles réformes dictées par les IUFM qui disent que tout doit venir de l'élève.
Ah oui, j'en ai entendu parler par ma prof de piano en ce qui concerne le piano, bien sûr ^^.
Apparemment, ça fait des dégâts...

Si tout doit venir de l'élève, autant virer le prof...
C'est complètement stupide, puisque le but d'un prof, c'est justement d'aider l'élève à aller plus vite, en lui montrant ce qu'il faut faire tout de suite pour qu'il y arrive plus rapidement, sans toutefois lui imposer une interprétation (mais toujours en marquant les contraintes de style et d'écriture).

Si l'élève doit rebâtir toute la technique pianistique... Rolling Eyes

Je parle pour le piano, mais c'est pareil pour n'importe quoi.


Citation :
Par exemple en français, en philo, histoire ou anglais je pensais avoir compris une leçon et quand je voyais mes notes c'était la désillusion. Alors ça me permettait de revoir ma leçon, réfléchir à ce que je n'avais pas compris pour la prochaine interro.
Oui, c'est un aspect important aussi.

Il m'est arrivé parfois de croire avoir trés bien réussi un contrôle d'SVT (la matière la plus formatée), et constater que finalement bof, et inversement.
Et bien ça m'a donné l'expérience de la soumission à des règles, savoir faire exactement ce qu'on me demande.
C'est étonnant de voir la progression quasi-régulière de mes notes d'SVT cette année (j'ai même eu un 20 au bac blanc! Laughing )

Tout ça parce-que le contrôle m'a bel et bien permis de voir ce qui n'allait pas, sur quoi on chipotait, ce qui était exactement demandé.

Mais bon, en même temps, même chez les élèves sérieux, c'est rare qu'ils révisent une fois le contrôle passé... et de façon générale, il y en a beaucoup qui ne relisent même pas leur copie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Ecole   Sam 26 Mai - 9:51

musichien a écrit:


Si l'élève doit rebâtir toute la technique pianistique... Rolling Eyes

Je parle pour le piano, mais c'est pareil pour n'importe quoi.



Eh oui, les vieux profs qui ont l'âge de leurs arpèges n'ont qu'à bien se tenir en faisant une pause ou en poussant des soupirs là où il faut et quand il faut.

saintpierremeister lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecole   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» EGE, Une nouvelle Grande Ecole, pour un Nouveau Maroc
» EAD Ecole d’Administration et Direction des Affaires
» infos sur la vie de l'ecole de CLERMONT
» Ecole maternelle occupée
» Ecole Privée d informatique SVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Loisirs, intérêts :: Divers-
Sauter vers: