Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Après la mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Après la mort.   Sam 7 Avr - 10:13

Bonjour,

J'ai hésité à poster ce nouveau sujet, parce que je me suis rendu compte que c'était pour faire le malin, pour ne pas dire le Malin Twisted Evil
Mais finalement, la question m'intéresse vraiment, qu'est qu'on devient après la mort?

Monsieur Girard doit être opéré sous anésthésie générale. Il n’a pas peur de ne pas se réveiller, il fait confiance en la médecine. On lui administre des calmants, on vient le chercher dans sa chambre, on le roule dans les couloirs et le voilà dans le bloc opératoire. On l’attrappe, on le pose sur la table. Il n’a absolument pas peur, il a confiance. Il peut voir les infirmières et les chirurgiens masqués et en blouse verte.Au dessus de lui, les lumières. L’anésthésiste lui pique une aiguille dans une veine. Il voit encore les lumières, puis, plus rien, ni noir, ni silence, rien. Puis Monsieur Girard se réveille. Il avait raison de faire confiance aux médecins.

Le père Joseph sent sa fin venir mais il n’a pas peur, il fait confiance en Dieu, la foi du charbonnier. Il s’allonge, il sent le froid envahir ses jambes et monter, mais il n’a pas peur, il a tellement confiance en Dieu.

A partir de là, plusieurs scénari:

1 - Et puis, plus rien, ni son, ni lumière, ni froid ni chaud, rien. Personne ne se souviendra du père Joseph, il n’y avait personne pour l’accueillir, rien. Il faisait confiance en Dieu, mais Dieu l’a trahi. Tout ce qu’il a gagné à sa croyance, c’est de mourir sans angoisse.

2 - Il traverse un long tunnel à toute vitesse et au bout l’attendent ses amis, ses parents, et une grande lumière à la fois puissante et douce. Bienvenue au paradis, lui dit-on. “Viens, nous allons te montrer la gloire du Seigneur.
- Oouahhh !!!! Que c’est beau, oh là là !!!............. Bon ben qu’est-ce qu’il y a d’autre ?
- Viens , nous allons te faire entendre la musique des sphères.
- Ô que c’est beau, je sens les poils se dresser sur ma peau. Tiens, je n’ai plus de poils?? Superbe !............... Bon, y a aut’chose?
- Viens, nous allons te faire caresser par les anges.
- Mmmmmm!!! Que c’est bon, un vrai délice.......... Bon, ça suffit, y a aut’chose ?
- Ben...non.
- Alors, ça va durer comme ça éternellement ?

3 - Il ressent une poussée immense, il est serré, serré, alors il essaie d’échapper à cette poussée, tout à coup, il est éjecté, mais il étouffe encore, il a besoin de respirer, alors il aspire, et ça le brûle, d’une immense brûlure, et il hurle. On l’appellera Roland. Nul souvenir du père Joseph.

4 - Après un moment de ténèbre, de néant, comme lors d’une anésthésie, le père Joseph se réveille dans une peau toute neuve, dans un endroit merveilleux, entouré d’humains comme lui, tous du même âge, c’est-à-dire, sans âge. Il comprend !!! Il est ressucité !!! Il avait donc raison de croire !!! Alleluia !!!
Quelques uns viennent à lui en souriant: “ Bienvenu au Paradis, Joseph !
- Alors nous sommes ressucités et au Paradis ?
- Et oui! Tu l’as bien mérité.
- Merci mes amis, merci. Mais dites, c’est pour l’éternité ?
- Bien sûr !
- Attendez, qu’est-ce qu’on fait ici tous les jours?
- Rien et tout. On peut faire l’amour avec qui on veut, jouer, faire du sport, manger , chanter, apprendre la musique, la peinture, la sculpture, les sciences aussi, pour contempler l’œuvre de Dieu dans son immense sagesse. La philo, par contre, ça ne sert plus à rien, et la psychologie non plus.
- Attendez, ça va durer éternellement?
- Ben oui?
- Mais c’est pas possible, c’est pas possible, au secours, au secours !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Sam 7 Avr - 15:16

Citation :
Il faisait confiance en Dieu, mais Dieu l’a trahi.

S'il est mort, il ne peut pas souffrir de la sensation de trahison.

Citation :
Tout ce qu’il a gagné à sa croyance, c’est de mourir sans angoisse

Un bon point en faveur de la croyance.

Qu'est-ce qu'on devient après la mort ?

Poussière. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abeona
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: La mort   Ven 13 Avr - 11:10

Quand le corps meurt, il se désagrège et ma personnalité n'est plus. Plus de sensations, plus des souvenirs, plus de pensées puisque plus de cerveau.
Si nous croyons que notre âme peut survivre, nous croyons qu'une instance extérieure à nous-même, dieu, ange, ou autre, peut nous redonner une sorte de corps, la vie, la conscience, la mémoire...
Il n'y a évidemment pas d'autre solution.
Cette pensée n'est pas extravagante si nous nous rendons compte qu'une fois déjà la vie nous a été donnée, puis la conscience, la mémoire, la conscience morale, et tout ce qui s'ensuit.
Ce qui nous a été donné peut nous être redonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autocoaching.over-blog.com/
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Ven 13 Avr - 16:01

Citation :
Ce qui nous a été donné peut nous être redonné.

Ce qui nous a été donné peut être redonné tout court. Parce que la première fois que ça nous aurait été donné, on venait d'ou?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abeona
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: ce qui nous a été donné peut nous être redonné   Sam 14 Avr - 9:41

Je ne crois pas que j'étais ailleurs et autrefois.

Mais je constate que j'ai actuellement et ici une personnalité.

Je dis qu'elle m'a été donnée parce que,
en tant que personne humaine,
je suis dotée de la caractéristique principale d'être un ego conscient qui rapporte tout ce qui lui arrive à soi-même et s'en souvient.

Cette manière de fonctionner comme une personnalité unique, inscrite dans une durée propre, m'a été donnée comme potentialité de mon jeune cerveau au moment de ma naissance. En même temps que la vie.

Au moment de ma mort je vais perdre cette personnalité qui m'a été donnée.

Quand je dis qu'elle peut m'être redonnée, je veux dire redonnée avec la mémoire d'être moi-même. Sinon, ce ne serait plus moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autocoaching.over-blog.com/
Evereve
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 40
Localisation : Unis Vers l'Uni - "On se ballade dans l'atmosphère sur une sphère"
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 8:58

La vie après la mort ? sujet bien délicat...

En fait, je crois que je vois les choses sous trois angles différents :

1- ce que je crois, parce que ça me parait le plus probable
2- ce que j'aimerais, parce que ça me plairait
3- ce qui me mets le doute, parce que la vie est pleine de choses étranges.

1- Je crois qu'il n'y a rien après la mort... je ne crois pas au paradis et je l'espère même ... passer l'éternité au jardin d'Eden... quelle horreur…

je vois plutôt le néan.. un grand vide noir ... la fin de la vie ... couic... c'est la fin, il ne reste plus rien si ce n'est notre souvenir dans l'esprit de nos proches. Au fond, peut être que c'est pour ça que l'on fait des enfants... parce qu'à travers eux, nous avons l'impression de devenir immortel…(autre débat…)

2- Ce que j'aimerais, c'est que nos ancêtres veillent sur nous, qu'ils soient présents pour nous guider même dans l'au-delà... nous protéger au quotidien et nous envoient leur pensée positive quand tout va mal... pensée naive, je vous l'accorde et sans aucun doute des plus romanesque… mais j'aime à penser que lorsque je me prends à me souvenir d'une personne qui m'a quittée, qu'elle puisse percevoir cette pensée... et qu'elle sache que malgré son départ, elle est toujours présente dans ma vie…

Le problème reste entier cependant, car je ne pense pas vouloir de ça pour moi, après la mort

affraid

Il faudrait pour cela concevoir que nous errons plus ou moins dans cette dimension ... voire une autre qui soit parallèle ... pale hum... après une vie bien chargée en galères et en responsabilités... est-ce vraiment un bon plan de vivre ça après la mort...

alors peut être qu'au fond, ce que j'aimerais vraiment, c'est le repos éternel... une bonne foi pour toute ... qu'on me foute la paix Razz

3- Je ne crois pas vraiment en Dieu... je dis "pas vraiment" car j'avoue ne pas pouvoir me prononcer fermement sur le sujet... je dois bien avouer qu'il se passe trop de choses étranges dans la vie pour l'affirmer totalement. Je pourrai vous exposer mon point de vue sur Dieu et la religion, mais là, n'est pas le débat...

Je suis assez ouverte aux phénomènes paranormaux... je ne dis pas que ça existe, je ne dis surtout pas que ça n'existe pas... pour avoir assister à des choses extrêmement bizarres, je m'en garderai bien ... mais le doute subsiste, la raison essaie toujours de l'emporter ...

conclusion de tout cela ? ben, je n'en sais rien en fait !!!!! nous sommes bien avancés...

ma raison me dit que sans aucun doute, la mort c'est la fin de tout ... mais j'avoue ne pas en être sure du tout No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 9:22

Avant la question : Que suis je après la mort ? On pourrait se poser : qu'étais je avant la naissance ?!

Poussière...

Je crois au cycle des renaissances, qui souvent est assez mal compris dans le cas du bouddhisme. Il ne s'agit pas d'une âme qui transmigre d'un corps à l'autre, puisque dans le bouddhisme il n'y a ni âme ni ego. Il y a cinq agrégats qui constitue un individu et c'est ça qui renaît. C'est justement parce qu'il n'y a ni âme ni ego que la réincarnation est possible.

abeona a écrit:
Je ne crois pas que j'étais ailleurs et autrefois.

Mais je constate que j'ai actuellement et ici une personnalité.

Je dis qu'elle m'a été donnée parce que,
en tant que personne humaine,
je suis dotée de la caractéristique principale d'être un ego conscient qui rapporte tout ce qui lui arrive à soi-même et s'en souvient.

Cette manière de fonctionner comme une personnalité unique, inscrite dans une durée propre, m'a été donnée comme potentialité de mon jeune cerveau au moment de ma naissance. En même temps que la vie.

Au moment de ma mort je vais perdre cette personnalité qui m'a été donnée.

Quand je dis qu'elle peut m'être redonnée, je veux dire redonnée avec la mémoire d'être moi-même. Sinon, ce ne serait plus moi.

Tu soulignes un point fort intéressant. Ta personnalité repose sur la mémoire. Si tu perds la mémoire, tu perds ta personnalité. Si tu perds certains souvenirs, tu perds une partie de ta personnalité. Si demain tu ne te souviens plus de rien, tu entameras une vie nouvelle avec une nouvelle mémoire. C'est précisément ça la renaissance. Il est propre et commun à tout le monde d'avoir une mémoire, donc une personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 12:08

Bastard Free Rider a écrit:
Avant la question : Que suis je après la mort ? On pourrait se poser : qu'étais je avant la naissance ?!
Bravo
Citation :
Poussière...
En remontant très loin , oui, poussière d'étoile; mais juste avant tu étais un ovule et un spermatozoïde, avant, quelques protéïnes, etc..
Citation :
Je crois au cycle des renaissances, qui souvent est assez mal compris dans le cas du bouddhisme. Il ne s'agit pas d'une âme qui transmigre d'un corps à l'autre, puisque dans le bouddhisme il n'y a ni âme ni ego. Il y a cinq agrégats qui constitue un individu et c'est ça qui renaît. C'est justement parce qu'il n'y a ni âme ni ego que la réincarnation est possible.
Encore bravo !

Citation :
Ta personnalité repose sur la mémoire. Si tu perds la mémoire, tu perds ta personnalité. Si tu perds certains souvenirs, tu perds une partie de ta personnalité. Si demain tu ne te souviens plus de rien, tu entameras une vie nouvelle avec une nouvelle mémoire. C'est précisément ça la renaissance. Il est propre et commun à tout le monde d'avoir une mémoire, donc une personnalité.


Oui, mais dans à l'instant où tu perds ta personnalité, il n'y a plus rien dans la place qu'occupe ton cerveau, ou plus exactement, il n'y a plus que des micro souffrances de cellules qui meurent. Dans un intervalle de temps dt qui suit cet instant, des myriades d'être viennent à la vie. Si je fais tendre dt vers zéro, arrivera que dt sera assez petit pour qu'un seul être vienne à la vie; donc,tu seras cet être. Il se pourra que ce soit un ver de terre, ou un rhinocéros.

Que pense-tu de ce raisonnement, est-ce qu'il y a quelquechose qui cloche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 12:57

Juste des questions : comment? Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 13:41

geveil a écrit:

Oui, mais dans à l'instant où tu perds ta personnalité, il n'y a plus rien dans la place qu'occupe ton cerveau, ou plus exactement, il n'y a plus que des micro souffrances de cellules qui meurent. Dans un intervalle de temps dt qui suit cet instant, des myriades d'être viennent à la vie. Si je fais tendre dt vers zéro, arrivera que dt sera assez petit pour qu'un seul être vienne à la vie; donc,tu seras cet être. Il se pourra que ce soit un ver de terre, ou un rhinocéros.

Que pense-tu de ce raisonnement, est-ce qu'il y a quelquechose qui cloche?

A première vue, ton raisonnement semble probable. Je veux dire, de ce que je crois en avoir compris. Ce qu'il faut tout de même préciser, c'est que dans l'inconscience, un dixième de seconde équivaut à cent, mille ou dix mille ans. Ainsi que je renaisse dans cet instant qui suit ou dix mille ans plus tard, c'est exactement comme si je renaissais dans l'instant qui suit ma mort.
C'est pourquoi, je vois la vie comme une vaste substance qui peut se contracter ou se dilater sous la forme d'un principe d'individuation (espace-temps-causalité). C'est cette individuation des êtres qui leur fait penser une identité propre.
Où est la féconde matrice des générations à venir si ce n'est pas ici et maintenant ?! Pas de passé ni de futur, juste cet éternel présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 13:43

Cioran a écrit:
Juste des questions : comment? Pourquoi?

C'est ça l'imcompréhension du monde. Il est propre à l'Homme de demander pourquoi. Privé de raison le monde perd son côté absurde. C'est la causalité relative à l'espace et au temps qui t'entraîne à te demander pourquoi ?! Le monde est sans pourquoi. Il est sans raison d'être. Il est.

La science t'aidera à répondre à "comment".
Si tu es croyant, Dieu te dira "pourquoi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mar 17 Avr - 14:51

Bastard Free Rider a écrit:
Avant la question : Que suis je après la mort ? On pourrait se poser : qu'étais je avant la naissance ?!

Il serait peut-être plus judicieux de nous poser la question de ce que nous sommes, pour nous rendre compte qu'il n'y a jamais eu de changement.

Cette réalité que nous "vivons" est une réalité d'échelle. À une autre échelle, nous pouvons faire partie de l'agrégat d'une autre unité consciente ou inconsciente. La conscience de ce que nous sommes n'est qu'une accumulation d'informations. Supprimez les sens, nous n'avons plus que les informations acquises. Supprimez ces informations, cette réalité n'existe plus.

La touche de couleur dans un tableau est-elle consciente de la globalité du tableau? L'homme n'est-il qu'une touche de couleur dans un tableau? Le tableau existe-t-il sans l'observateur pour l'observer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abeona
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Une vie avant ?   Mer 18 Avr - 4:18

Je pourrais affirmer avoir été la marquise de Pompadour.
Le malheur, c'est que je n'ai aucun souvenir de l'avoir été.
Je ne suis donc pas la marquise de Pompadour.

Qu'est-il advenu de la marquise ?
Quand son corps est mort, sa personnalité est morte également.

Comme je disais plus haut, peut-être une instance extérieure à la marquise, appelons-la l'ange, a-t-elle sauvegardé l'essentiel de sa mémoire pour permettre à sa personnalité de renaître. Ailleurs, dans un autre corps, peut-être plus spirituel.

On pourrait même imaginer qu'au moment où la marquise retrouve sa personnalité de marquise elle retrouve également d'autres personnalités précédentes. J'ai lu autrefois un livre intitulé " J'ai vécu sur deux planètes " qui était vraiment passionnant.

Je trouve que l'essentiel de toute cette affaire, c'est que notre ego actuel est neuf, sans passé lointain, mais avec un espoir, parfois une exigence, d'avenir.

C'est que le propre d'une personnalité, surtout d'une personnalité évoluée, c'est d'avoir envie de survivre pour continuer la grande aventure de la vie et de la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autocoaching.over-blog.com/
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mer 18 Avr - 4:57

Bastard Free Rider a écrit:

Où est la féconde matrice des générations à venir si ce n'est pas ici et maintenant ?! Pas de passé ni de futur, juste cet éternel présent.
Décidément, BFR, tu es un génie. Vivre dans le présent, voila ce que nous recommandent tous les sages de tous les temps et de toutes les cultures.

Il y a un point, toutefois, qui pour moi reste en suspend:
Citation :
"le monde n'a pas de raison d'être, il est"
Pour le moment, et jusqu'à ce que tu m'apportes des arguments, je ne suis pas d'accord. Pour le moment, je crois que le monde ne se contente pas d'être, mais il devient. N'y-a-t'il pas une évolution vers toujours plus de conscience ?

P.S. Peintre paysagiste moi-même, j'aime beaucoup le tableau qui illustre tes messages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 49
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mer 18 Avr - 5:14

Smile





Citation :
La vie après la mort ?


Je pense que si l'esprit peut garder des souvenirs d'un en dehors du corps , c'est qu'il y a une possibilité de survivance consciente...
Et donc dans mon idée, lorsque ce corps lourd ne sera plus en état de fonctionner, rien n'empêcheras cet esprit de survivre pour une autre forme d'évolution.

Sinon, après les analyses de différentes expériences médiumnique, à mon avis, aprés la vie, l'esprit choisi les teneurs de son après vie .

sunny Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Mer 18 Avr - 14:52

Citation :
Et donc dans mon idée, lorsque ce corps lourd ne sera plus en état de fonctionner, rien n'empêcheras cet esprit de survivre pour une autre forme d'évolution.

Comment l'esprit survit sans le corps? Je ne parle même pas de physique. Est-il conscient? Quel est sa fin et son objet? Contrôle-t-il quelque chose? Pense-t-il? Quand il revit, conserve-t-il sa mémoire? Change-t-il? Qu'est ce qui le lie avec ce qu'il était avant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 49
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Jeu 19 Avr - 0:45

Smile


Cioran a écrit:
Citation :
Et donc dans mon idée, lorsque ce corps lourd ne sera plus en état de fonctionner, rien n'empêcheras cet esprit de survivre pour une autre forme d'évolution.

Comment l'esprit survit sans le corps? Je ne parle même pas de physique. Est-il conscient? Quel est sa fin et son objet? Contrôle-t-il quelque chose? Pense-t-il? Quand il revit, conserve-t-il sa mémoire? Change-t-il? Qu'est ce qui le lie avec ce qu'il était avant?


Avant de répondre aux questions, je tiens a préciser qu'il y aurait plusieurs niveaux pour des après, et que ces niveaux ce font en fonctions des ouvertures et énergies enmagasinées durant l'incarnation. Ces taux d'énergies seraient les déterminants des destinations et des choix d'après.

Comment l'esprit survit sans le corps?

Dans mon idée, l'esprit serait une matière ayant sa propre dynamique, et surtout un taux de valeurs fréquenciel qui lui serait propre.

Est-il conscient?

Puisque l'esprit peut ce manifester, il pourrait donc être conscient.

Quel est sa fin et son objet?

Il serait une survivance attaché à une conscience.

Contrôle-t-il quelque chose?.. Pense-t-il?

Il peut décider, choisir car il n'est que penser.. Pour ce qui concerne le "controle" , pour certains, ils ont besoin d'un accompagnateur pour poursuivre un après, donc n'aurait pas de controle.

Quand il revit, conserve-t-il sa mémoire?

Il est une mémoire qui peut être sucité.

Change-t-il?

Si sucité, il évolue

Qu'est ce qui le lie avec ce qu'il était avant

Suivant sont niveau : Il peut être des souvenirs émotionnel, ou sera des acquis . Des connaissances et des expériences rattachées à une conscience.


Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Jeu 19 Avr - 6:25

R. Giskard Reventlov a écrit:
Le tableau existe-t-il sans l'observateur pour l'observer?

Exactement. C'est pourquoi je crois qu'exister, c'est percevoir et être perçu. Les couleurs existent-elles pour un aveugle ? Les sons existent-ils pour un sourd ? Les autres existent-ils si je meurs ? Le monde existe t-il si je ne suis plus là pour l'observer ?
A toutes ces questions, je répondrai : Non..



geveil a écrit:
Décidément, BFR, tu es un génie. Vivre dans le présent, voila ce que nous recommandent tous les sages de tous les temps et de toutes les cultures.

Oula... Je ne pense pas relever du Génie. Je donne simplement mon avis. Les compliments font, cependant, toujours plaisir. Embarassed


geveil a écrit:
Pour le moment, et jusqu'à ce que tu m'apportes des arguments, je ne suis pas d'accord. Pour le moment, je crois que le monde ne se contente pas d'être, mais il devient. N'y-a-t'il pas une évolution vers toujours plus de conscience ?
P.S. Peintre paysagiste moi-même, j'aime beaucoup le tableau qui illustre tes messages.

Tu peux ne pas être d'accord. Je ne veux forcer personne à penser comme moi. Je pense justement pas que le monde soit en devenir. Lorsque je disais que le monde est, c'était pour faire comprendre à Cioran que c'est l'Homme qui tente de lui trouver une raison d'être. Or le monde, le nature est insensible à la raison, à la causalité. Au lieu de nous demander quelle est la cause du monde, nous ferions mieux de nous demander d'où nous vient le besoin de lui en attribuer une [de cause].

Mais pour rebondir sur ce que tu dis, je ne pense pas que le monde soit en devenir. Le devenir est l'illusion de la Vie - Vouloir Vivre -, celle qui nous permet de continuer à vivre sans se rendre compte qu'on a toujours été tel qu'on est et tel qu'on sera. Quand je disais que nuos vivions dans un éternel présent, cela signifie qu'il faut s'abstraire de cette droite judéo-chrétienne du temps, pour voir que Charlemagne, Louis XIV et moi vivons à la même époque. C'est l'individuation, le voile du temps et de l'histoire qui fait croire en un devenir. Le Vouloir Vivre, la vie, n'a pas besoin de devenir, elle a besoin de perpétuer son état, et pour ça le présent lui suffit. La mouche qui volait près des oreilles de mon arrière grand père est la même mouche qui vole aujourd'hui dans les miennes. si l'homme savait qu'il ne vivait pas pour le Devenir, alors pourquoi vivrait-il ?! il a besoin d'y croire. il a besoin de croire dans un progrès, une évolution, un changement. Mais le changement n'est que formel, il n'a jamais été de fond. Nous continuerons de boire et de manger, pour vivre et mourir. Nous continuerons de nous reproduire, pour res-ter dans cet état patent d'ennui.
Faute d'être mortel, on s'immortalise dans l'espèce.
Et pour moi, Dieu est immortel parce que l'Homme l'est également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Jeu 19 Avr - 6:29

Cioran a écrit:
Citation :
Et donc dans mon idée, lorsque ce corps lourd ne sera plus en état de fonctionner, rien n'empêcheras cet esprit de survivre pour une autre forme d'évolution.

Comment l'esprit survit sans le corps? Je ne parle même pas de physique. Est-il conscient? Quel est sa fin et son objet? Contrôle-t-il quelque chose? Pense-t-il? Quand il revit, conserve-t-il sa mémoire? Change-t-il? Qu'est ce qui le lie avec ce qu'il était avant?

Vous raisonnez tous les deux dans un état cartésien de dualité esprit-corps. Aujourd'hui, l'esprit perd de la place avec la science qui tend à montrer qu'il subsiste que le corps - la matière.
Y a t'il déjà, un penseur derrière la pensée ? La pensée ne pense t-elle pas toute seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalaha
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 49
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Ven 20 Avr - 0:09

Smile

Bastard Free Rider a écrit:


Vous raisonnez tous les deux dans un état cartésien de dualité esprit-corps. Aujourd'hui, l'esprit perd de la place avec la science qui tend à montrer qu'il subsiste que le corps - la matière.
Y a t'il déjà, un penseur derrière la pensée ? La pensée ne pense t-elle pas toute seule ?



J'ai écrit : Dans mon idée, l'esprit serait une matière ayant sa propre dynamique, et surtout un taux de valeurs fréquenciel qui lui serait propre.


Et derrière la pensée, à mon sens la conscience EST


Wink sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-ailleurs.actifforum.com/
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Ven 20 Avr - 1:48

Au temps pour moi dalaha. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abeona
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Maine et Loire
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Ce qui peut survivre après la mort   Ven 20 Avr - 2:45

A la mort de l'individu ne survit pas le corps physique, et donc pas le cerveau, et donc pas l'ego. A la mort de l'individu humain, la partie hautement spirituelle, encore appelée le maître intérieur ou l'ajusteur de pensées ou moniteur de mystères ou Dieu intérieur, ne reste pas près de la dépouille, il retourne dans un monde éthéré.
Ce qui peut subsister pendant un certain temps, surtout si des médiums , ou la famille, s'intéressent à lui, c'est un fantôme, une coquille vide de matière éthérique, qui n'est pas l'ego, et dont il est conseillé de ne pas s'occuper pour ne pas renforcer son énergie intrinsèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autocoaching.over-blog.com/
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Ven 20 Avr - 8:58

Bastard Free Rider a écrit:
Oula... Je ne pense pas relever du Génie. Je donne simplement mon avis. Les compliments font, cependant, toujours plaisir. Embarassed
Si, si, les gens qui me comprennent ne peuvent être que des génies. king

Citation :
Tu peux ne pas être d'accord. Je ne veux forcer personne à penser comme moi.
Manquerait plus que ça !
Citation :
Je pense justement pas que le monde soit en devenir. Lorsque je disais que le monde est, c'était pour faire comprendre à Cioran que c'est l'Homme qui tente de lui trouver une raison d'être.
Tu veux dire que le monde n'a aucune finalité, aucun dessein. Soit!
Mais n'y a-t-il pas tout de même une tendance à l'unité ?
Démonstration: les particules élémentaires ont fusionné pour donner des atomes; il y a donc moins de particules "libres" qu'au début.
Les atomes se sont groupés en molécules. Donc moins d'atomes libres.
Les molécules ont formé des protéïnes, donc moins de molécules libres.
Les protéïnes se sont groupées en bactéries. Donc moins de protéïnes libres.
Les bactéries se sont groupées.( Cf. le dernier S&V )
.....
Arrivent les organismes plus complexes, qui forment la faune et la flore. Puis les humains, qui ont vécu en clans, puis en tribus puis en villages, puis en provinces, puis en nations, etc.
Extrapolation: n'arrivera-t-il pas que plus aucune particule élémentaire ne sera libre mais appartiendra à un être unique englobant l'univers?

Citation :
Or le monde, le nature est insensible à la raison, à la causalité.
L'homme ne fait-il pas partie de la nature? Et est il insensible à la raison?

Citation :
Au lieu de nous demander quelle est la cause du monde, nous ferions mieux de nous demander d'où nous vient le besoin de lui en attribuer une
. C'est une bonne idée. Mais, en toute logique, le fait qu'il n'aie pas de cause, implique-t-il qu'il ne soit pas en devenir?

Citation :
Le devenir est l'illusion de la Vie - Vouloir Vivre -, celle qui nous permet de continuer à vivre
Comment cette illusion nous permet de continuer à vivre?

Citation :
Le Vouloir Vivre, la vie, n'a pas besoin de devenir, elle a besoin de perpétuer son état, et pour ça le présent lui suffit.
Quand tu écris " perpétuer son état" n'es-tu pas dans la durée?
Et s'il y a durée, n'y-t-il pas devenir?
Citation :
Mais le changement n'est que formel, il n'a jamais été de fond.
Qu'est-ce que le fond, qu'est-ce que la forme?
Citation :
Nous continuerons de boire et de manger, pour vivre et mourir. Nous continuerons de nous reproduire, pour rester dans cet état patent d'ennui.
T'ennuies-tu ?
Citation :
Faute d'être mortel, on s'immortalise dans l'espèce.
Tu veux dire, "faute d'être immortel" ?
Citation :
Et pour moi, Dieu est immortel parce que l'Homme l'est également.
Quand tu écris "l'Homme" avec un h majuscule, je présume que tu parles de l'humanité. Je ne suis pas sûr que l'humanité perdure, suite à ses erreurs. C'est très d'actualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Ven 20 Avr - 15:41

Citation :
c'était pour faire comprendre à Cioran que c'est l'Homme qui tente de lui trouver une raison d'être.

Je corrige, quand même, je ne crois pas ça du tout, il y a du y avoir mécompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastard Free Rider
De passage
De passage
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Après la mort.   Jeu 26 Avr - 2:34

geveil a écrit:
Tu veux dire que le monde n'a aucune finalité, aucun dessein. Soit!
Mais n'y a-t-il pas tout de même une tendance à l'unité ?
Démonstration: les particules élémentaires ont fusionné pour donner des atomes; il y a donc moins de particules "libres" qu'au début.
Les atomes se sont groupés en molécules. Donc moins d'atomes libres.
Les molécules ont formé des protéïnes, donc moins de molécules libres.
Les protéïnes se sont groupées en bactéries. Donc moins de protéïnes libres.
Les bactéries se sont groupées.( Cf. le dernier S&V )
.....
Arrivent les organismes plus complexes, qui forment la faune et la flore. Puis les humains, qui ont vécu en clans, puis en tribus puis en villages, puis en provinces, puis en nations, etc.
Extrapolation: n'arrivera-t-il pas que plus aucune particule élémentaire ne sera libre mais appartiendra à un être unique englobant l'univers?


Je crois pas que ce que tu dis soit en contradiction avec ce que je pense. Tu dis : les atomes se sont groupés en molécule, donc moins de particules libres. C'est vrai, mais de quoi est composée ta molécule ?! Elle reste composé d'atomes. Les particules libres ne sont plus libres mais elles sont toujours là. Je ne vois pas de tendance à l'unité, dans le sens que je crois pas que le monde aille quelque part. S'il évolue, il garde toujours les mêmes caractéristiques, le Vouloir Vivre. Aussi bien faible chez les plantes qui aspirent la lumière du soleil en se collant aux fenêtres, que d'un point de vue plus complexe chez les animaux doués de sensibilités, que d'un point de vue encore plus complexe chez les Hommes doués de Raison.


geveil a écrit:
L'homme ne fait-il pas partie de la nature? Et est il insensible à la raison?


Il est vrai que je conçois comme mystère le fait de savoir d'où l'Homme puise sa raison. Mais c'est justement lui qui donne une raison d'être à la nature, précisément à cause de sa raison.


geveil a écrit:
C'est une bonne idée. Mais, en toute logique, le fait qu'il n'aie pas de cause, implique-t-il qu'il ne soit pas en devenir?


S'il n'y a pas de cause, il n'y a pas de but. S'il n'y a pas de but, il n'y a pas de devenir.


geveil a écrit:
Comment cette illusion nous permet de continuer à vivre?


Imagine que le temps n'est pas une droite mais un point. L'homme s'ennuierait s'il découvrait que tout ce qu'il fait, c'est la même chose depuis des années, des décennies, siècles, des millénaires. Le principe d'individuation (espace temps) permet d faire croire à une vie propre au sein d'une situation précise qui déjà illusionne les Hommes.

Voila l'illusion du devenir : Imagine un produit lessive. Le vendeur (immortel) le vend à un homme. Il l'achète tout content de son achat. Il s'en sert, s'en réjouis puis s'en lasse. Il veut en acheter un autre, un différent afin de ne plus s'ennuyer. Le vendeur va lui vendre exactement le même produit en ayant pris soin de changer le conditionnement. Principe même du marketing (mais surtout de l'Histoire). L'homme rachète le produit tout content croyant qu'il s'agit d'un nouveau produit lessive. Il a cru en un progrès, une différenciation, un devenir.
Bon de cette métaphore, il faut comprendre que le vendeur représente la nature et que le produit qu'il vend est le Vouloir Vivre.

Il faut de toute nécessité, que l'Homme perçoive comme mobile un temps qui est en réalité immobile. Le temps ne peut rester que comme ruse afin de laisser croire à un éventuel changement, ou une modification qui continue de l'abuser.


geveil a écrit:

Quand tu écris " perpétuer son état" n'es-tu pas dans la durée?
Et s'il y a durée, n'y-t-il pas devenir?

Justement non. Perpétuer son état n'implique pas un devenir. Il implique une constance. Donc la durée n'implique pas nécessairement un devenir.
1/ L'homme est inutile
2/ L'homme mange et boit pour perséverer dans son inutilité.
3/ L'homme est inutile.
4/ L'homme vieillit suivant les 3 phases.
5/ l'homme se reproduit pour perpétuer son inutilité.
6/ l'homme (l'enfant) est inutile
7/ l'homme mange et boit pour perpétuer son inutilité.

Le temps est un cercle qui tourne sur lui même et qui se résume par un point : le néant, l'ennui, l'inutilité. il persévére à vouloir Vivre pour rien.



geveil a écrit:
Qu'est-ce que le fond, qu'est-ce que la forme?

Le fond c'est le Vouloir vivre, la forme, c'est la situation, l'environnement où évolue le Vouloir vivre.


geveil a écrit:
T'ennuies-tu ?

Je m'ennuie pas d'une situation, comme on s'ennuie en attendant un avion en retard. Je m'ennuie d'une façon plus existentielle. Je m'ennuie de savoir le monde sans but qui laisse l'effort vain.


geveil a écrit:

Tu veux dire, "faute d'être immortel" ?

Oui si tu prends l'Homme, mais j'avais écrit l'homme. Au sens particulier, l'homme est mortel. Il devient immortel quand il s'agit de l'Homme.

geveil a écrit:
Quand tu écris "l'Homme" avec un h majuscule, je présume que tu parles de l'humanité. Je ne suis pas sûr que l'humanité perdure, suite à ses erreurs. C'est très d'actualité.

Oui, les dinosaures aussi étaient immortel avant de mourir. C'est un autre débat. Ce que je dis à travers Dieu on aurait pu le traduire autrement.: Dieu continuera d'être immortel tant que l'Homme sera immortel.

Ca peut paraître paradoxal...disons que l'Homme est immortel tant que la vie lui permet de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après la mort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Mystères de la Vie après la Mort -
» La vie après la mort : un lieu où l’amour sera total ! Solennité de tous les saints et commémoration des fidèles défunts
» L'âme survit-elle après la mort ?
» La vie après la mort
» Les preuves scientifiques d'une vie après la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Spiritualité-
Sauter vers: