Genèse : Forum libre de discussions

Un forum de discussion libre sur divers sujets et ouvert à tous, axé sur le savoir.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 La religion: un tabou!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Lun 20 Aoû - 15:50

St-Pierre dit :
[quote]je dirai que ton exemple final est bien typé féminin.

Quand j'allais à l'école les garçons et les filles étaient séparés ce qui fait qu'on ne se chamaillait qu'entre garçons et justement pour savoir qui avait la plus jolie maîtresse.


Le tien aussi est typé féminin. Une maîtresse, c'est une seconde maman Very Happy

flower

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Lun 20 Aoû - 16:30

alcibiade a écrit:
Avec des si...

La dernière grande guerre que nous avons connu était de celle-là (voir mon post précédent).

alcibiade a écrit:
D'autre part, "la fin justifie les moyens" est un proverbe bon pour Machiavel, il n'est pas digne d'une religion, et encore moins d'une religion d'amour.

Tu veux un exemple de "la fin justifie les moyens" ? Le sophisme que tu appliques si bien Smile Tu veux avoir raison, alors tu utilises n'importe quel argument.

Qu'est-ce qu'une religion ? J'aimerais te voir répondre à cette question.

Ha, l'amour, encore un terme à définir.

Ne me sors pas des définitions du dictionnaire, ce serait terriblement plat.

alcibiade a écrit:
R. Giskard Reventlov a écrit:
Maintenant, cette sanction est-elle applicable aujourd'hui ? Combien d'apostats en France meurent-ils du désir d'abandonner leur religion ? Il ne doit pas y en avoir des masses. Ce qui caractérisent les intégristes religieux et "laïques", c'est leur incapacité à relativiser.

Un nombre important d'apostats sont persécutés, il serait absurde de le nier vu les témoignages et les reportages innombrables sur la question.

En France ? Des morts "innombrables" ? Combien exactement ? M'as-tu vu nier que les musulmans sont des hommes ? Que certains fassent des choses répréhensibles au nom de l'Islam, implique-t-il que tous les musulmans soient des intégristes. Est-ce que cela implique que l'Islam serait la cause de cette violence ? En France, en dehors des musulmans, y a-t-il des voleurs, des violeurs et des assassins ? Si c'est le cas, cela implique-t-il que la démocratie serait en cause ? Je n'en pense pas un mot, bien entendu. Pourtant, c'est bien ce type d'argument que tu utilises.

Tout le monde est d'accord pour dire que cet outil que sont les mathématiques permettent le meilleur et le pire. Est-ce que ce sont les mathématiques qui sont à remettre en cause ? C'est pareil pour l'Islam. Dirais-tu que la démocratie serait un mauvais système parce qu'elle est dévoyée ?

alcibiade a écrit:
Extraordinaire vraiment. L'occident du 21 ème siècle a des leçons de morale à recevoir d'un chef de guerre arabe du 7 ème siècle ...

Héhé, n'est-ce pas toi qui citait Platon ? Tu sembles croire que parce que notre société est plus évoluée techniquement, les hommes d'aujourd'hui serait plus intelligents ou sage qu'il y a deux milles ou trois milles ans. Va donc dans tes livres d'histoire voir ce que fut Bagdad où affluaient tous les savants du monde, et qui comptait près d'un million d'habitants quand les villes européennes ne dépassaient pas les cinquante milles. Tu verrais que les "chefs de guerre" d'aujourd'hui auraient bien besoin de recevoir des leçons de morale.

alcibiade a écrit:
qui a pris pour femme une enfant de 9 ans. Rien que dire ça donne envie de rire, et pourtant je ne fais que répéter ce que tu dis avec plus de franchise. Aucun pays ayant l'islam pour religion d'état n'est une vraie démocratie. Il faut croire que les démocraties ne sont pas morales.

La démocratie est un système de société comme les autres, pas la référence morale pour juger les autres système de société. Cela ne signifie pas que je n'aime pas la démocratie. Mes goûts ne sont pas exclusifs. Je peux voir ce qu'il y a d'efficace dans un système et voir également ce qui est efficace dans un autre. Un forum comme celui-ci, par exemple, peut être considéré comme une dictature, puisque le pouvoir n'est pas aux mains des membres, mais d'un administrateur. Tu as probablement entendu parler de la dictature "éclairée". Elle pourrait très bien être efficace et rendre heureux sa population. Cela dépend des qualités personnelles du dictateur.

L'inconvénient des systèmes de société, c'est qu'ils sont tributaires de ceux qui sont au pouvoir. Un forum avec un bon administrateur serait très efficace. Un forum ou les membres décideraient de tout dépendrait dépendrait de la qualité de ses membres. Si un maximum de ceux-ci sont de qualité, on peut espérer que le forum sera de qualité, si, au contraire, il y a un maximum de membres qui n'en ont rien à foutre, le forum sera un foutoir. Quand à la moralité de nos démocraties, on peut se poser certaines questions. Mahomet pensait que le consensus était le meilleur système de société, puisque par définition, il est sensé rendre un maximum de gens heureux. C'est bien pour cela qu'il insistait sur la nécessité de s'améliorer personnellement par l'étude. De meilleurs individus, plus responsables, doivent donner de meilleur consensus. C'est bien pour cela qu'à Bagdad et en Andalousie, il y avait une majorité de gens qui savait lire et écrire, quand dans les villes européennes, les lettrés étaient une minorité.

Quoiqu'il en soit, Mahomet pensait qu'un individu, aussi bien formé qu'il soit, n'a d'autre choix que de s'intégrer dans l'Ouma, la communauté des croyants, la communauté donc. Cette fameuse charria que tous ces détracteurs voient comme un système de lois rigides, ne l'était pas (rigide). Il était une proposition de lois en accord avec le contexte de l'époque. En fait, plus un guide du bien faire, qu'un système de lois. Il faut savoir que les temps pré-islamiques n'étaient pas de tout repos et que Mahomet a réussi à y mettre un peu d'ordre et de justice. Les gens qui oublient cela rigolent en comparant le statut de la femme aujourd'hui et celui de la femme dans l'Islam de Mahomet. Il faut savoir que la femme avant Mahomet, n'avait pas d'autre statut que d'être une possession à l'égal de n'importe quel objet. Il a modifié cela, et si la femme n'était pas l'égale de l'homme, elle a néanmoins reçu un statut d'être humain. Tout cela s'intègre dans un système cohérent où l'individu se responsabilise, et où en devenant responsable, il interagit avec ce qui n'est pas lui en conséquence. Les femmes devenant humaines et donc musulmanes avaient des droits, alors qu'en Occident, elles n'en avaient aucun. Si Mahomet avaient vécu aujourd'hui, il y a de fortes chances que tu aurais voté pour lui, et que cette charria se serait adaptée à notre époque et à localisation. Il n'y a que les figés du bulbe, qui croient que l'Islam n'est pas conçu pour être contextuel, et je met dos à dos, les irresponsables qui se disent musulmans et ceux qui critiquent l'Islam en ignorants.

Reste effectivement l'affaire Aïcha. Quelqu'un comme Mahomet pouvait-il abuser d'une jeune fille ? On se trouve là devant un point de vue moral, mais aussi devant une incohérence. On pourrait comprendre un mariage entre un adulte et une jeune fille pubère, puisque cette union pourrait amener à la reproduction. La différence d'âge est sans importance. On peut être vieux (je ne me rappelle plus de l'âge de Mahomet lors de ce mariage, et cela n'a pas vraiment d'importance) et être un brave type, ou jeune et être un triste connard. Je ne sais pas vers lequel des deux une jeune femme devrait se tourner. Si on s'en tient à la nature, on voit que chez les animaux les femelles préfèrent les mâles puissants et matures aux jeunes mâles inexpérimentés. Cela ne fait pas force de loi, mais c'est donné pour la réflexion.

Reste que Aïcha aurait eu 9 ans. Il y a une polémique autour de cet âge, mais cette polémique est également pour moi une façon de ne pas affronter la vérité. Ce qui m'intéresse, par contre, c'est de savoir si Aïcha a été malheureuse, et si Mahomet a violé une gamine. On ne sait rien du moment où le mariage a été consommé. On sait, par contre, qu'Aïcha n'avait rien d'une jeune femme traumatisée et qu'au contraire, elle semblait avoir un sacré caractère. Il y a suffisamment de témoignages qui parlent de sa période adulte et de son attachement à Mahomet pour conclure qu'elle fut heureuse avec celui-ci. C'est bien cela qui compte après tout. Les mœurs en la matière diffèrent d'une époque à l'autre, et les philosophes grecs avaient bien une prédilection pour les jeunes garçons, eux aussi. Cela ne les a pas empêcher de penser une pensée rationnelle.

alcibiade a écrit:
R. Giskard Reventlov a écrit:
En Egypte, ils ont l'Islam/réalité et nous avons la télé/réalité.

Comparaison judicieuse vraiment. Je vomis la télé réalité, mais la comparer avec la persécution religieuse en termes de méfaits c'est soit de l'humour soit de la...Non rien.

C'était une boutade, bien entendu. C'est curieux, cette similitude que l'on trouve entre toi et antéchrist pour l'aversion que vous avez à écrire le mot "merde" et ses dérivés. Vous avez dû tomber dans une fosse sceptique en étant jeune. Je remarque également que comme antéchrist ou sa copine, vous avez du mal avec l'utilisation du "quote". Je suis obligé de chaque fois d'y rajouter mon pseudo. Tu devrais le faire toi-même. Mais ce ne sont sans doute que des coïncidences.

Comme tout les athées ou les pseudo-polythéistes, tu t'acharnes à ne voir des persécutions que de la part des religions. Tu oublies que toutes les idéologies sont capables de persécutions. C'est en se radicalisant qu'elles se fige en dogme et deviennent oppressantes. Ainsi, si tu regardes ce merveilleux élan en faveur de la femme, tu remarqueras qu'il possède également ses dérives "sectaires". Il perd son innocence et se rigidifie. L'esprit doit être souple. Je suis capable de voir aussi les dérives de l'Islam, toi tu ne vois que les dérives. Je condamne autant que toi les dérives. Tu aurais du me voir combattre les intégristes dans leurs forums, dont je me suis souvent fait éjecter. Ce qui me fait penser que j'ai oublié de citer les forums musulmans où j'ai participé. Antéchrist, si tu me lis, n'oublies pas de faire une recherche de ce côté là aussi. J'y ai toujours écrit sous le pseudo d'abuzin.

alcibiade a écrit:
R. Giskard Reventlov a écrit:
Je ne vois personnellement rien qui s'oppose à être musulman dans une société moderne, puisque le seul juge des actes est Dieu.

Rien que la fin de ta phrase contredit le début. Justement dans une société moderne, Dieu n'est pas seul juge, il y a aussi des lois républicaines à respecter. Avec cette mentalité, on transgresse les lois humaines au nom de Dieu. Heureusement, certains musulmans ne pensent pas comme cela et pensent que les lois humaines passent avant les lois soit disant divines.

Mais mon pauvre Alcibiade, Dieu, le juge suprême, n'existe que comme raison de plus pour obliger l'individu sans morale à en acquérir une, puisque Dieu voit tout et entend tout. C'est répété partout dans le Coran. Il faut beaucoup de conscience morale pour être responsable de ses actes, et cette conscience morale est très difficile à acquérir par soi-même. La preuve en est que les croyants pervertis, malgré la présence constante de Dieu hésitent souvent très peu à transgresser les impératifs du très haut.

Mahomet en était très conscient, et cet aspect d'un Dieu très présent dans le Coran n'est là selon moi, et beaucoup d'autres, que pour se substituer à la conscience morale inexistante chez l'apprenti être humain. Lorsqu'il devient moins primaire, et que sa conscience morale se construit, la définition de Dieu chez le croyant se complexifie. Il voit bien que Dieu est toujours aux abonnés absents, il faut donc rendre cette absence cohérente, donc modifier sa perception du texte sacré. Cette perception évolue en même tant que la conscience morale, et quand l'individu est terminé, il devient libre ... mais responsable, et il respecte enfin la Loi des hommes en citoyen responsable.

Mahomet était un grand bonhomme. Sa vision dépassait la simple interrogation spirituelle, elle l'intégrait également et de manière pragmatique dans la vie des hommes. Si Mahomet avait été un simple escroc, avide de richesses et de pouvoir, il ne se serait pas tracassé des apparences. Or il a vécu en cohérence avec son discours toute sa vie. Les témoignages (les hadiths) sont éloquent en la matière.

Mahomet était un caravanier, il n'avait pas la télévision, il écoutait les voyageurs qui venait de tous les pays. Il a eu beaucoup de temps pour penser, construire son système et le parfaire. Lorsque le tout s'est présenté sous une forme cohérente, tout ce qui sortait de sa bouche était entrelacé dans cette cohérence. L'Islam m'a beaucoup inspiré, le Coran est une œuvre prodigieuse, complexe dans ses entrelacements et j'ose le dire humaniste.

Il faut beaucoup d'humilité pour l'accepter, mais je comprend qu'un jeune garçon de 18 ans qui découvre son intelligence soit fasciné par les possibilités de celle-ci. Seulement tu ne vois que les apparences et pas ce qui se trouve derrière les apparences. Tu ne peux pas compresser le temps et te passer d'une expérience qui te construira si tu ne cèdes pas aux sophismes. Le discours ne doit pas être un rapport de forces, sinon il t'exposera à la défaite qui sera d'autant plus cuisante alors que tu ne rêves que de victoires.

La polémique ne construit rien, elle est superficielle. Le combat est intérieur, il n'est pas extérieur. Le combat intérieur donne toujours des résultats qui nous construisent, alors que le combat extérieur n'apporte que des résultats aléatoires et qui ne contribue souvent qu'à nous rendre orgueilleux.

Tu en feras ce que tu veux. Tu comprendras si tu veux comprendre, tu continueras ton avalanche d'arguments spécieux si tu le veux aussi, mais ce sera sans moi. J'ai donné, à toi de prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Lun 20 Aoû - 16:58

Arthur a écrit:
Je voulais dire aussi que dans ma boite au lettre personnelle j'ai trouvé un message qui me renvoyait a un forum que je suis allé voir. Et il me semble que Monsieur Reventlov poste les mêmes choses qu'ici et se fait bien tanser...

Je me demande qui est ce courageux inconnu dont je semble être le centre de son existence.

Sois généreux, Arthur, fais-en profiter tous le monde. Je n'ai jamais été gêné de ce que j'écrivais, et si il y a redondance, je ne vois pas où est le problème. C'est plutôt si j'écrivais des choses différentes et contradictoires qu'il y aurait problème.

Le peuple veut des liens et des citations. Il faut juger l'ignoble reventlov et procéder à son éviction. N'oubliez surtout pas d'effacer les horreurs qu'il a écrites. Ce serait plus cohérent, car c'est une insulte à l'intelligence.

Décidément, le travail de sape se fait en profondeur. "Dites du mal, il en restera toujours quelque chose". Vas-y charge moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Lun 20 Aoû - 18:44

saintpierremeister a écrit:
Les conditions d’occurrence du phénomène sont, selon mes observations, totalement indépendantes du panel des participants lambda.
J’ai observé en effet que la discussion pourrissait automatiquement et systématiquement dès lors qu’un connaisseur du Coran se mêlait à la discussion et qu’il était attaché à cette connaissance revendiquée indépendamment de son statut personnel vis-à-vis de la religion se réclamant du Coran.

[...]

A contrario, tant qu’un connaisseur du Coran n’intervient pas la discussion ne pourrit pas (pas de procès d’intentions ni de noms d’oiseaux).

Forcément, on n'a jamais vu des gens qui sont d'accord entre eux ne pas être d'accord entre eux. Il faut un élément extérieur perturbateur pour ce bel arrangement. Cela semble être ma destinée en ce "bas" monde.

saintpierremeister a écrit:
Ce qui implique que la condition nécessaire et suffisante pour que le phénomène se produise est la présence simultanée de participants ayant quelque chose à dire sur la façon dont ils perçoivent les différentes composantes religieuses se réclamant du Coran et de ceux qui le connaissant bien font abstraction des conditions d’application observables aujourd’hui à l’échelle planétaire, pour ne tenir compte que des principes découlant de leur compréhension des textes du Coran.

Cela signifie simplement que le mode de pensée normal de l'être humain est le nivellement par le "bas". Je dirais même que cela se situe au niveau du nombril. Alors, forcément quand on pense avec son nombril, on croit que l'autre fait de même.

saintpierremeister a écrit:
En résumé les deux typologies de raisonnement sont irréconciliables entre ceux qui comme moi prétendent évaluer une religion à l’aune de ses modes d’application et ceux qui se concentrent sur le potentiel que pourrait présenter une religion faisant référence à une lecture aussi intelligente que celle qu’ils ont faite du Coran

Et oui, l'ingénieur, on peut constater que la pensée de Mahomet, mal comprise, s'exprime alors aussi mal qu'elle est comprise. Cela n'enlève rien à la valeur intrinsèque de sa pensée.

La question qui se pose alors est celle-ci : faut-il aller dans le sens des mal comprenants (de tout bords) et appeler à la guerre sainte ou laïciste et s'étriper joyeusement pour se retrouver une génération après à regretter la folie des anciens ?

Si vous ne voyez pas cette guerre arriver, moi je la vois. Pour moi, un être humain = un être humain, et je me fiche qu'il soit musulman ou pas. Je parle des musulmans et aux musulmans, parce qu'ils sont, à la fois, les nouveaux fascistes et les nouveaux juifs de demain. Il vaut mieux s'expliquer que de se foutre sur la gueule. Encore ne faut-il pas être le seul à vouloir cette discussion. Mais si une fois de plus, je constate être le seul à m'exposer, pour me voir aussitôt assailli de toute part parce que je me suis exposé, face à des gens qui n'ont pas assez de couilles pour en faire autant, je ferai ce que j'ai envie de faire et que j'ai déjà fait : Tout effacer et recommencer ailleurs (cela explique la redondance). Je dois d'ailleurs être aussi un narcissique incohérent car quand j'efface, je ne sauvegarde rien, ce qui m'oblige à tout ré-écrire.

L'effacement à cela de bien, c'est qu'il laisse des trous. Cela provoque chez celui qui constate le trou dans sa lecture l'envie de le combler. Je préférerais que ce que j'ai écris soit lu plutôt que d'être obligé de l'effacer, mais je constate que c'est toujours quand il manque des pages dans un livre que l'on se met à le lire et à accorder de l'importance aux pages manquantes.

Je me demande pourquoi je ne parviens pas à avoir des rapports d'intelligence avec les gens sur internet, alors que j'en ai, en général et à peu d'exceptions près, de très bons dans la réalité. Cela doit être dû à la décohérence venant d'un support limité pour vraiment apprécié ce que je suis dans la réalité. Je n'y peux rien. Peut-être que je devrais me mettre au théâtre ou faire des sketches marrant. Je dois faire partie des écrivains maudits Smile

Voilà, vous avez intérêt à me virer très très vite. Demain, j'irai rendre visite à la pouffiasse d'antéchrist (quel mépris inexplicable, n'est-ce pas ?) pour voir ce qu'elle à pu vomir dans le rapport amour/haine qu'elle me voue et que j'ai envie de lui rendre, par esprit de réciprocité (je ne suis qu'un être humain qui cède aussi parfois à la mesquinerie ambiante. Ca ne me grandit pas, mais, putain, qu'est-ce que ça soulage). Je reviendrai après demain soir pour procéder à la grande purge rituelle (387 posts, cela ne devrait pas prendre beaucoup de temps).

Il n'y a pas d'autre choix que de me bannir pour conserver ce qui offense gravement votre intelligence et vos goûts.

Inutile de me répondre. On est plus dans le dialogue (pour autant qu'il y ait jamais eu un dialogue), on est dans l'action. Dans le meilleur des cas, cela mettra un peu d'animation dans le forum, et vous devrez encore me remercier.

Désolé l'admin, je te fais un coup de vache, mais cela n'enlève rien à l'estime que je te porte. J'ai eu vraiment beaucoup de plaisir à écrire ici, mais quand le plaisir devient une corvée désagréable. Il faut s'en aller. Change mon adresse email par une autre (celle d'un spam, par exemple), enregistre, ensuite change mon mot de passe, et enfin seulement utilise l'option de bannissement.

Si tu ne le fais pas, après demain, j'efface tout. Salut l'artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radéchan
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 309
Age : 35
Localisation : Dans le pot de moutarde... (Dijon!)
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 2:42

Ne fais pas l'enfant Reventlov!
Là, il y a décohérence entre l'intelligence de ce que tu écris et ton attitude envers les mécréants qui ne méritent pas mieux que l'ignorance. Tu les titilles aussi en leur répondant comme tu le fais.
Je le répète, tu ne te rends pas bien compte du nombre de gens qui lisent vraiment les messages de ce forum, et qui ne répondent pas forcément, pour ma part parce que je suis d'accord avec ce que tu dis et puis parce que j'ai plutôt des choses à apprendre qu'à enseigner. Je viens profiter des conversations de ce forum qui sont bien souvent intéressantes. Je n'ai sans doute pas les moyens intellectuels d'y participer car je ne trouve pas d'arguments en faveur d'une idée ou d'une autre mais le fait d'être ici m'améliore sans doute un peu.
A quoi sert toute cette culture si ce n'est pas pour devenir plus sage?
Une attitude sage est bien de prendre le meilleurs de toute chose, non? Sans pour autant fermer les yeux sur le pire. Une attitude encore plus sage serait de considérer qu'il ni a ni bien ni mal et donc qu'il n'y a pas besoin de réagir de façon épidermique quand on entend des sottises telles que les profère Alcibiade?

Moi, ce forum m'inspire la sagesse avec cette image de jardin, ce pictogramme.
Veux-tu bien ne pas effacer tes messages et rester parmis nous? Car je suis sûr qu'une fois que la discussion sera calmée, il y aura d'autres discussions intéressantes que nous pourrions avoir. Ne penses-tu pas que tes pensées écrites sont comme tes enfants: tu les a mis au monde, il te reste à les défendre et les faire évoluer, mais elles doivent mener leur routes elles-mêmes. Tu ne peux pas les supprimer parce que les autres ne les aiment pas.

_________________
Vivre simplement pour que simplement, d'autres puissent vivre. (Gandhi)

Quand les pêcheurs font la grêve, les poissons dansent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 3:41

Je crois qu'on devrait répondre à des arguments par d'autres arguments qui appuient ou contredisent ... et laisser chacun penser ce qu'il en veut.

Il est vrai que certaines réflexions font mal. Dans ce cas on les mets en citation et on dit simplement qu'on a relevé mais que c'est hors de question d'y répondre.

Et si on doit bannir, que ce soit pour le genre Antéchrist qui ne fait que s'attaquer aux personnes et non aux arguments.

Tout argument est bon à dire, et peut être contredit, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 7:39

Pour répondre au post : La religion : un tabou.
Oui, bien sûr lorsque les participants à la discussion ne possèdent pas l'expertise suffisante. Oui lorsqu'elle est aux mains de mécréants assoifé de pouvoir.
Et surtout lorsque dans l'interprètation des nombreux textes on ne prends pas en considération le pays, l'époque, la situation politique et économique ...

Part contre ce n'est pas un tabou si on analyse une information dans sa globalité et dans son contexte. Sans état d'âme avec compréhension et tolérance. La religion fait en quelque sorte partie de la moral, d'un code de conduite pour beaucoup de personne, c'est aussi une très grande richesse pour certaine personne.
Il est vrai que l'homme de pouvoir utilise la religion, c'est triste.

Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 9:20

Oui, c'est principalement ce qi a été dit, mais je pense que certaines personnes ne sont pas d'accord, puisque la relgion n'est pas présentée sous cette forme, avec le préambule "tout ce qui suit est pure fiction, est ancien et dépassé, et ne signifie rien littéralement, il vous faudra attendre des années avant de comprendre sa réelle signification", ce qui est au mieux un oubli au pire une forme d'arnaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 9:27

arnold.jack a écrit:
Et c’est bien là le danger de tous les livres religieux censés transmettre, pour l’éternité, des préceptes à l’usage de communautés qui, elles, sont évolutives en regard du lieu et de l’époque.
Selon les religions, les bases écrites sont plus ou moins dogmatiques, intangibles, plus ou moins interprétables.

Exact. C'est la pensée religieuse qui doit se plier aux réalités politiques pour survivre et non l'inverse.

Mais il faut également y voir un aspect positif. Car les religions imposent aux hommes des règles de vie concrètes, elles les protègent de l'angoisse liée au non-sens de l'existence en les obligeant à respecter l'ordre sociale de la tradition.

Il ne faut pas voir du mauvais dans l'Islam en ce que certains hommes se servent de certains extraits à des fins précis (pouvant aller jusqu'à égorger l'autre).

Car l'Islam est une religion, et comme toute religion, elle peut élever au rang de vérité absoule des règles simples et relatives, elle peut pervertir la vérité en superstition, elle peut pousser à l'intolérance et à la violence.

L'Islam repose sur des textes, comme le Coran. Mais que veulent dire exactement ces textes? Faut-il les prendre à la lettre (ce que font Cioran et alcibiade en faisant une lecture certes rationnelle et logique, mais superficielle) ou dans l'esprit de la lettre (ce qu'essaie de faire Reventlov)?

Sans polémique.
Alpha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte
Visiteur
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 9:37

Cioran a écrit:
Oui, c'est principalement ce qi a été dit, mais je pense que certaines personnes ne sont pas d'accord, puisque la relgion n'est pas présentée sous cette forme, avec le préambule "tout ce qui suit est pure fiction, est ancien et dépassé, et ne signifie rien littéralement, il vous faudra attendre des années avant de comprendre sa réelle signification", ce qui est au mieux un oubli au pire une forme d'arnaque.

Je n'ai jamais voulu dire ce que tu sembles avoir compris.
Part respect et avec l'envie de comprendre je ne pourrais jamais affirmer que la religion d'une personne c'est de l'arnaque. affraid
Le passé et l'histoire ne seront jamais dépassé. Généralement, il t'apprenne et t'enseigne sur ton présent.
La religion est le fondement de peuples entiers, pour essayer de vivre avec eux, de communiquer, de tenter LE POSITIF on ne peut à mon avis dénigrer leur fondement,leurs principes, leur manière de vivre. Je ne dis pas qu'il faut tout accepter, il y a bien sûre des actes imcompréhensibles mais il ne faut pas pour autant en faire un amalgamme et développer un tas d'idées préconcues.
Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 10:51

Ah le passé auquel se réfère Charlotte : présent dans le présent et prémisse d'un futur radieux, et c'est comme ça que marchent les religions pour les siècles des siècles...

Bon je crois qu'il convient qu'on retourne aux sources du passé et pour ce faire, je vais vous conter une bien belle histoire à laquelle vous devrez croire absolument sinon RGR va nous faire une de ces crises à faire péter nos claviers de mécréants :

Nous sommes au mois de Ramadan de l’an 610, Mohamed médite dans une caverne proche de la Mecque.

Plusieurs semaines se passent sans que rien ne se passe.

Et puis, la nuit qui précède le 27e jour du mois, soudain, une apparition : un être de lumière, tout comme l’extra terrestre de Raël qui viendra beaucoup plus tard.

Mais bon Dieu mais c’est bien sûr se dit-il en lui même et en arabe car il parlait couramment les deux langues, c’est l’archange Gabriel qui arrive envoyé par Dieu lui même (tu comprends maintenant pourquoi RGR sait des tas de trucs qu’on ne sait pas nous, c'est lui qui est la cause incausée de tout ce binz).

L’archange Gabriel lui donne alors un texte à lire, mais comme Mohamed proteste qu’il ne sait ni lire ni écrire, l’archange le serre dans ses bras trois fois suite - à cette époque là c’est comme ça qu’on pratiquait l’apprentissage accéléré de la lecture - et miracolo Mohamed lit.

Trois années de silence, puis l’archange revient régulièrement et pendant vingt ans lui faire lire la révélation divine fragments par fragments.

Mohamed les apprend par cœur au fur et à mesure mais, rassurez vous Gabriel bon prince c’était démmerdé pour que sa mémoire soit totale ce qui fait que miracolo again aucun verset ne fût jamais oublié.

Pour en être sûr quand même, Gabriel qui n’était pas né d’hier, lui fait réciter par deux fois la totalité du Coran lors du dernier ramadan de sa vie soit en 632.

Quand le prophète retourne au paradis d’Allah, il n’existe que des fragments écrits du Coran, mais coup de bol, plusieurs de ses compagnons l’ont retenu par cœur.

Dieu est vraiment trop bon.

Le texte écrit définitif date de 655 après JC soit encore vingt-trois ans après la mort de Mohamed.

Il n’a jamais été revu depuis et ne le sera jamais car il est la parole de Dieu.

Bon d’accord Dieu n’avait pas vu venir l’invention du réfrigérateur ce qui aurait pu alléger la liste des aliments harams (illicites) en prévoyant par exemple une révision possible.
Dieu n’avait pas non plus anticipé le problème des levures, des conservateurs ou de la gélatine si courants aujourd’hui.

Bon, moi ce que j’en dis ne concerne que moi, mais, à tout prendre et dans ce cas précis, je choisi la version du même Dieu lorsqu’il fit parler Jésus : « Il n'est rien d'extérieur à l'homme qui, pénétrant en lui, puisse le souiller, mais ce qui sort de l'homme, voilà ce qui souille l'homme", à savoir "les desseins pervers".
Et l’évangéliste Marc d’ajouter ce commentaire: "ainsi il déclarait purs tous les aliments" (Mc 7:15, 19-22).

La supériorité des textes d'origine divine sur les textes humains c'est qu'ils sont parfaits.

Quand un humain rédige un texte et qu'il s'aperçoit qu'il peut être compris de travers il le modifie jusqu'à pondre une version "idiot proof version US ou turkish proof, version germaine".

Quand Dieu sponsorise un texte qui est notoirement incompris par une majorité de lecteurs, il est obligé d'envisager l'extermination de tous les mal comprenants car son texte étant parfait par essence ne peut être adapté à la bêtise crasse des mal comprenants et ce n'est que justice.

Mort aux cons.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 16:09

Alpha dit :

Citation :
Mais il faut également y voir un aspect positif. Car les religions imposent aux hommes des règles de vie concrètes, elles les protègent de l'angoisse liée au non-sens de l'existence en les obligeant à respecter l'ordre sociale de la tradition.

J'aimerais développer ces dires d'Alpha. J'y vois une vérité essentielle :
Elles protègent les Hommes de l'inquiétude (plutôt qu'angoisse) liée au "non-sens" de l'existence.

Peut-on parler de non-sens concernant notre existence ? Elle a un sens puisqu'on la vit. C'est plutôt l'inquitétude face à la mort. A développer si vous le désirez.

Une tradition doit-elle être respectée ? Non, si elle est devenue obsolète suite au progrès. Une société évolue donc les traditions aussi.

On peut la respecter dans le sens où elle a été appliquée dans le passé, c'est-à-dire qu'on ne doit pas la nier (il faut respecter le passé). Mais on ne peut exiger d'un être humain du 21ème siècle qu'il respecte (au sens de mettre en pratique) des traditions d'il y a 3000 ans.

Un exemple : l'herbe à Nicot, le tabac donc.
Lorsqu'il est apparu en France, il était la panacée à de nombreux maux. Quasiment un médicament.

Quelques siècles après : le tabac tue.

Il peut donc être dangereux de rester sur les dires du passé.

Les Hommes n'ont pas attendu les écrits que sont la Bible, la Torah ou le Coran, pour vivre avec leur divin, leurs symboles, leurs rites. Les archéologues découvrent des signes symboliques (donc religieux) qui datent de - 35.000 ou - 40.000 ans.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mar 21 Aoû - 17:01

saintpierremeister a écrit:
Quand Dieu sponsorise un texte qui est notoirement incompris par une majorité de lecteurs, il est obligé d'envisager l'extermination de tous les mal comprenants car son texte étant parfait par essence ne peut être adapté à la bêtise crasse des mal comprenants et ce n'est que justice.

Mort aux cons.

C'est en application de ce principe que le Dieu de ce forum compte bien effacer ses propres posts sur ce forum ce soir, après minuit. Il ne croit pas qu'être mal comprenant soit un délit, mais il ne voit pas la nécessité de fatigué inutilement le lecteur mal comprenant.

L'admin peut bien entendu bannir Dieu de son forum. S'il ne le fait pas avant l'effacement, il aura une bonne raison de le faire après.

Dieu a aussi le droit d'être un con. N'a-t-il pas créé l'homme à son image ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 3:30

Et voilà RGR dans le rôle d'Abraham, qui par fidélité à Dieu accepte d'égorger son fils. J'espère que Dieu a arrêté la main de RGR. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnold.jack
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 7:52

RGR, tu as l’intention d’effacer tes textes de ce forum ?

Bien sûr tu fais ce que tu veux (je ne savais pas que cela était possible par toi-même !) j’en serais navré ! Pour t’en dissuader, je vais dire que tu commettrais un abus de pouvoir.

D’abord personne ne demande cela, même si parfois tu prends la mouche pour des raisons que je saisis mal (à chacun son tempérament), nous ne sommes pas des fillettes effarouchables et si le climat est à l’orage nous attendons qu’il passe.

Brefs, j’apprécie tes prestations et je ne suis pas le seul.

En outre je trouve qu’un texte, dès qu’il est sur un forum, n’est plus la propriété de son auteur. Il fait partie d’un tout, il est écrit parce que les autres textes sont là qui le précèdent, ou lui succèdent, en lui étant liés.

J’espère que tu resteras ici, relativisant les écueils, et apportant ta pierre, brute ou polie, selon les circonstances.
Tu es nécessaire, Alcibiade aussi, ainsi que tous ceux qui argumentent à charge ou à décharge… L’important c’est de participer, c’est le groupe qui est gagnant et non celui qui a l’argument qui plait au plus grand nombre !

Ceci dit je reviens sur un propos de Fuchsia :

Citation :
« des signes symboliques (donc religieux) »


Je me dis que tous les hommes utilisent des symboles, religieux ou non.

Et du coup je me demande s’il peut y avoir des religions laïques ?

Quand un société a des rituels ( pour honorer les morts, glorifier des personnes héroïques…), quand on a le symbole du drapeau, qu’on lève ou qu’on met en berne, il s’agit bien de symboles et cependant pas de religion ?

A moins qu’on pense à une religion laïque.
Nous évoquons rarement la Franc Maçonnerie, ici. Je crois savoir que ces personnes utilisent de multiples symboles et rituels et cependant je ne pense pas qu’on les assimile à une religion.

Qu’en pensez vous camarades forumeurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 10:42

R. Giskard Reventlov a écrit:
saintpierremeister a écrit:
Quand Dieu sponsorise un texte qui est notoirement incompris par une majorité de lecteurs, il est obligé d'envisager l'extermination de tous les mal comprenants car son texte étant parfait par essence ne peut être adapté à la bêtise crasse des mal comprenants et ce n'est que justice.

Mort aux cons.

C'est en application de ce principe que le Dieu de ce forum compte bien effacer ses propres posts sur ce forum ce soir, après minuit. Il ne croit pas qu'être mal comprenant soit un délit, mais il ne voit pas la nécessité de fatigué inutilement le lecteur mal comprenant.

L'admin peut bien entendu bannir Dieu de son forum. S'il ne le fait pas avant l'effacement, il aura une bonne raison de le faire après.

Dieu a aussi le droit d'être un con. N'a-t-il pas créé l'homme à son image ?

J'espère que tu vas arrêter ton délire parano mais si, comme tu le fais à chaque fois que des arguments ne te conviennent pas, tu veux malgré nos objections effacer quand même tes propos qui, comme le dit très justement arnold-jack, appartiennent désormais à notre petite communauté, je demanderai à l'admin de nous protéger de ton délire fou furieux en sauvegardant toute la base de données des messages du forum avant que tu ne commettes l'irréparable.

Je n'arrive pas à comprendre ton obstination puérile à demander à l'admin de te bannir, serais-tu faible au point de ne pas pouvoir décider tout seul si tu dois participer ou non et provisoirement ou définitivement ?

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 10:49

arnold.jack a écrit:
RGR, tu as l’intention d’effacer tes textes de ce forum ?

Oui

arnold.jack a écrit:
Bien sûr tu fais ce que tu veux (je ne savais pas que cela était possible par toi-même !) j’en serais navré ! Pour t’en dissuader, je vais dire que tu commettrais un abus de pouvoir.

Il suffit de les éditer et de remplacer le contenu par une courte phrase. Ce n'est pas un abus de pouvoir si la fonction d'édition existe. Si le règlement ne précise pas, à l'inscription, ce qui est permis dans cette édition, celui qui a écrit le post est tout à fait libre d'éditer tout ou parties de ses posts, et c'est bien ce que je compte faire.

arnold.jack a écrit:
D’abord personne ne demande cela, même si parfois tu prends la mouche pour des raisons que je saisis mal (à chacun son tempérament), nous ne sommes pas des fillettes effarouchables et si le climat est à l’orage nous attendons qu’il passe.

La question est donc de savoir pourquoi je prend la mouche. Si des textes que j'ai proposés ne plaisent pas, ça reste dans la logique de la communication. Quand ces textes sont mal interprétés ou que l'on me prête des intentions que je n'ai pas, je dis que ces textes ratent le but que je leur ai assigné. La conclusion qui s'imposent est qu'ils n'auraient jamais du être écrits et certainement pas publiés. Tu dois en savoir quelque chose.

arnold.jack a écrit:
Brefs, j’apprécie tes prestations et je ne suis pas le seul.

Je ne doute pas que certains apprécient ce que j'ai pu écrire, mais je doute bien que cette appréciation fasse consensus. Si j'ai pu te donner du plaisir, tu me vois content de voir que tu en ai retiré quelque chose de positif, mais puisque tu l'as retiré, tu n'as plus à le faire. Reste ceux qui n'en ont rien retiré et que ces textes dérangent. Comme ils sont plus nombreux que ceux qui les apprécient, je supprime mes textes.

arnold.jack a écrit:
En outre je trouve qu’un texte, dès qu’il est sur un forum, n’est plus la propriété de son auteur. Il fait partie d’un tout, il est écrit parce que les autres textes sont là qui le précèdent, ou lui succèdent, en lui étant liés.

Si mes textes ne m'appartiennent plus, à qui appartiennent-ils ? À ceux qui les dénaturent ou qui s'en servent pour me tourner en dérision. Si cette dénaturation ou cette dérision était de qualité, je pourrais encore accéder à ton point de vue. Je trouve très déplaisant de les voir "volés" pour les voir "violés" sans que "ceux qui apprécient" mes textes ne réagissent. Puisque je suis seul à devoir les défendre, je considère que je suis également seul à décider de leur destinée. En ce qui concerne le vide qu'ils pourraient laisser, soit on les a cités et on y a répondu, soit on ne les a pas cités et il ne laisse donc pas de trous. C'est une des raisons pour laquelle je réponds souvent point par point.

arnold.jack a écrit:
J’espère que tu resteras ici, relativisant les écueils, et apportant ta pierre, brute ou polie, selon les circonstances. Tu es nécessaire, Alcibiade aussi, ainsi que tous ceux qui argumentent à charge ou à décharge… L’important c’est de participer, c’est le groupe qui est gagnant et non celui qui a l’argument qui plait au plus grand nombre

Je ne crois pas que je sois nécessaire. Contrairement à ce que l'on croit et à certains, je n'ai jamais eu cette prétention. Par contre, en tant qu'humaniste, je crois que quelques-un de mes textes et surtout les évidences qu'ils impliquent avaient cette prétention. J'ai toujours trouvé que la polémique était imbécile parce qu'elle était superficielle. Elle ne cherche pas, elle ne trouve que des apparences. On a argumenté mes textes uniquement à charge, jamais à décharge. Or, la démarche philosophique n'est pas celle-là du tout. Quelqu'un lance une hypothèse et c'est tous qui doivent l'examiner et l'analyser dans un travail collaboratif pour y trouver une cohérence et ses champs d'applications. Si mes hypothèses sont rejetées systématiquement, et cela pour des raisons épidermiques , alors tout aussi logiquement, je retire mes textes de la même manière : épidermiquement.

Vous n'avez pas besoin de moi, vous n'avez besoin que de polémiqueurs.

arnold.jack a écrit:
Et du coup je me demande s’il peut y avoir des religions laïques ?

Pour répondre à cette question, il faut définir la notion de religion et de laïcité. Je dis qu'une religion est une idéologie, un système de pensée, comme n'importe quelle système de pensée. Le concept divin étant inaccessible, par définition, il ne participe d'aucun système de pensée. Donc on trouve des systèmes de pensée face à des systèmes de pensée. La laïcité n'est pas une système de pensée, c'est un espace de rencontre entre les systèmes de pensée spirituels et les systèmes de pensée matériels. Elle n'appartient à personne. Les laïcistes sont les adeptes d'une religion matérialiste, ils participent à la laïcité comme les autres, seulement leur religion consiste à croire qu'ils fixeraient les règles de la laïcité. N'importe quelle idéologie ou système de pensée est belliciste, par définition, puisqu'il tend au prosélytisme. Il n'y a qu'une seule façon d'en sortir, réduire l'équation à sa plus simple expression : un être humain = un être humain. Lorsque l'on comprend cette équation, on comprend qu'elle implique l'union plutôt que la désunion. C'est la raison du premier article de la DUDH qui souligne que toute modification de l'équation doit admettre une égalité et une réciprocité. Il faut toujours bâtir à partir de l'élément le plus simple : la brique.

Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire, mais je conçois que dans un monde ou règne, en toute illogisme, la loi du plus fort - loi qui ne demande pas la participation de l'intelligence - celui qui n'a pas encore perdu peut croire qu'il restera le plus fort. Moi, je ne veux pas jouer à ce jeux-là. Mon gosse aurait des raisons de me reprocher d'y jouer. Je pense pour lui, pas pour moi. Parce que j'aimerais qu'il vive dans un monde qui donnerait un sens à sa naissance, pas dans un monde de prédateurs et de victimes où il n'aurait le choix qu'à devenir, soit prédateur, soit victime.

Alors, vous pouvez penser que je suis narcissique, arrogant ou méprisant, et que je m'arroge des droits que je n'accorde pas aux autres. C'est votre perception de ce que je suis, pas ce que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Giskard Reventlov
Fidéle
Fidéle


Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 10:59

saintpierremeister a écrit:
Je n'arrive pas à comprendre ton obstination puérile à demander à l'admin de te bannir, serais-tu faible au point de ne pas pouvoir décider tout seul si tu dois participer ou non et provisoirement ou définitivement ?

De la même manière, que lorsque j'écris, j'essaye de justifier ce que j'écris, partir sans rien dire serait ne pas justifier cette sortie. Il n'y a que ceux qui écrivent sans accorder d'importance à ce qu'ils écrivent et à ceux à qui ils écrivent qui partent comme ça.

Si l'admin me bannit, le problème sera réglé et vous saurez pourquoi, il me bannit. S'il ne le fait pas, je règlerai le problème moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 12:33

Bonsoir à tous,

Je me joins à tous pour demander à RGR de ne pas partir. Parce que les interventions de tous sont appréciées. Tous sans exception.

Sauf bien sûr ceux qui s'attaquent aux personnes.

flower

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
f u c h s i a
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 653
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 12:48

Arnold Jack, tu fais bien de me reprendre concernant la notion de symboles que j'assimile, un peu rapidement, à religieux.

Mais, inconsciemment, j'ai utilisé cet adjectif peut-être pas d'une façon tout à fait erronée.

Dans le sens où, dans une communauté, une même confrérie, même laïque, on retrouve le même enthousiame à se réunir, à avoir les mêmes rites et codes.

_________________
Fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 13:00

Autant je suis très surpris que Reventlov adopte une position peu mature à mes yeux (car très sensible), autant je le suis en ce que vous n'avez pas perçu un intervenant de cette discussion comme un troll (surtout les trois membres de la belle rencontre). Je suis vraiment et sincérement trés étonné. J'ouvrirais donc certainement un sujet là dessus.

Ce troll atroce qu'a été antéchrist a sans doute été le principal responsable du départ de Reventlov. Alors, à Reventlov, au lieu de multiplier les forums en finissant toujours par se retirer de chacun, pense à prendre des décisions et à te remettre en cause. Pense à les ignorer, pense à éviter cette dépense d'énergie si grande et si inutile en même temps. A moins qu'elle soit une partie de plaisir biensûr...

Le fait de lutter contre un troll montre que tu t'attaches à l'image que tu as dans le forum. Cherches-tu la gloire aux yeux de tes lecteurs, des membres?

Autre chose: les membres souhaitent parfois simplement discuter. Tu les invites à une fusion profonde de pensée en leur recommandant de se dévoiler (comme tu l'as fait dans la rubrique présentation). Si ça ne les intéresse vraiment pas, et que tu t'y forces, tu recevras une claque.

Voilà. Je te demande juste de lire les conseils d'un ami à toi qui te connaît déjà depuis un bon bout de temps. Ne les appliques pas.

Mes amitiés.
Alpha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 14:09

Encore une belle histoire propre à éclairer le tabou qui interdit de parler des religions sur un forum :

Attention, comme toujours il faut éviter de me lire au premier degré, ici c’est comme pour les fils du laboureur, il y’a plusieurs messages cachés.

Étudions donc le cas fameux de Moïse fils d'Amram, premier homme à être nommé Homme de Dieu dans la Bible, et seul à l'être dans la Torah, est également cité dans le Coran sous le nom de Moussa comme prophète et messager d'Allah.

Je passe sur les débuts de l’histoire, tout le monde connaît par cœur et j’en arrive au moment où, âgé de quatre-vingt ans il voit l'ange de l'Éternel lui apparaître au milieu d'un buisson en feu alors qu'il faisait paître les moutons de son beau père.
L’ange lui dit d'emmener le peuple d'Israël hors d'Égypte.

Pas mal non plus comme moyen de communication n’est-ce pas ?

Au début le pharaon refuse, alors Moïse sort son arme secrète, vous avez vu ça au cinoche, les dix plaies d’Égypte et tout ça puis le pharaon les laisse partir.

Tu penses, à peine partis voilà le pharaon qui change d’avis et leur envoie ces CRS (Compagnies Royales de Sécurité) au train.

Puis c’est le coup de la mer rouge, vous l’avez vu au cinoche aussi, Moïse lève sa verge (si si, c’est véridique) et la mer s’ouvre pour les laisser passer et enfin engloutir les CRS.

Après une traversée du désert, passage obligé encore de nos jours pour les battus du suffrage universel, ils arrivent au mont Sinaï.

Moïse monte au sommet du mont Sinaï, où il reste quarante jours et quarante nuits sans boire ni manger, et alors Dieu descend pour vérifier s’il est toujours vivant puis lui confie les tables de 1'Alliance.

Tu penses, pendant qu’il était là-haut ses compagnons l’ont tous cru mort et construisent le fameux veau d’or que vous avez tous déjà vu au cinoche.

Lorsque à son retour Moïse vit l'idole, son courroux fut si grand qu'il brisa les tables de l'Alliance.
Puis il jette le Veau d'Or au feu, il réduit l'or en poudre avec une moulinette, il le mêle à de l'eau et la fait boire à tous ceux qui avaient péché (pas mal comme pénitence non ?.

Dieu là haut qui avait tout vu décide alors d’effacer le peuple fautif (vous avez remarqué, j’espère que cette habitude divine est historique et qu’elle explique les réactions de RGR)

Moïse, plus persuasif que nous, réussit à convaincre Dieu de ne pas effacer son peuple de la surface de la terre.

Mais avec tout ça, Moïse qui s’était mis en colère n’avait plus ses fichues tablettes.

Alors, Moïse remonta sur le mont Sinaï, où il demeura à nouveau quarante jours et quarante nuits sans boire ni manger, pour y recevoir de nouvelles Tables et, en prime, il y reçut en outre le Pentateuque (les cinq premiers livres de la Bible : la Genèse, l'Exode, le Lévitique, le livre des Nombres et le Deutéronome) où est consignée toute la législation du judaïsme, ainsi que la loi orale.

Bon malgré tout ça, Moïse vécu jusqu’à l’âge de cent vingt ans.

Cette belle histoire, tout aussi véridique que celle que je vous ai narrée précédemment (celle qui a mis RGR en grand courroux) vous explique pourquoi aujourd’hui il faut considérer les sans papiers grévistes de la faim qui protestent en France rien que pour embêter le préfet du Nord, comme des amateurs car ils ne sont pas près de battre le record de Moïse qui lui ne buvait même pas.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
saintpierremeister
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 76
Localisation : Bourgogne.
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 14:27

Si vous n'arrivez pas à décrypter le sens profond de mes deux paraboles (Mohamed et Moïse) destinées, dans mon esprit, à éclairer un des aspects des fondamentaux religieux, n'hésitez pas à me le faire savoir.

saintpierremeister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Cioran
Fidéle
Fidéle
avatar

Nombre de messages : 666
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Mer 22 Aoû - 15:18

J'attends la version 7.8 sans métaphore ni parabole, c'est pas que je les aime pas, c'est que je n'y comprend rien, mon cerveau n'étant absolument pas formé pour (j'ai le record du monde : 250 pages de texte sans métaphore, je n'y arrive tout simplement pas, les images tout au plus, comparaison, allusions...). Pour moi les métaphores appartiennent à la poésie voilà pourquoi je suis un très mauvais poète, et je les utilise ndémonstration quand je veux avancer une explication, sans m'avancer moi et en parlant de quelqu'un d'autre, comme ça si on me prouve que je me trompe, je peux toujours mettre ça sur le dos de la métaphore.
Donc ce que je vois dans cette histoire, c'est que Moïse aurait pu très bien passer 120 ans à disucter pépère au frais avec le pharaon, mais il s'est dit qu'il risquait pour sa vie. Il est donc parti avec son peuple. Il aurait pu juste rentrer chez lui et regarder la télé en maugréant que le pharaon comprend rien, mais il s'est dit qu'il était le sauveur du peuple et que si personne ne l'aidait, ben le peuple crevait. Moise était un peu mégalomane (dans cette histoire), forcément, dieu lui parle et pas aux autres. On remarque que quand Moïse atteint la mer, il ne prend pas le bateau, il ne prend pas la route, il ne prend pas un bain, il fait écarter les eaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geveil
Actif
Actif


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   Jeu 23 Aoû - 1:22

Avec les lignes qui suivent, je crois ne pas couper l'élan de SPM dont j'apprécie l'humour au plus haut point, surtout après avoir lu le passage que je vous cite ci-dessous.

Ma pensée du jour:

Voici pourquoi les dogmes religieux sont une mauvaise chose, (les dogmes et non la religiosité): ils promettent, et donc encouragent l’homme à espérer vivre au lieu de l’encourager à vivre.

Je vous invite à lire le traité du désespoir et de la béatitude d’ André Compte Sponville. En voici un passage :
“ On comprend que les prêtres ne l’aiment guère (L’humour ), ni les prophètes, toujours si totalement ( et le Christ lui-même ) dépourvus d’humour: “ Malheur à vous qui riez, car vous connaîtrez le deuil et les larmes...(Luc,25). La religion, c’est le sérieux de l’esprit ( 2 P,III,3 )le culte du sens. D’où sa tristesse, toujours ( puisque le sens n’est jamais là ), en même temps que son optimisme ( puisqu’on croît qu’un jour le sens viendra ou se manifestera). Tristesse de l’espérance, qui ne cesse de différer la joie.”

“ Tristesse de l’espérance” ! C’est pourquoi ACS a écrit ce traité du désespoir, qu’il faut entendre par “non-espoir”.

Pour apprendre à vivre dans la joie, il faut commencer par désespérer. L’humour ensuite peut venir ( “Non seulement Dieu n’existe pas, mais essayez de trouver un plombier pendant le week-end !”( Woody Allen ).[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La religion: un tabou!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La religion: un tabou!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Religion et Dieu, sujets tabous
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» LA SUPERSITION ennemie de la Religion: SPINOZA
» B-L'Animal et la religion : Diable et Démon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Genèse : Forum libre de discussions :: Les rubriques du savoir :: Spiritualité-
Sauter vers: