Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 comment élever un enfant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: comment élever un enfant?   Mar 8 Mai - 4:44

Je voudrais avoir votre avis sur l'éducation d'un enfant.

Personnellement, je donnerais le mien mais pas tout de suite (je fais autrechose).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prométhée
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Mar 8 Mai - 4:58

A coup de bâton. Twisted Evil
Je répondrais plus sérieusement plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Mar 8 Mai - 5:40

Il parait que Dolto a bien bossé dessus. Pourtant, Dolto est la mère de Carlos. Je pense aussi que si une bonne méthode existe, et que tout le monde l'applique, la méthode devient mauvaise (comme pour les boys band). Je développerai plus tard Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Mar 8 Mai - 10:02

Définir l’éducation idéale d’un enfant, en quelques lignes, n’est pas sérieux. Des livres entiers, quant aux méthodes et aux buts, n’y suffiraient pas !


En quelques mots on pourrait évoquer chez l’enfant :

-Son développement physique harmonieux, notion de santé.

-Son développement psychologique, intellectuel, émotionnel.

-Son développement social, son adaptation à son environnement.

Sachant que l’enfant-type est un être théorique, que chaque enfant réel est unique et que toutes sortes de références philosophiques viendront définir de façons variables les sens de sa vie...

Il faudra morceler le sujet : éducation » pour l’aborder un peu concrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanedu16
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 30
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: franchement   Mer 9 Mai - 12:56

je ne sais pas trop sur ce sujet mais le mieux c'est d'elever son enfant comme on le sens pour qu'il soit bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Mer 9 Mai - 13:18

Merci. Smile

Mon soucis, c'est plutôt de me dire qu'une vie trop facile le conduira à être un individualité pourri gaté, une vie dure le conduira peut-être à être malheureux. Faire en sorte qu'il soit sur de lui et ambitieux donnera peut être naissance au nouveau sarkosy, en faire un être généreux et gentil le mènera peut-être à se laisser marcher dessus.

Donc, pour moi, pas d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Junius Brutus
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Mer 9 Mai - 14:06

Cioran a écrit:
Merci. Smile

Mon soucis, c'est plutôt de me dire qu'une vie trop facile le conduira à être un individualité pourri gaté, une vie dure le conduira peut-être à être malheureux. Faire en sorte qu'il soit sur de lui et ambitieux donnera peut être naissance au nouveau sarkosy, en faire un être généreux et gentil le mènera peut-être à se laisser marcher dessus.

Donc, pour moi, pas d'enfant.

Ca à le mérite d'être clair Twisted Evil

Mais donc pour toi, un enfant est soit malheureux soit une plaie pour les autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Jeu 10 Mai - 0:49

Voilà, dans 99% des cas, voire les deux à la fois. Mais je suis pessimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pronto
Membre
Membre


Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Jeu 10 Mai - 13:17

Etre ambitieux et sur de lui ne veut forcément pas dire etre opportuniste, avoir la soif du pouvoir, et opportuniste.


Et puis ,ne nous voilons pas la face: dans la société actuelle,si la personne n'a pas une certaine confiance en ces capacités et n'a pas des envies de réussir , elle se fera très très difficilement sa place au sein de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvano
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 139
Localisation : Citoyen du Monde
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Ven 11 Mai - 5:15

On peut aussi tourner le problème à l'envers et chercher comment il faut pas élever un enfant...

Par exemple un ami m'a transmis une vidéo montrant Brice Hortefieux en train de voter lors du premier tour de l'élection présidentielle. Il est accompagné de sa femme et de son fils (entre 7 et 10 ans maxi). Il arrive devant les tas de bulletin et dit, s'adressant à son fils "Alors lesquels on va prendre ? Hum Sarkozy bah oui. Ségolène Royale ?" Et son fils s'écrit "Non pas Ségolène elle est méchante !"

Voilà un enfant déjà endoctriné, le crâne bourré de stéréotypes... Pauvre gosse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 36
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Mer 16 Mai - 12:07

Moi, je pense que tout le monde n'est pas capable d'éduquer un enfant. Pourtant tout le monde a le droit d'en avoir.
Quand les familles étaient plus soudées, il y avait peut-être les anciens qui avaient leur mot à dire: "tu es trop jeune, tu n'as pas les moyens, sois plus sérieux...". Et puis l'éducation venait de toute la famille voir même un entourage plus large.
Mais nous sommes chacun chez soi. On a même du mal à supporter le conjoint, pourtant nécessaire à la naissance d'un enfant.

Je ne réfléchis pas encore trop à comment je vais éduquer mon enfant mais plutôt aux conditions optimum pour une bonne éducation.
Je pense attendre un peu car je suis encore jeune et fou. Mon mode de vie est encore bien instable avec de nombreux déménagements, un compte en banque qui fait le yoyo... et je fais encore trop de conneries pour pouvoir dire à mon enfants de ne pas en faire! On ne peut pas tricher avec un enfant car il sait nous tester.
Ensuite, je pense agrandir le cercle familiale pour qu'il puisse avoir ses grands-parents pas trop loin. Soit on se rapproche d'eux, soit c'est eux qui viennent habiter chez nous, ou pas trop loin.

En tout cas, j'observe beaucoup autour de moi pour savoir ce que je ne veux pas faire. Quand je vais dans un hypermarché, je me délecte de voir ces parents impuissants qui se laissent dépasser par les évènements et finissent par enployer la violence, en dernier recours, pour que leur progéniture "obéisse".

Ah oui, je suis contre la fessée, je pense qu'il y a toujours un moyen de faire comprendre à un enfant ce qu'il est bon de faire on de ne pas faire sans user de la force. Je connais une assistante maternelle qui n'a jamais usé de la fessée et qui a toujours su se faire comprendre par les enfants qu'elle gardait (même avec les siens).

Sinon, il n'y a pas d'éducation idéale, donc faut pas trop s'en faire non plus.

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Jeu 17 Mai - 2:01

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 2:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Jeu 17 Mai - 3:27

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 2:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Jeu 17 Mai - 5:10

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evereve
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 41
Localisation : Unis Vers l'Uni - "On se ballade dans l'atmosphère sur une sphère"
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Ven 18 Mai - 3:26

Qu'y a-t-il de plus difficile que de parler de l'éducation ?

Je crois que lorsqu'on a pas encore d'enfants et le désir d'en avoir, on a de très grands principes sur l'éducation… on regarde nos potes qui ont déjà une tripotés de gamins et on se dit "nous, on fera jamais comme ça....". On imagine qu'on peut être meilleur que les autre que ce que l'on pense est la vérité … et qu'on arrivera à obtenir ce que l'on veut pour notre enfant…

et puis... quand l'enfant nait, on se rend vite compte qu'on ne peut pas tout maitriser… cette petite chose a SA personnalité, SON caractère, SES envies, SES besoins… et il ne nous reste plus qu'à faire avec…

Quand je lis RGR, je souris ... il est flagrant qu'il est fier de sa fille ... fier de ce qu'elle est ... et je trouve qu'il n'y a rien de plus encourageant… à faire des enfants…

Un enfant s'élève, il s'accompagne... tout ce que l'on peut espérer c'est le préparer au mieux à affronter la vie … mais il ne faut pas se leurrer aucun livre ne nous apprendra à le faire…

Il faut compter sur notre propre vécu... il faut compter sur le caractère de notre enfant… il faut compter sur les bonnes et mauvaises choses que l'on va rencontrer…

RGR, le souligne très bien... sans le grand malheur qui les touché, qui peut dire si sa fille serait ce qu'elle est aujourd'hui…

J'ai un jeune ami qui a un frère jumeau... ils ont donc exactement le même âge (sans blague !!!!) ont été élevés de la même façon, avec les mêmes valeurs, la même attention et pourtant ils sont radicalement différents : l'un est sérieux dans ses études, ne fume pas, ne boit pas, ne fait jamais de connerie ... l'autre ne fait rien à l'école, fume, boit, se drogue, et a déjà eu affaire à la police … comment peut-on expliquer cela ?

Il y a forcément un facteur qui a fait prendre un chemin à l'un et pas à l'autre…

Bref, j'envisage le statut de parents comme "fais toujours de ton mieux, fais ce qui te semble juste, ne regarde pas ton nombril et essaie de rendre heureux ton enfant par tous les moyens…"

Il n'y a pas de recette miracle…

On merdera tous de toute façon… à un moment donné, on fera des erreurs... à nous de faire en sorte qu'elles ne nuisent pas à l'épanouissement de notre enfant… Commençons par ne pas être égoiste… et regardons notre enfant… être à son écoute, c'est surement un bon commencement… sans nous perdre de vue…

Etre parents, être mari et femme, amis et amants … c'est tellement de choses à la fois … et pourtant, c'est peut-être là le secret, réussir à gérer tout ça…

RGR a raison, un enfant sera égoiste ... mais à nous aussi de ne pas l'être... on ne fait pas un enfant pour soi ... pour qu'il réalise les rêves que l'on a perdu … ou pour nous voir en lui ...

Notre rôle est juste de l'aider à être heureux avec nous et plus tard, sans nous…

Je n'ai pas de plus grand rêve que de connaitre cela un jour… il n'y a pas plus grande responsabilité que d'avoir un enfant…

Mais ... si un jour je peux avoir le même regard que RGR sur sa fille, alors je pourrais dire que j'ai réussi ma vie…

Au fond, ce n'est peut être pas nous qui élevons les enfants mais eux qui nous élèvent … et là je ne parle pas d'éducation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 7:54

Crying or Very sad
C'est si beau!
Very Happy Wink

RGR: +1! Bravo, mission accomplie! Wink

Personnellement, quand j'aurais des enfants (dans mettons 15 ans Very Happy ), j'essaierais je pense de faire comme toi.

Je tire aussi mes "principes" de ma propre éducation:
J'ai un père complètement anxieux, colérique, et qui est passé à côté de ses capacités notamment à cause d'un trouble déficitaire de l'attention. Du coup, il a pas mal mis la pression sur ses enfants.
Mais en même temps, je le remercie, sinon je ne serais jamais arrivé où j'en suis. En revanche, sa manière de faire laissait à désirer: je me souviens, quand j'avais autour de 6 ans, qu'il me faisait pleurer sur des problèmes de CM2, et qu'en allant chez des amis, il avait arrêté la voiture, excédé, pour m'extorquer une réponse.
Donc je pense que je ferais faire des maths, de l'anglais, du français (lecture), et forcément de la musique, dès le plus jeune âge, pour veiller à leur épanouissement, mais en veillant à le faire avec douceur, sans contrainte trop forte et de façon ludique. L'excellence est une excellente forme d'épanouissement.

De l'autre côté, ma mère, monument de sérénité, qui n'a jamais élevé la voix (vraiment jamais!), qui fermait les yeux sur les devoirs de français terminés à 1h du matin tout en me disant de ne pas recommencer, mais qui n'est pas laxiste, au vu ce qu'impose le côté paternel.
Là ça rejoint un peu RGR: beaucoup d'amour, le plus de souplesse possible, mais en veillant à une certaine responsabilité.

Je rajoute quelquechose: si vous avez un enfant en bas âge, sacrifiez votre place dans le lit de sa mère (ou éventuellement prenez un lit assez grand Very Happy), il semblerait que dormir dans le lit de sa mère jusqu'à tard (genre 6 ans...) est une excellente source d'équilibre et même d'épanouissement intellectuel, contrairement à ce que disent certains psychologues...
Je (mon père, pédopsychiatre en fait) ne m'appuie pas sur le seul exemple de notre famille, mais il est vrai que la degré de "réussite" (intellectuelle et même "psychique") chez nous a été, sur 3 enfants, proportionnel au temps de sommeil avec la mère...
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 13:05

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 2:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 13:54

musichien a écrit:
Je voudrais avoir votre avis sur l'éducation d'un enfant.

Personnellement, je donnerais le mien mais pas tout de suite (je fais autrechose).

C'est pas bien ça de vouloir donner son enfant, même si c'est pas tout de suite.

Sachez mes amis que tout a une valeur comptable dans notre bon monde libéral avancé aussi recommanderais-je d'évaluer la valeur marchande de l'enfant avant que d'envisager de le céder gratuitement.

saintpierremeister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 14:07

Cioran a écrit:
Merci. Smile

Mon souci, c'est plutôt de me dire qu'une vie trop facile le conduira à être une individualité pourrie gâtée, une vie dure le rendra peut-être à être malheureux. Faire en sorte qu'il soit sûr de lui et ambitieux donnera peut être naissance à un nouveau sarkosy, en faire un être généreux et gentil le mènera peut-être à se laisser marcher dessus.

Donc, pour moi, pas d'enfant.

Première solution qui ne va pas aller dans le sens d'arranger le sort des retraites par répartition, il va donc falloir envisager une solution finale permettant d'éliminer les inactifs en fin de vie.

Ma deuxième remarque concerne la crainte exprimée d'en faire un nouveau Sarkosy, c'est oublier un peu vite la théorie du gène prédisposant à la destinée future chère à l'analyse des dysfonctionnement de notre société telle que la voit notre nouveau calife.

En résumé, le nouveau mode de pensée qui va devoir être mis en application immédiatement et sans délai est que l'inné prime sur l'acquis ce qui signifie que si tu te démerdes bien en fécondant ta partenaire tu permettras à la vie que tu vas créer de posséder le gène de l'UMP, le gène du pousses toi de là que je m'y mette etc.

Et, puisqu'un petit croquis vaut mieux qu'un long discours voici un cliché d'un spermatozoïde possédant le gène de l'UMP, reconnaissable au casque de CRS dont on aperçoit l'ombre sur la tête chercheuse.



saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 14:38

Bon, quand je lis toutes les interventions sur le sujet je me marre in petto en considérant que, comme toujours, le problème n'est abordé que d'un bout.

Je m'explique, et là c'est l'ancêtre qui témoigne :

Pour clarifier le débat, sachez que j'ai une fille qui va fêter ses quarante ans dans quinze jours et un fils qui a trente-huit ans.
Mon fils a deux enfants, une fille qui a douze ans et un fils qui en a neuf.
Ma fille est mariée sans enfant par choix de vie.

Ma fille, mon fils et sa femme sont profs de lycée, histoire de dire que les histoires d'éducation sont toujours d'actualité lors de nos repas de famille

Ceci posé je dois dire que je ne retrouve pas du tout avec l'éducation de mes petits enfants la vision du problème que j'ai eu lors de l'éducation de nos enfants.

Mon analyse de la situation a donc changée, pourquoi ?

L'expérience et l'instinct de survie intellectuel induisent des modifications de la vision parentale de l'idéal rêvé d'éducation en réaction à la traversée de la période de la crise de l'adolescence qui fut particulièrement difficile avec notre fille.

Quand on arrive à sublimer ses désirs ponctuels de meurtre, on évolue en profondeur.

Ma culture scientifique m'a appris qu'il n'y a pas d'action sans réaction et qu'il est puéril d'imaginer qu'on puisse vouloir faire évoluer autrui sans évoluer soi même.

Mes enfants sont devenus des adultes responsables en partie par les contraintes que nous leur avons imposées mais en retour ils nous ont transformés en profondeur mon épouse et moi.

Les enfants, par nature, induisent un sentiment d'insécurité intellectuelle chez leurs parents car rien n'est jamais acquis et tout peut toujours être remis en cause à tout moment même sans raison explicite.

Les enfants, à leur manière rééduquent en permanence leurs parents qui se reconstruisent eux aussi en permanence sous la contrainte.

Au cours de mon activité professionnelle j'ai toujours trouvé plus de souplesse intellectuelle chez mes collègues dont la cervelle avait été reformatée par leurs enfants que chez mes collègues qui n'avaient pas connu cette phase de reconstruction permanente sous contrainte externe proche.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
jog
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 15:46

Bonsoir,
une constatation simplement, sans arrière pensée, ni quoi que soit que l'on puisse imaginer de "négatif".
Nous avons ici à faire avec deux pères, et pas n'importe lesquels : Smile
Dieu et le "chef" des apôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Sam 19 Mai - 15:53

La cause et l'effet. On ne peut contrôler la perception que les autres ont de ce que l'on écrit, mais on est responsable lorsque l'on écrit. La meilleure méthode de prophylaxie est la désinfection.

Je me retire d'internet, parce que je refuse le nivellement par le bas, et je n'ai aucun désir d'y participer.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 2:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Dim 20 Mai - 5:04

Le but n'était pas forcément de voir la rétroaction, mais c'est intéressant aussi! Smile

Citation :
C'est pas bien ça de vouloir donner son enfant, même si c'est pas tout de suite.

Sachez mes amis que tout a une valeur comptable dans notre bon monde libéral avancé aussi recommanderais-je d'évaluer la valeur marchande de l'enfant avant que d'envisager de le céder gratuitement.

saintpierremeister.
Laughing Laughing Laughing lol!
Pas mal, pas mal. Smile

Citation :
Beaucoup de parents voient dans leurs enfants une extension d'eux-mêmes.
Mmm, je ne crois pas que ce soit totallement évitable... Les pères plus que les mères, c'est sûr, et il faut en avoir conscience, mais après tout, on fait les enfants pour nous, pas pour eux. N'est-ce pas l'instinct de survie qui nous fait avoir des enfants, pour nous prolonger en eux? L'amour qu'on leur porte n'est-il pas possessif? Ne sont-ils pas, même en étant autres, des fiefs multipliant notre existence dans le monde?
Après tout, s'il n'y avait pas de sentiment de possession, on aimerait les enfants des autres autant que ses propres enfants, ce qui est loin d'être le cas... Very Happy

Néanmoins, tu as raison en disant que dans l'idéal, les enfants ne nous appartiennent pas, et qu'on doit faire en sorte d'être le plus possible dans cette disposition d'esprit.

Citation :
les enfants doivent apprendre à identifier leurs parents autrement qu'en termes de bons ou de mauvais parents.
Dans mon cas, c'est ambigu. Parce-que mon père avoue lui-même que ce qu'il fait, c'est pour lui et pas pour moi. Ou plutôt, c'est pour moi mais en tant que son prolongement. Mais je sais que s'il faisait mal, ce n'était pas "volontairement", néanmoins son aggressivité n'a jamais été une façon de faire, c'est juste qu'il n'a pas été capable de faire un effort sur lui-même pour ses enfants, et je le lui reprocherais toujours.

Néanmoins, il n'aurait jamais imposé à un de ses enfants quelquechose d'impossible, ou quelquechose qui aurait pu lui faire du mal (pas qu'il n'ait pas fait de mal, mais en tous cas pas "volontairement").
Mon frère aîné par exemple, n'a pas porté le poids de beaucoup d'exigences. Juste avoir le bac, et essayer de faire au mieux.

Citation :
As-tu fais des maths pour plaire à ton père, par peur de le voir excédé, ou parce que tu étais attiré par les maths?
ça dépend à quel moment. Very Happy

Au début, il me faisait faire des problèmes pour vérifier si le saut de classe était possible.
Je n'ai pas fait des maths pour lui faire plaisir, puisqu'il ne m'a jamais poussé à en faire, autrement qu'à cette époque pour la raison que j'ai citée.

C'est vers le collège que cette passion s'est développée, et si je me suis intéressé aux maths, c'est par pur plaisir. Mon père n'était même pas particulièrement enchanté quand il a su que je voulais devenir chercheur, puisqu'il me voyait chef d'entreprise à gros sous... Rolling Eyes
M'enfin il est quand même content que j'ai cette passion avec la musique, et que je m'y débrouille. Wink

Mais je ne crois pas qu'il ait même suscité cette passion, parce-que j'ai toujours eu, aussi loin que je me souvienne, cet esprit "analytique" et cette curiosité propre à l'étude des mathématiques.

Citation :
Il y a ce que nous avons envie, et ce que nos enfants ont envie. Il peut y avoir coïncidence, mais ce n'est pas forcé. Ce qu'il faut, c'est détecter leurs potentiels et les aider à les exprimer.

Oui, c'est vrai. Ce que je propose, c'est juste de commencer chacune de ces choses, et même les forcer au début (mais avec douceur Very Happy), parce-qu'un enfant ne peut pas le faire tout seul. Je me souviens que quand j'étais petit, je voulais arrêter le piano, et maintenant, je suis trés content d'avoir continué.
Je pense que j'essaierais juste de commencer de chaque chose, et voir ce qui plaît, et si cela ne plaît pas (du genre faire des gammes...), essayer de repèrer le talent de mes enfants, pour les forcer à un certain travail si talent il y a.

Forcer le talent n'est pas une perte, je connais une fille de chercheur avec qui son père faisait des maths quand elle était petite: elle ne comprenait pas grand-chose. Pourtant, elle est devenue maintenant trés forte, et je crois qu'elle veut aussi devenir chercheuse.

Citation :
Il faut leur expliquer le pourquoi de la rigueur, mais ne pas leur imposer la rigueur comme une fin en soit.
Oui, certes.

Citation :
Si on joue avec l'ambiguïté, on récolte des comportements ambigus.
Ah? Je ne me considère pas comme ayant des "comportements ambigus", mais peut-être suis-je encore trop jeune. Very Happy (j'ai dormi avec ma mère jusqu'à l'âge de 6 ans)

Citation :
votre chambre est votre territoire, et ils doivent apprendre à aimer le leur.
Mouais, enfin ça fait souvent des troubles du sommeil, tout ça...

Peut-être l'idéal est-il de dormir dans le même lit tous les 3?
En l'occurence, mon père et ma mère faisaient déjà lits séparés, donc je ne me suis pas tapé l'incruste. Very Happy

Mon père m'a raconté qu'une nuit, lorsqu'il était petit, il n'arrivait pas à dormir, il était allé dans la chambre de ses parents, et sa mère lui avait dit de réciter ses prières... Peut-être aurait-il fallu qu'il aille dormir dans son lit?

Bon, en même temps, tu dis aussi qu'il faut du contact physique avec ses enfants, mais il me semble que le contact avec la mère pendant la nuit donne une certaine confiance en soi, en la bienveillance du monde autour de soi.

Je ne crois pas que pour un enfant, il y ait une dimension conjugale entre les parents, mais plutôt qu'ils sont précisemment "son père" et "sa mère". Parce-que la dimension conjugale n'entre pas du tout dans sa propre relation avec ses parents. Du coup, je ne suis pas sûr qu'on brise quelquechose dans cette "violation de territoire".

Cependant, ça impose quand même une certaine rigueur au niveau de la ceinture, peu propice à l'apparition d'autres enfants... Very Happy

Ah oui, au fait, je crois qu'il faut un certain espace entre les enfants, du genre au moins 5 ans, sinon il y a trop de rivalités, et pas assez d'attention sur un seul (regardez les familles nombreuses, et le syndrome de "celui du milieu"...). D'ailleurs, quand on fait des enfants trop rapprochés, c'est qu'on s'aime soi et pas ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Dim 20 Mai - 12:53

Citation :
Quand on arrive à sublimer ses désirs ponctuels de meurtre, on évolue en profondeur.

Et voilà une belle citation illustrant le libre-arbitre.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   Lun 21 Mai - 9:59

Non, parce-que le fait de sublimer et d'évoluer était déterminé. Razz
*pourrissement de topic en cours* Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: comment élever un enfant?   

Revenir en haut Aller en bas
 
comment élever un enfant?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment évangéliser un enfant?
» Enfant dyslexique
» Comment les élites mondialistes préparent les enfants a etre malléable afin d`imposer leur doctrine
» Comment faire la valise ?...
» Comment dois-je enseigner le Bouddhisme à mes enfants ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Sciences sociales-
Sauter vers: