Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
musichien
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 276
Age : 24
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Le mal   Dim 29 Avr - 5:05

Citation :
Sentence que j'ai mille fois répété dans ce forum et dans d'autres face à des nietzschéens adolescents, barbares et rigolards qu'aucune ignominie ne dérange.
Very Happy Des noms?

Je crois, un peu comme zwardoz, qu'il faut savoir tirer parti de la philosophie de N, sans tomber dans l'extrême.

J'ai parcouru quelques extraits, et je trouve que ce qu'il dit est extrêmement intelligent. Mais il faut le voir d'une façon rationnelle. Ne pas comprendre "maître/esclave" de la façon traditionnelle, mais plutôt comme un jeu des forces où l'individu peut se réaliser pleinement. En essayant de regarder le plus profondément possible, je trouve qu'il a totallement raison.
Intérieurement. Après, on ne doit pas faire remonter le concept à sa surface, parce-que c'est au-delà des apparences, du bien et du mal, au-delà de toutes subjectivité. Il est évident qu'on ne peut pas s'inscrire dans ce type de relation socialement. Mais le degré social est le degré 0 de l'individu, la plus superficielle des facettes.

S'il-vous-plaît, ne me traitez pas de monstre, parce-que je crois que vous n'aurez pas compris ce que je veux dire, ou pas accepté, alors demandez-moi plutôt d'expliciter. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: le mal   Dim 29 Avr - 6:21

Ce matin, je regardais les derniers moments d’un frelon, qui s’était introduit dans mon atelier et ne pouvant trouver la sortie, mourrait d’épuisement. Mais incapable de mouvoir ses ailes, il continuait tout de même à ramper sur le sol, efforts dérisoires, dernières manifestations de cette fameuse volonté de vivre si bien dénoncée par Schopenhauer. Encore, quand il s’agit d’un insecte, il est peut probable qu’il soit consicent de sa fin proche, mais quand il s’agit d’un vieil homme, courbé, vacillant, baveux, ridé, haletant, à la respiration sifflante, et qui malgré tout s’accroche à la vie, c’est pitoyable quelle tristesse. Heureusement, certains hommes, se voyant déchoir choisissent de mettre fin à leur vie ( Hemmingway, Emile Ajar, Kœstler ( Je crois) ). Ce sont eux les grands hommes, et qui sauvent l’honneur de l’humanité. Mais ils sont bien rares, et moi-même je me sais trop lâche pour le faire un jour.
Quand je regarde l’homme comme si je n’appartenais pas à son espèce, je vois d’abord les yeux, puis la bouche et la bouche, c’est terrible, gouffre ouvert sur le néant, bardé de dents qui font joli quand elles sont blanches et régulières mais dont je sais bien qu’elles sont là pour retenir, déchirer et broyer des proies.

Quand je pense qu’aux USA un homme un jour, a proposé “ pour faire moderne”, d’utiliser l’électricité pour tuer les condamnés à mort ! Et le pire, c’est qu’il s’est trouvé une majorité d’imbéciles pour le suivre !!!! De pauvres bêtes ont du sans doute faire les frais d’une expérimentation préalable.
Quand je vois les femmes étaler leurs cuisses et leurs seins sous prétexte d’être à l’aise sans plus, elles me font rigoler. Inconsicemment, elles ne font qu’obéïr à la volonté de vivre, pour exciter les mâles, se faire féconder et multiplier le nombre des êtres vivants. L’homme, animal dénaturé ( “Les animaux dénaturés”, Vercors ), a bien sûr détourné ces motivations profondes pour faire de la copulation uniquement un plaisir. Mais, à l’origine, je le répète, il y a la fameuse volonté de vivre.
Quand je vois que pour vivre, la nature a inventé des crocs, des griffes, des dards, des mandibules, les formes les plus variées, les stratagèmes les plus cruels ( œufs pondus dans un être vivant pour que les larves disposent de chair fraîche à leur naissance).

D’aucuns louent la splendeur du monde, j’appelle ça la beauté du diable.

Certes, il y a aussi de la douceur, de la joie, de l’amour, de la solidarité, de l’abnégation, de la musique, des oeuvres d’art, et on peut donc considérer que la vie est belle et la volonté de vivre la bienvenue
Mais la cruauté et la souffrance ne l’emportent-elles pas de loin sur la douceur et la joie?
D’ailleurs, la joie, la douceur et l’amour seraient -ils majoritaires dans l’univers, je n’en affirme pas moins que, n’y eusse-t-il qu’un seul enfant, dans tout l’univers, un seul, qu’on arrache à sa mère, la détresse de l’enfant et le désespoir de la mère le disqualifient.
Mais ce n’est que mon jugement, et comme me l’écrivait un ami, “Arrête de juger, arrête de penser, mets fin à ta colère. Que d’orgueil! Accepte, aime, et tu recevras le meilleur de la vie”. Cela m’est actuellement très, très difficile. Mon cerveau tourne comme un moteur de formule 1 et je ne peux m’empêcher de juger.
Soit, acceptons! Mais je vous préviens, si vous accepter vous devenez complice non seulement de la splendeur du monde, mais aussi de ses horreurs. C’est exactement comme une agence de voyage qui vous proposerait un séjour paradisiaque gratuitement mais qui, pour vous assurer ce séjour devrait, en coulisse et en arrière boutique se livrer à des actes horribles, par exemple tuer des humains pour vous fournir des mets délicieux.
A vous de décider, “ Tu veux ou tu veux pas?” comme dit la chanson.
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le mal   Dim 29 Avr - 8:46

musichien a écrit:
Citation :
Sentence que j'ai mille fois répété dans ce forum et dans d'autres face à des nietzschéens adolescents, barbares et rigolards qu'aucune ignominie ne dérange.
Very Happy Des noms?

Non, il n'y a pas vraiment ici les gens dont je parle. Même si je suis tombé souvent sur le dos de Protée, Il ne s'est jamais comporté de telle façon. Mais mon harcèlement ( Smile ) y était peut être pour quelque chose. Il a du se tenir sur la défensive. C'est vrai que je peux être aussi emmerdant et empoisonnant qu'un nietzschéen Smile

musichien a écrit:
Je crois, un peu comme zwardoz, qu'il faut savoir tirer parti de la philosophie de N, sans tomber dans l'extrême.

Et oui, "être soi-même, logiquement, sans faiblesse, ... mais pas jusqu'au bout", car ce jusqu-au-boutisme si il contient une part d'héroïsme esthétique, contient également l'acceptation de toutes les ignominies. La pensée, tout comme la Loi doit conserver une certaine dinamicité pour qu'elle ne devienne pas une dictature pour soi et une oppression pour les autres.

Je suis pour le dépassement de soi-même, mais pas en revendiquant ce travail sur soi pour mépriser celui qui n'y arrive pas. Celui qui y arrive se trouve dans les conditions pour y arriver, même s'il il croit qu'il le doit à son seul mérite. Il en est de même pour celui dont le destin serait d'être "faible" ou esclave.

Je continuerai plus tard, j'ai de la visite ...[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Le mal   Dim 29 Avr - 12:58

Geveil, je note une certaine contradiction dans tes propos.

D'un côté, tu es contre la peine de mort, ce qui est très humaniste, mais de l'autre tu déclares pitoyable le vieillard qui s'accroche à la vie.

Tu penses donc que le criminel, lui, a le droit de vivre, mais pas le vieillard fatigué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Le mal   Dim 29 Avr - 15:44

f u c h s i a a écrit:
Tu penses donc que le criminel, lui, a le droit de vivre, mais pas le vieillard fatigué ?

J'ai pas tout lu, je me sens un peu fatigué, mais je te fais confiance fuchsia. Ces jeunes il faudrait tous les avorter. Quand on vous disait d'utiliser des préservatifs.
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le mal   Lun 30 Avr - 2:09

f u c h s i a a écrit:

Tu penses donc que le criminel, lui, a le droit de vivre, mais pas le vieillard fatigué ?
Ni le vieillard cacochyme, ni le frelon fatigué, ce criminel No

A propos, je ne me souviens pas si tu l'as écrit quelque part, mais toi, es tu pour ou contre la peine de mort? ( Tu peux me répondre par mp, pour ne pas faire dériver ce sujet ) elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Philosophie-
Sauter vers: