Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La peine de mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: La peine de mort   Lun 30 Avr - 3:58

geveil a écrit:
A propos, je ne me souviens pas si tu l'as écrit quelque part, mais toi, es tu pour ou contre la peine de mort? ( Tu peux me répondre par mp, pour ne pas faire dériver ce sujet ) elephant

Tuer en état de légitime défense face à une agression dont l'objet est de vous ôter la vie est cohérent, en raison de la proportionnalité de la défense par rapport à l'attaque, et de l'urgence de la situation.

Ce n'est plus du tout le cas dans le cas de la peine de mort, car il n'y a plus d'attaque et encore moins d'urgence.

La mort de l'assassin n'est pas une réparation pour la partie civile, car il est évident qu'elle ne réparera pas le préjudice subit. Pire, elle est un double mal pour la partie civile, car elle fait de celle-ci, à son tour, un assassin.

Il n'y a pas de réparation possible pour les crimes de sang. La seule chose qui puisse atténuer la douleur des proches de la victime, ce serait la reconnaissance, par l'assassin, de l'ignominie de son acte et ses regrets sincères.

Le crime de sang crée un lien très fort entre l'assassin et la partie civile, car l'assassin doit, en quelque sorte, prendre la place de sa victime pour la partie civile. La justice fixe la peine, et il est du devoir moral de l'assassin d'accepter, voire même de la revendiquer, en gage de sincérité envers la partie civile. Si c'est le cas, on peut considérer qu'il y a tentative de réparation. Ce n'est pas la justice qui répare, c'est l'assassin qui doit réparer. Dans ce cas, la mort de l'assassin librement acceptée par celui-ci peut être envisagée.

Reste à déterminer qui devrait tenir le couteau purificateur. Et là, il y a vraiment un problème éthique qui est du même ordre que celui du médecin face à l'euthanasie. Une personne qui veut mourir ne peut pas demander à une autre de la tuer. Elle devrait se suicider. Mais si une personne est au courant de cette intention suicidaire, ne rien faire pour empêcher l'acte devient alors un refus d'assistance à personne en danger de mort.

Cela peut vous sembler aberrant, mais cela devient cohérent si vous considérez que tout homme est un frère pour son semblable dans la "famille humaine" :

• le meurtre est commis par un frère sur son frère (acte aberrant)
• tuer le meurtrier équivaut à tuer un autre frère (double mal)
• la demande de pardon du meurtrier doit être sincère pour être un réconfort pour ses frères. C'est un devoir pour un frère
• laisser le meurtrier se suicider équivaut de la part de son frère à regarder ailleurs sachant ce que l'autre va faire
• etc, etc

Si, bien entendu, on ne considère tout ça que d'un point de vue individualiste, la peine de mort (vengeance, œil pour œil, dent pour dent) et même le crime sont permis (pas vu, pas pris, pas puni).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 4:12

Citation :
Tuer en état de légitime défense face à une agression dont l'objet est de vous ôter la vie est cohérent
Ah bon? Pourtant, si je vis pour les autres, je ne devrais pas me préférer, bien au contraire! (tordu comme il est, j'attends avec impatience son objection Wink )

Citation :
Si, bien entendu, on ne considère tout ça que d'un point de vue individualiste, la peine de mort (vengeance, œil pour œil, dent pour dent) et même le crime sont permis (pas vu, pas pris, pas puni).
Non non non! C'est dans le contrat que j'ai passé avec les autres, et que je dois respecter pour servir au mieux mes intérêts.

Sinon je pourrais dire: "putin! J'vé hacké c'forhum de mairde! Toua, si chte rtrouv, chte but!" Smile

C'est un problème difficile que celui de la peine de mort dans une théorie individualiste. Comment arriver à démêler l'intérêt réciproque dans la mise à mort d'un criminel?
Je vais voir ce que Nietzsche dirait. Razz Very Happy
(non, je veux dire, je vais peut-être y réfléchir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evereve
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 40
Localisation : Unis Vers l'Uni - "On se ballade dans l'atmosphère sur une sphère"
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 4:49

Comme j'aime quand Dieu parle comme ça !!!

le problème, c'est que lorsqu'on est d'accord avec lui, on a plus grand chose à dire Rolling Eyes

Citation :
La mort de l'assassin n'est pas une réparation pour la partie civile, car il est évident qu'elle ne réparera pas le préjudice subit. Pire, elle est un double mal pour la partie civile, car elle fait de celle-ci, à son tour, un assassin.

je trouve que ça résume en fait totalement ce que je pense de la peine de mort…

Effectivement, il y a un point de vue que je n'avais jamais perçu et j'en remercie donc mon ami Robot de me l'avoir chuchotté...

Citation :
Il n'y a pas de réparation possible pour les crimes de sang. La seule chose qui puisse atténuer la douleur des proches de la victime, ce serait la reconnaissance, par l'assassin, de l'ignominie de son acte et ses regrets sincères.

c'est vrai que cela parait assez logique … même si je pense que dans ce cas là, le pardon est une chose essentielle... parce que même avec un repentir, si les proches de la victime ne sont pas disposés à pardonner, la douleur ne sera pas atténuée non ?

Citation :
Sinon je pourrais dire: "putin! J'vé hacké c'forhum de mairde! Toua, si chte rtrouv, chte but!"

marchiiiii ! cela m'a bien fait sourire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 5:30

musichien a écrit:
R. Giskard Reventlov a écrit:
Tuer en état de légitime défense face à une agression dont l'objet est de vous ôter la vie est cohérent

Ah bon? Pourtant, si je vis pour les autres, je ne devrais pas me préférer, bien au contraire! (tordu comme il est, j'attends avec impatience son objection Wink )

Vivre pour l'autre est un don unilatéral. Vivre avec l'autre c'est aussi être capable de recevoir.

Savoir recevoir est aussi important que de savoir donner. Cela implique la reconnaissance de l'autre et l'acceptation de l'autre dans une perception de lui qui n'est plus la nôtre.

Aimer est une chose facile, accepter l'amour de l'autre est déjà plus difficile. L'émission et la réception sont deux protocoles différents. Il faut les deux pour qu'il y ait une véritable communication. Un téléphone dans lequel on ne pourrait que parler ou entendre, mais pas les deux en même temps, aurait peu de chance de se vendre.

musichien a écrit:
R. Giskard Reventlov a écrit:
Si, bien entendu, on ne considère tout ça que d'un point de vue individualiste, la peine de mort (vengeance, œil pour œil, dent pour dent) et même le crime sont permis (pas vu, pas pris, pas puni).

Non non non! C'est dans le contrat que j'ai passé avec les autres, et que je dois respecter pour servir au mieux mes intérêts.

Opportunisme. Si l'autre rompt le contrat avant toi, tu ne pourras même pas le lui reprocher, puisque si le contrat ne t'apporte plus rien, tu en aurais fais autant.

musichien a écrit:
C'est un problème difficile que celui de la peine de mort dans une théorie individualiste. Comment arriver à démêler l'intérêt réciproque dans la mise à mort d'un criminel?
Je vais voir ce que Nietzsche dirait. Razz Very Happy
(non, je veux dire, je vais peut-être y réfléchir)

Nietzsche n'en dira rien, puisque c'est l'individu qui fixe les règles de l'affrontement, pas son environnement.

Je crois que je suis en train d'attraper une crise cardiaque. Depuis cette nuit, j'ai une barre brûlante dans le haut de la poitrine qui irradie jusqu'à l'épaule. Serait-ce enfin mon heure de gloire? Avouez que ce serait pas mal de claquer en train d'écrire dans un forum Smile

Bon, je vais tout de même aller consulter mon médecin.

à+ ou à jamais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Junius Brutus
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 5:38

Eh ho non Dieu reste avec nous Shocked , et pis d'abord t'est immortel alors je vois pourquoi je me fait du souci Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 5:57

Je crois qu'une crise cardiaque, c'est plus localisé, mais tu as raison, va vite consulter, il arrive souvent que les crises cardiaques soient annoncées par des "minicrises" ! Sad

Ceci dit, mon grand-père, qui a 85 ans, a fait une crise cardiaque en 68...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evereve
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 40
Localisation : Unis Vers l'Uni - "On se ballade dans l'atmosphère sur une sphère"
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 7:13

Je ne veux pas casser l'ambiance, mais cela ressemble bien aux symptômes relatif à un infarctus ...

cela dit cela peut être aussi autre chose ... le mieux est effectivement de consulter !

nous t'attendons avec impatience

mes pensées t'accompagnent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 7:18

Hé bien, c'est loupé !! C'est pas encore pour aujourd'hui. Vous serez encore obligé de me supporter quelques temps encore. On m'a fait un électrocardiomachin, et il semble que je sois un s(t)imulateur (même pas cardiaque) Smile

Mon médecin m'a dit que c'était probablement gastrique ou alors une allergie au pollen. En clair, je ne m'en tire pas mieux pour l'instant puisque je vais devoir passer une gastroscopie jeudi. Ca aurait pu être pire, une coloscopie, par exemple, mais là, mon médecin aurait du se montrer nettement plus convaincant pour que j'accepte, et cela d'autant plus que la localisation du symptôme est fort éloignée de mon fondement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 7:38

Allez, soit pas déçu, ça sera pour une autre fois! Very Happy

Gastroscopie, ils passent une caméra dans la bouche, l'oesophage, puis l'estomac? silent pale

Coloscopie, ça va, ya des zones érogènes dans le fondement. albino sunny lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 7:44

musichien a écrit:
Allez, soit pas déçu, ça sera pour une autre fois! Very Happy

Gastroscopie, ils passent une caméra dans la bouche, l'oesophage, puis l'estomac? silent pale

Je demanderai qu'ils graissent l'endoscope avec du beurre parfumé aux fines herbes Smile

musichien a écrit:
Coloscopie, ça va, ya des zones érogènes dans le fondement. albino sunny

Je laisse ce type de jouissance raffinée aux nietzschéens. Déjà qu'ils adorent qu'on les frappe pour estimer leur résistance.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 7:52

Oué enfin Nietzsche n'était pas homosexuel. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evereve
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 40
Localisation : Unis Vers l'Uni - "On se ballade dans l'atmosphère sur une sphère"
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 7:59

Ravie de te retrouver parmis nous !

oufff ! Very Happy

courage pour les futures réjouissances Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 8:07

Un individidu qui tue un homme tue tous les hommes.

Voici une citation commune et largement répandue.

Celui qui tue un homme doit s'attendre à ce que l'on agisse de même avec lui, puisqu'il s'il tue tous les hommes, il se tue lui même.

La vengeance peut-elle produir une satisfaction? Peut-on se réjouir par la mort d'autrui? C'est, à mon avis, la réponse définitive à ces deux questions qui conforterait ma position.

Pour répondre à ces questions, je dois me mettre dans la peau des familles des victimes. Prenez l'être qui vous semble le plus cher au monde. Devant vos yeux, on vous montre qu'il a été violé, torturé, tabassé et tué. C'est la vengeance jusqu'aux dents qui vous tente.

Chaque homme doit être responsable de ses actes. En tuant le criminel, on établit la mort de l'individu comme si elle était la légitime défense de la victime.

Voilà ce que je pense.
Alpha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zwardoz
De passage
De passage


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Lun 30 Avr - 16:01

en quoi voyez vous que vous ayez à réagir de manière aussi limitative ?

l'opposition à la peine de mort signifie qu'il vaut mieux pour chacun et pour tous (cad l'ensemble de la collectivité et l'humanisation )
de passer au-dessus de sa propre réponse (qui est compréhensible et telle quelle, valide : si je puis empêcher un meurtre en tuant le meurtrier, la question ne se pose pas )
si l'on n'adopte pas un point de vue de régulation supérieur à sa propre individualité, on dénie tout simplement la possibilité de chacun à être plus qu'il n'est.
ce qui signifie ceci : si mon individualité ne peut se dépasser, est-elle encore une individualité ? l'individualité n'est-elle pas précisément dans son être, cad sa survie même, de ne pas se limiter à soi ?
si je me venge, le degré de mon être n'est-il pas soudainement inférieur à ce qu'il peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zward.over-blog.com/
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Mar 1 Mai - 9:50

Comme c'est moi qui ait posé la question à RGR, je me permets d'intervenir....pour dire........que je n'ai rien à ajouter à ce qu'il a dit; c'est quasiment ce que j'ai écrit il y a longtemps.

Juste un peu d'info: j'ai lu, quelque part dans un article de psy, que ceux qui détruisent le font par haine d'eux mêmes. De fait, j'ai remarqué, en analysant mes sentiments, que je déteste chez les autres ce que je déteste en moi. Par exemple, je déteste la bêtise, mais c'est pour ne pas avoir accepté cette part de moi qui en a fait et dit des c......

A propos, j'ai constaté, dans une autre discussion, que certains débatteurs rejettent ce qu'ils appellent le psychologisme en philo. Je ne suis pas d'accord et je propose une autre discussion sur ce thème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Mar 1 Mai - 11:18

Citation :
j'ai lu, quelque part dans un article de psy, que ceux qui détruisent le font par haine d'eux mêmes

C'est un énorme racvourci, et du coup c'est tout sauf cohérent. Je pense même que c'est carrément faux. Je dirais plutôt que quelqu'un qui s'aime est moins poussé à détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Junius Brutus
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 480
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Mar 1 Mai - 14:05

Cioran a écrit:
Citation :
j'ai lu, quelque part dans un article de psy, que ceux qui détruisent le font par haine d'eux mêmes

C'est un énorme racvourci, et du coup c'est tout sauf cohérent. Je pense même que c'est carrément faux. Je dirais plutôt que quelqu'un qui s'aime est moins poussé à détruire.

Cioran tu vient de paraphraser Geveil lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evereve
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 40
Localisation : Unis Vers l'Uni - "On se ballade dans l'atmosphère sur une sphère"
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: La peine de mort   Mer 2 Mai - 3:20

héhéhé !

c'est son amour pour la contradiction qui le pousse … on peut pas lui en vouloir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peine de mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peine de mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La peine de mort en Arabie Saoudite
» Je cherche un poème en rapport avec le théâtre et avec la peine de mort
» Textes argumentatifs sur la peine de mort
» La peine de mort par Victor Hugo
» Peine de Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Philosophie-
Sauter vers: